Catégorie "Auteurs"

Chasseuses d’aliens – T5 : Sanglante extase – Gena SHOWALTER

  • Auteur : Gena SHOWALTER
  • Titre : Sanglante extase
  • Série : Chasseuses d’aliens
  • Traduction : Lionel EVRARD
  • Illustration : Izabela HARBUR
  • Edition : J’ai lu (Crépuscule)
  • Parution : 20 novembre 2013
  • Nombre de pages : 506

   

   

Quatrième de couverture

À New Chicago, un terrible virus alien prolifère, transformant les hommes et les femmes en redoutables cannibales. Face à un tel fléau, seul le sang de certains vampires peut faire office d’antidote. Agent de l’A.I.R. aux méthodes musclées, Ava Sans est commanditée pour prélever un échantillon de sang à l’un d’eux à son insu : Victor McKell. Puissant guerrier, ancien chef d’armée, McKell est d’une barbarie sans nom. Or, Ava ne s’attendait pas à découvrir un être à la beauté dévastatrice. Et en dépit de sa mission capitale, elle se refuse à le considérer comme une simple ressource. Mais le vampire a-t-il un cœur, ou n’est-il au fond qu’un mort vivant ?

 

Mon avis

McKell n’était pas un personnage qui m’avait particulièrement tapé dans l’œil. On le découvrait dans le tome 4, mais trop succinctement pour apprendre à l’apprécier. Ava était inconnue jusque-là. Bref, impossible d’avoir un avis sur ce couple avant de commencer le tome.

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Ava. C’est une jeune femme affirmée, indépendante et ambitieuse. Jeune recrue dans l’A.I.R., elle espère être rapidement promue comme agent. Son amitié avec Noëlle est très rafraîchissante. D’un côté, elles m’ont fait sourire, et de l’autre, elles m’ont émue par la force de leur amitié.

Avec McKell, j’ai eu beaucoup plus de mal. Dans le premier chapitre, on apprend qu’il porte autour du cou un collier de doigts coupés… et cet accessoire n’a a priori jamais dérangé Ava. Personnellement, ça me dégoûte. Couper des doigts est une chose et je pourrais passer dessus, mais les conserver autour du cou… Et la cruauté ne s’arrête pas là, personne d’autre n’a été choqué de voir qu’il testait son sang sur un chien pour en connaître les propriétés ? Qu’en est-il de la condition animale ? Et Noëlle, la propriétaire du chien, ça ne l’a même pas fait tiquer ! Bref, ça s’est joué à quelques petits détails, mais qui m’ont empêchée de l’apprécier.

La romance est malgré tout sympa, même si rien ne sort vraiment de l’ordinaire. La fin est quand même vraiment tirée par les cheveux : McKell découvre ses origines, ça tombe comme un cheveu sur la soupe et c’est un peu trop rapidement expédié pour être crédible. Par contre, j’ai apprécié que l’enquête sur les Schön se poursuive, avec notamment l’arrivée de la reine sur Terre.

En conclusion, ce n’est pas le meilleur tome de la série, notamment la faute à McKell, mais ça se laisse lire sans trop forcer. Le tome suivant sera consacré à Noëlle, j’ai hâte d’en découvrir plus sur elle !

Ma note : 7,5/10.

          

La série Chasseuses d’aliens :

          

Challenges :

Idée n°11 : un ou des aliens

18 avril 2019 - ADRIAN Lara    Aucun commentaire

Minuit – T10 : Après minuit – Lara ADRIAN

  • Auteur : Lara ADRIAN
  • Titre : Après minuit
  • Série : Minuit
  • Traduction : Pascal TILCHE
  • Illustration : Anne-Claire PAYET
  • Edition : Milady
  • Parution : 27 novembre 2013
  • Nombre de pages : 504

 

 

Quatrième de couverture

La Lignée est parmi nous depuis toujours : de puissants guerriers vampires mènent une guerre secrète contre les Renégats pervertis par la Soif sanguinaire.

Sterling Chase, puissant guerrier en disgrâce, est en train de perdre le combat contre sa propre sauvagerie alors que l’heure de l’affrontement final approche. Dragos est prêt à déchaîner l’enfer sur Terre et seul l’Ordre peut mettre fin à ses agissements. Mais alors que tout espoir de rédemption semble hors de portée pour Chase, il croise le chemin de la mystérieuse Tavia Fairchild. Liés par une attirance incontrôlable, ils vont plonger ensemble au cœur de la bataille qui changera à jamais le destin des vampires et de l’humanité.

