Anita Blake – T4 : Lunatic Café – Laurell K. HAMILTON

  • Auteur : Laurell K. HAMILTON
  • Titre : Lunatic Café
  • Série : Anita Blake, tueuse de vampires
  • Traduction : Isabelle TROIN
  • Illustration : Anne-Claire PAYET
  • Edition : Milady (Bit-lit)
  • Parution : 3 avril 2009
  • Nombre de pages : 442

Quatrième de couverture

On dirait que je le fais exprès. Je suis tombée amoureuse du chef de meute local. Non, pas un louveteau. Un loup-garou, bien sûr! Pourtant, il y a des tas de filles dans ma tranche d’âge qui n’arrivent pas à se dégotter un petit ami. Et c’était mon cas avant Richard. Certes, Jean-Claude, mon vampire préféré, ne demandait pas mieux, mais son côté possessif a tendance à me démotiver. Même si c’était un homme ordinaire, j’aurais déjà du mal à imaginer une vie de couple avec lui. Côté sexe, ça oui: no problemo, je vois très bien, mais sortir… Aller au restaurant, au spectacle, fréquenter ses amis. Franchement non! On a beau être dans une histoire d’horreur, il y a des limites!

Mon avis

Après les lamies et les vampires, place aux loups-garous dans ce quatrième tome. J’apprécie que l’auteur nous emmène dans des directions différentes à chaque tome, mais parfois je suis un peu déçue de ne pas retrouver certains personnages ou certaines particularités de l’univers vues précédemment. Dans ce tome, c’est la réanimation qui m’a manquée. Mais l’univers des loups-garous (et autres garous d’ailleurs), m’a plu même si je dois dire que leurs habitudes sont vraiment morbides… Et moi qui croyais qu’il n’y avait que les vampires qui appréciaient le sang !

L’intrigue surnaturelle porte sur des disparitions de lycanthropes. Elle est intéressante comme d’habitude et j’apprécie de voir qu’à la fin, tout est relié pour nous apporter le dénouement.

Dans ce tome, l’intrigue amoureuse prend quand même le dessus sur l’enquête. J’ai apprécié Richard, son petit ami : mon coup de cœur au tome précédent se confirme bien ! Jean-Claude me laisse un peu sceptique depuis le début de la série, je suis donc contente de trouver un personnage masculin qui me plaît plus que lui. Anita m’a parfois énervée avec toutes ses interrogations à propos de ses sentiments. Certes je comprends qu’elle puisse hésiter entre ses deux hommes (qui n’en sont d’ailleurs pas ni l’un ni l’autre !) mais de là à remplir des dizaines de pages…

Bref, malgré tout, le charme a parfaitement opéré et j’apprécie de plus en plus la saga. Le texte est de plus en plus travaillé par rapport au premier tome et les intrigues toujours aussi complexes et bien menées.

Ma note : 8,5/10.

La série Anita Blake :

N'hésitez pas à laisser un commentaire!