11 avril 2016 - L'HOMME Erik    Aucun commentaire

A comme Association – T7 : Car nos cœurs sont hantés – Erik L’HOMME

  • Titre : Car nos cœurs sont hantés
  • Série : A comme Association
  • Auteur : Erik L’HOMME
  • Public : Adolescents
  • Edition : Gallimard Jeunesse/Rageot Editeur
  • Parution : février 2012
  • Nombre de pages : 208

 

Car nos coeurs sont hantés

 

Quatrième de couverture

PRENOM : Jasper

AGE : 15 ans

DESCRIPTION : grand, maigre, peau blafarde et yeux charbons

PROFESSION : agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues)

SIGNES PARTICULIERS : pratique la magie, et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval

AIME : les jeux de mots, Donjons et Dragons et l’agent stagiaire Ombe

MISSION : sauver sa peau… et l’honneur de l’Association

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’auraient pas lu les tomes précédents !*

Tout comme les précédents, ce tome est excellent et ça va être très dur de vous en parler sans trop vous en dire !

Ce que j’ai le plus apprécié, c’est l’intrigue, qui s’épaissit très nettement. Erik L’HOMME nous donne quelques réponses quand même, mais pour chaque réponse donnée, on a trois nouvelles inconnues ! Bref, que du bonheur, et la fin de ce tome en devient frustrante ! J’ai vraiment hâte d’entamer le huitième et dernier tome ! Certaines révélations étaient assez attendues – j’avais deviné à l’avance – mais d’autres m’ont littéralement scotchée ! Chapeau bas à l’auteur !

J’ai également apprécié l’importance que prennent certains personnages. Il y a tout d’abord Nina, un autre agent stagiaire, qui devient un personnage central dans ce tome. J’apprécie sa personnalité : timide et d’apparence faible et innocente, mais forte quand c’est nécessaire.

Le personnage qui se révèle le plus est Mademoiselle Rose. Elle faisait un peu partie du décor jusque là, mais elle obtient désormais un rôle principal. J’ai beaucoup aimé les nouvelles facettes que sa personnalité, qui m’étaient insoupçonnées jusque là !

Comme toujours, j’ai aimé l’humour de Jasper. J’ai l’impression de toujours dire les mêmes choses d’un tome sur l’autre, mais c’est que la série ne perd pas une seule miette de sa qualité au fil des tomes ! Le personnage de Jasper et sa personnalité est l’un des points fort du roman. C’est très agréable de suivre ses réflexions parfois saugrenues !

Si je devais citer quelque chose qui m’a moins plu dans ce tome, je dirai certains chapitres intermédiaires qui nous donnent des informations sur l’univers mais sans réellement faire avancer l’intrigue. La lecture est tellement addictive que c’est frustrant de devoir se coltiner un tel chapitre. J’avoue que j’ai lu en diagonale ceux consacrés aux grimoires d’Otchi, qui ne m’ont pas vraiment passionnée.

En conclusion, c’est un très bon tome que nous avons là. Les révélations s’enchaînent, certaines sont réellement fracassantes, mais l’intrigue reste encore très épaisse et on attend avec impatience la suite ! Bref, si vous ne connaissez pas encore cette saga, je vous la recommande de toute urgence !

Ma note : 8,5/10.

 

La série « A comme Association » :
La pâle lumière des ténèbres Les limites obscures de la magie L'étoffe fragile du monde Le subtil parfum du soufre
Là où les mots n'existent pas Ce qui dort dans la nuit Car nos coeurs sont hantés Le regard brûlant des étoiles

 

Challenge gourmand 4 Challenge Fin de série

N'hésitez pas à laisser un commentaire!