 

Mon avis

Ce dixième tome est consacré à Sterling Chase, un personnage que j’avais appris à apprécier lors des tomes précédents. Depuis le départ, la vie n’a pas toujours été rose pour lui. Amoureux d’une femme qui ne partage pas ses sentiments, contraint à mettre fin aux jours de son neveu accablé par la Soif sanguinaire… aujourd’hui, c’est lui que la Soif sanguinaire guette et il la laisse doucement prendre le dessus. Sa plongée en eaux troubles, déjà entamée sur le tome précédent, m’avait rendue impatiente d’en apprendre plus sur lui !

Et je n’ai pas été déçue, j’ai apprécié être dans la tête de Chase, de connaître ses pensées, ses doutes et sa vision noire de lui-même. Il continue à avancer sans véritable but dans la vie. Il se pense perdu dans la Soif sanguinaire, mais pour ses amis, puis pour Tavia, il va continuer à se battre.

Nous avions brièvement croisé Tavia Fairchild lors du tome précédent. Que dire d’elle ? Je me rends compte que je n’ai finalement pas grand chose à raconter à son sujet, elle n’est pas désagréable à côtoyer, mais ce n’est pas non plus la folie. Finalement, j’ai tellement apprécié Chase qu’il a complètement éclipsé Tavia pour moi !

Le plus intéressant finalement au sujet de Tavia, c’est sa nature, que l’on découvre progressivement, et qui apporte un vent de nouveauté par rapport aux tomes précédents. Comme toujours, la romance est entrecoupée d’action. Mais dans ce tome-ci, c’est encore plus intense que les précédents, nous n’avons pas une minute pour souffler ! L’action se complexifie de plus en plus, laissant presque la romance au second plan. C’est rythmé et très bien équilibré. J’ai largement préféré ce tome aux quatre ou cinq précédents.

La fin de ce tome a un peu un goût de fin de série. On pourrait parfaitement imaginer qu’il n’y ait pas de suite. Pourtant, il y en a bien une, jusqu’au tome 15 actuellement. J’imagine donc que la série va rebondir sur un autre sujet, j’espère que ça sera toujours aussi passionnant.

Ma note : 8/10.

 

La série Minuit :

Challenges : 

Idée n°49: un pont

Glitch – T3 : Insurrection – Heather ANASTASIU

  • Auteur : Heather ANASTASIU
  • Titre : Insurrection
  • Série : Glitch
  • Traduction : Cécile ARDILLY
  • Illustration : Ervin SERRANO
  • Edition : Robert Laffont (Collection R)
  • Parution : 14 novembre 2013
  • Nombre de pages : 468

 

        

Quatrième de couverture

La liberté est une arme.

      Le dernier combat est sur le point de s’achever, et tout espoir semble s’être envolé : Zoe et ses compagnons de la Résistance battent en retraite après avoir perdu leur chef. Ils sont écrasés en nombre et en puissance de feu par l’omnipotente Communauté qui a asservi le monde. À sa tête, la cruelle Chancelière est à deux doigts d’exécuter un plan qui détruira la quasi-totalité de l’humanité.

     La seule option qu’il reste à Zoe : mettre un terme à l’odieux système du Lien et libérer la population du joug informatique qui bride les pensées et les émotions, et déclencher la révolution. 

     Les visions prémonitoires d’Adrien se scindent désormais en deux futurs : l’un où, ensemble, Zoe et lui réussissent, et l’autre où l’humanité glisse vers l’extinction…

 

Mon avis

Le premier tome m’avait bien plu, mais le second avait un peu refroidi mon entrain. J’ai tardé à enchaîner avec ce dernier tome d’ailleurs. Finalement, j’ai été agréablement surprise et j’ai pris plaisir à le lire.

J’ai trouvé ce troisième tome énervant. Mais énervant dans le bon sens du terme ! Zoé fait de nombreuses tentatives pour tenter de renverser la Chancelière, mais à chaque fois, rien ne se passe comme elle l’avait prévu. L’auteur nous malmène à chaque page : on espère avec Zoé, et en réalité, la situation est encore plus déplorable qu’avant. A chaque fois, on se dit que ça ne peut pas être pire, main en fait si !

Ce tome est très rythmé : on alterne des moments d’action et des moments plus calmes qui ne le restent pas longtemps ! Le roman démarre d’ailleurs directement au cours d’une mission menée conjointement par Zoé et Max pour détruire la source du Lien.

