6 août 2015 - L'HOMME Erik    Aucun commentaire

A comme Association – T3 : L’étoffe fragile du monde – Erik L’HOMME

  • Auteur : Erik L’HOMME
  • Titre : L’étoffe fragile du monde
  • Série : A comme Association
  • Illustrateur : Didier GATEPAILLE
  • Public : Adolescent
  • Edition : Gallimard Jeunesse/Rageot Editeur
  • Parution : 2011
  • Nombre de pages : 198

L'étoffe fragile du monde

Quatrième de couverture

PRENOM : Jasper

AGE : 15 ans

DESCRIPTION : grand, maigre, peau blafarde et yeux charbons

PROFESSION : agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues)

SIGNES PARTICULIERS : pratique la magie, et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval

AIME : les jeux de mots, Donjons et Dragons et l’agent stagiaire Ombe

MISSION : faire ami-ami avec Erglug le troll et sauver la vie de l’agent Ombe

Mon avis

* Attention, cette chronique peut contenir des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents !*

Après Ombe, nous retrouvons Jasper et ses blagues pour le troisième tome de la série. Cette fois-ci, il nous emmène côtoyer le monde des trolls. Ces derniers sont bien différents de ce à quoi on pouvait s’attendre. Qui aurait cru qu’ils aimaient philosopher ? J’aime beaucoup la plume d’Erik L’HOMME, qui nous réserve des pointes d’humour et des surprises incongrues tout au long du roman.

J’ai un peu moins aimé ce tome que les précédents ; Déjà, il est vrai que je préfère Ombe à Jasper. Mais en plus, j’ai trouvé Jasper un peu exaspérent dans cce tome ; c’est un adolescent avec toutes les carcatéristiques de l’adolescent typique ! Si cela m’avait fait sourire dans le premier tome, ici, parfaois, j’en ai été un peu agacée. Mais ça ne m’a pas empêchée de passer un très bon moment.

EN effet, l’action est au rendez-vous dans ce tome. Dès les premières pages, Jasper se plonge jusqu’au cou dans les ennuis et les événements vont s’enchaîner à une vitesse folle. J’aime beaucoup le dynamisme de cette série ! Il est toutefois dommage que ce dynamisme retombe maladroitement lors de certains passages, notamment quand il conçoit ses formules magiques. Je me lasse un peu du fait qu’à chaque formule, elle nous soit présentée plusieurs fois en plusieurs langues : haut-elfique, runique, latin… et que sais-je encore ! Personnellement (et probablement comme la majorité d’entre vous), je ne comprends pas ces langues et je trouve lassant que l’auteur nous les réserve à chaque formule magique !

En conclusion, j’ai passé un excellent momment avec ce troisième tome de la série A comme Association. J’ai apprécié l’humour ey le dynamisme du récit. J’ai moins apprécié certains passages que je juge inutiles. Mais je me ferai un plaisir de poursuivre avec le tome 4, consacré à Ombe.

Ma note : 8,5/10.

 

La série « A comme Association », co-écrite avec Pierre BOTTERO :
La pâle lumière des ténèbres Les limites obscures de la magie L'étoffe fragile du monde Le subtil parfum du soufre Là où les mots n'existent pas
Ce qui dort dans la nuit Car nos coeurs sont hantés Le regard brûlant des étoiles

 

Challenge Top 50 Challenge Fin de série

N'hésitez pas à laisser un commentaire!