Ce dernier tome est également l’occasion d’approfondir les relations entre les personnages. On parle beaucoup de Max, qui avait trahi Zoé dans le tome 1 et de sa rédemption à laquelle Zoé ne croit pas.

Mais le personnage qui évolue le plus, c’est Adrien, blessé moralement et physiquement après sa captivité. La reconstruction de sa relation avec Zoé m’a beaucoup touchée.

En conclusion, cette trilogie ne sera pas inoubliable pour moi, mais elle m’aura permis de passer au bon moment, dans un univers dystopique riche et intéressant. Je ne regrette pas de l’avoir découverte !

Ma note : 7,5/10.

 

La série Glitch :

Challenges : 

8 avril 2019 - SHOWALTER Gena    Aucun commentaire

Chasseuses d’aliens – T4 : Noire passion – Gena SHOWALTER

  • Auteur : Gena SHOWALTER
  • Titre : Noire passion
  • Série : Chasseuses d’aliens
  • Traducteur : Lionel EVRARD
  • Illustration : 101dalmatians
  • Edition : J’ai lu (Crépuscule)
  • Parution : 22 mai 2013
  • Nombre de pages : 408

Quatrième de couverture

Quatre-vingts ans après la guerre qui a opposé les humains aux aliens, Bride McKells retrouve un monde méconnaissable. Autrefois pourchassée, il semblerait aujourd’hui qu’on fuie à son approche. Or s’il y a une leçon que la jeune vampire a retenue, c’est qu’il vaut mieux être redoutée que traquée. Seule, Bride erre dans les rues de New Chicago à la recherche des siens. Est-elle la dernière de son espèce ? Devyn, le roi des Targons, a la réponse à sa question. Guerrier, séducteur-né, il ne fait pas mystère de l’attirance qu’il a pour elle. Mais Bride ignore encore à quel point il peut lui être dangereux…

Mon avis

J’ai été heureuse de voir que nous retrouvions Devyn, le roi des Targons, comme personnage principal de ce quatrième tome. Nous avions fait la connaissance de ce coureur de jupons invétéré dans le tome 2. Sa confiance excessive en lui et en sa faculté à plaire aux femmes m’avait fait sourire. Je m’étais imaginé que ce n’était qu’une façade qu’il laissait voir de lui et que son histoire allait donc être très intéressante. Malheureusement, j’ai rapidement déchanté…

Premièrement, c’est dès le chapitre 2 que nous apprenons tout son passé. Donc question suspens, il faudra repasser. Et deuxièmement, ce que je pensais être une façade n’en est pas une : il croit vraiment qu’il est totalement irrésistible et que tout le monde finira par lui céder. Dans le domaine de la mégalomanie, on ne fait pas mieux. J’ai donc trouvé les premiers chapitres plutôt lourds. Mais heureusement, il gagne en modestie au fil des chapitres et il devient plus facile à supporter !

Sa dulcinée est un personnage que nous rencontrons pour la première fois : Bride, une vampire. J’ai été un peu déçue de découvrir sa nature : l’originalité de cette série était justement de se différencier des autres en ne traitant ni des vampires ni des loups-garous. Nous voilà donc retombés dans du classique. Mais ce n’est pas pour autant que c’était inintéressant car la mythologie du vampire dans ce tome est un peu différente de celles qu’on voit habituellement. J’ai beaucoup apprécié la personnalité de Bride, qui est modeste, mesurée et réfléchie.

La romance est bien amenée, comme d’habitude, et est agréable, même si elle reste assez caricaturale. L’intrigue surnaturelle est un peu moins étoffée dans ce tome : la quête de Bride sur ses origines passe devant. J’espère qu’elle reprendra avec un peu plus d’intensité dans le prochain tome.

En résumé, j’ai trouvé ce tome un peu moins bien que les deux précédents pour les raisons citées au-dessus. Il reste cependant une lecture agréable et divertissante. Je prévois de lire la suite très prochainement.

Ma note : 7,5/10.

La série Chasseuses d’aliens :

Glitch – T2 : Résurrection – Heather ANASTASIU

  • Auteur : Heather ANASTASIU
  • Titre : Résurrection
  • Série : Glitch
  • Traduction : Cécile ARDILLY
  • Illustration : Ervin SERRANO
  • Edition : Robert Laffont (Collection R)
  • Parution : 21 mars 2013
  • Nombre de pages : 414

Quatrième de couverture

La différence est une arme.

     Zoe n’a aucune envie d’être leader de la Résistance. Elle veut juste être libre. Après s’être extirpée des griffes de la Communauté, elle espère repartir de zéro à la Fondation, cette académie pour Glitchers aux pouvoirs surhumains. Entourée de ses semblables, Zoe y apprend tant bien que mal à maîtriser son don, malgré les jalousies et les inévitables rivalités.

     Mais elle n’est pas pour autant en sécurité. Pire : Adrien, le garçon qu’elle aime, est torturé par des visions du futur toujours plus terrifiantes. Il se renferme peu à peu sur lui-même au point de ne plus oser se confier à elle…

   Zoe parviendra-t-elle à faire mentir l’avenir ? Réussira-t-elle à vaincre ses doutes et ses peurs afin de devenir l’Élue que tous attendent ? Grâce à sa télékinésie, elle est la seule à pouvoir inverser l’issue du combat inégal contre la sinistre Chancelière et son impitoyable armée.

 

Mon avis

Ce deuxième tome m’a laissé une impression un peu moins bonne que le précédent. Il se lit sans trop d’hésitations, mais j’ai eu l’impression de traîner. Je ne l’ai d’ailleurs pas lu d’une seule traite, j’ai fait une pause au milieu pour lire un autre roman. J’ai trouvé quatre raisons qui peuvent expliquer mon manque d’engouement pour ce tome.

D’abord, il y a moins d’action que dans le premier tome. Zoé est désormais à la Surface, dans la Fondation bâtie par le Réseau pour mettre à l’abri les glitchers ayant réussis à échapper à la Chancelière. Ce tome est principalement axé sur Zoé, qui tente tant bien que mal de maîtriser ses pouvoirs. De ce fait, il y a peu de sorties, peu de combats… bref peu d’actions.

Ensuite, on apprend à connaître plusieurs autres glitchers dans ce tome. Je n’ai réussi à vraiment accrocher avec aucun d’eux, il y en a trop pour ça je pense. Et puis j’ai trouvé les chamailleries entre eux longues et inintéressantes.

Ce qui m’avait beaucoup plu dans le tome précédent, c’était la romance entre Zoé et Adrien. Dans ce tome, elle est bien présente au début mais elle semble s’effriter ensuite. En effet, Adrien est happé et tourmenté par ses visions du futur et il est sans cesse occupé avec le Réseau pour tenter de les analyser, sans rien révéler à Zoé qui se sent mise à l’écart.

Enfin, quatrième chose qui m’a déçue, on n’apprend pas grand chose de nouveau sur cet univers qui m’avait tellement plu.

Malgré tout, c’est une lecture pas désagréable, j’ai apprécié la personnalité de Zoé, toujours disponible pour soutenir les autres. Elle est parfois peu sûre d’elle, mais elle sait se montrer forte quand il faut l’être. C’est un personnage très agréable à suivre.

J’ai également beaucoup apprécié les bouleversements et retournements de situation qui arrivent à la fin du roman et qui laissent présager un peu plus d’actions sur le tome suivant. J’espère que ce n’est que le calme avant la tempête et que Insurrection saura mieux répondre à mes attentes.

Ma note : 7,5/10.

La série Glitch :

6 avril 2019 - SHOWALTER Gena    Aucun commentaire

Chasseuses d’aliens – T3 : Mortelle étreinte – Gena SHOWALTER

  • Auteur : Gena SHOWALTER
  • Titre : Mortelle étreinte
  • Série : Chasseuses d’aliens
  • Traducteur : Lionel EVRARD
  • Illustration : Marcus RANUM
  • Edition : J’ai lu (Crépuscule)
  • Parution : 16 janvier 2013
  • Nombre de pages : 374

Quatrième de couverture

 

Née dans un laboratoire, Mishka est dotée de superpouvoirs qui font d’elle une tueuse redoutable à la merci de son maître, qui a sur elle le droit de vie ou de mort. Quand l’ordre lui est donné d’enlever Jaxon Tremain, un agent chasseur d’aliens, afin de lui soutirer des informations sur un virus ravageur, Mishka croit s’engager dans une mission de routine. Or, non seulement Jaxon fait preuve d’une résistance hallucinante, mais il éveille en elle des pulsions torrides, incontrôlables. Et aussi l’espoir insensé que, peut-être, il pourrait la sauver de l’esclavage…

 

Mon avis

Comme pour le tome précédent, j’ai beaucoup apprécié le couple principal. Nous avions pu brièvement découvrir Jaxon dans le tome 1 puisqu’il s’agit de l’un de ses partenaires à l’A.I.R. J’ai apprécié sa personnalité : il est décidé et courageux, et les épreuves qu’il va traverser en aurait ébranlé bien d’autres.

J’ai également adoré Mishka, une hybride créée en laboratoire à partir de plusieurs ADN humains et aliens pour être le soldat parfait. Elle souffre de sa condition puisqu’elle n’est rien d’autre que l’esclave de son maître, contrainte par une puce de faire tout ce qu’il lui ordonnera.

La rencontre entre les deux personnages est explosive car tous deux ont un fort caractère. La romance se met en place finement et les obstacles qu’ils auront à franchir m’ont tenue en haleine tout au long du roman.

J’ai beaucoup apprécié que ce tome face le lien entre les deux tomes précédents. J’ai retrouvé avec plaisir les couples précédents, surtout Eden et Lucius, je l’avoue !

L’intrigue surnaturelle est peut-être un peu moins recherchée que dans les tomes précédents, mais elle n’en demeure pas moins inintéressante : Jaxon et Mishka enquêtent sur les Schön, des aliens récemment arrivés sur Terre, encore inconnus de tous, et qui n’ont pas l’air d’être inoffensifs.

En résumé, ce tome m’a beaucoup plu, autant que le tome 2. J’espère que la série se maintiendra à ce niveau car je compte bien poursuivre très prochainement avec le tome suivant.

Ma note : 8/10.

La série Chasseuses d’aliens :

Anita Blake – T4 : Lunatic Café – Laurell K. HAMILTON

  • Auteur : Laurell K. HAMILTON
  • Titre : Lunatic Café
  • Série : Anita Blake, tueuse de vampires
  • Traduction : Isabelle TROIN
  • Illustration : Anne-Claire PAYET
  • Edition : Milady (Bit-lit)
  • Parution : 3 avril 2009
  • Nombre de pages : 442

Quatrième de couverture

On dirait que je le fais exprès. Je suis tombée amoureuse du chef de meute local. Non, pas un louveteau. Un loup-garou, bien sûr! Pourtant, il y a des tas de filles dans ma tranche d’âge qui n’arrivent pas à se dégotter un petit ami. Et c’était mon cas avant Richard. Certes, Jean-Claude, mon vampire préféré, ne demandait pas mieux, mais son côté possessif a tendance à me démotiver. Même si c’était un homme ordinaire, j’aurais déjà du mal à imaginer une vie de couple avec lui. Côté sexe, ça oui: no problemo, je vois très bien, mais sortir… Aller au restaurant, au spectacle, fréquenter ses amis. Franchement non! On a beau être dans une histoire d’horreur, il y a des limites!

Mon avis

Après les lamies et les vampires, place aux loups-garous dans ce quatrième tome. J’apprécie que l’auteur nous emmène dans des directions différentes à chaque tome, mais parfois je suis un peu déçue de ne pas retrouver certains personnages ou certaines particularités de l’univers vues précédemment. Dans ce tome, c’est la réanimation qui m’a manquée. Mais l’univers des loups-garous (et autres garous d’ailleurs), m’a plu même si je dois dire que leurs habitudes sont vraiment morbides… Et moi qui croyais qu’il n’y avait que les vampires qui appréciaient le sang !

L’intrigue surnaturelle porte sur des disparitions de lycanthropes. Elle est intéressante comme d’habitude et j’apprécie de voir qu’à la fin, tout est relié pour nous apporter le dénouement.

Dans ce tome, l’intrigue amoureuse prend quand même le dessus sur l’enquête. J’ai apprécié Richard, son petit ami : mon coup de cœur au tome précédent se confirme bien ! Jean-Claude me laisse un peu sceptique depuis le début de la série, je suis donc contente de trouver un personnage masculin qui me plaît plus que lui. Anita m’a parfois énervée avec toutes ses interrogations à propos de ses sentiments. Certes je comprends qu’elle puisse hésiter entre ses deux hommes (qui n’en sont d’ailleurs pas ni l’un ni l’autre !) mais de là à remplir des dizaines de pages…

Bref, malgré tout, le charme a parfaitement opéré et j’apprécie de plus en plus la saga. Le texte est de plus en plus travaillé par rapport au premier tome et les intrigues toujours aussi complexes et bien menées.

Ma note : 8,5/10.

La série Anita Blake :

Pages :1234567...39»