Catégorie "ARMSTRONG Kelley"
31 octobre 2014 - ARMSTRONG Kelley    Aucun commentaire

Femmes de l’Autremonde – T6 : Rupture – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Rupture
  • Série : Femmes de l’Autremonde
  • Traducteur : Isabelle PERNOT
  • Illustrateur : Anne-Claire PAYET
  • Public : Adulte
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2006 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 360

Rupture

Quatrième de couverture

On ne peut décidément pas faire confiance à un semi-démon : Elena n’aurait jamais dû accepter de lui rendre un service. La mission : reprendre à un collectionneur de Toronto la fameuse lettre de Jack l’Éventreur intitulée « From Hell ».

Mais par accident, Elena libère un sortilège qui ouvre un portail relié au Londres victorien. D’accord, Toronto a besoin d’attirer les touristes, mais « la porte de l’enfer » n’est pas vraiment le surnom que la municipalité avait en tête ! Sans compter les vampires voleurs, les rats tueurs, les zombies que rien n’arrête…

Le pire, c’est ce qui sort de ce portail, et dont l’objectif est comme par hasard… Elena elle-même.

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents*

J’ai longtemps hésité avant de commencer ce sixième tome de la saga des Femmes de l’Autremonde car, si j’avais adoré les deux premiers tomes, les suivants m’ont moins plu, notamment le cinquième pendant lequel je me suis vraiment ennuyée. Malheureusement, ce sixième tome n’a pas réussi à me réconcilier avec la série, même s’il est meilleur que le tome précédent : il m’a fallu un mois entier pour le lire, ce qui est énorme par rapport à mes temps de lecture habituels.

L’intrigue promettait d’être sympathique : Elena, Clay et Jeremy volent une lettre pour l’un de leurs amis. Cette lettre se nomme From Hell car telle était l’adresse de l’expéditeur indiquée sur la lettre. Elle aurait été écrite par Jack L’Éventreur. Mais suite à un malencontreux incident, Clay et Elena activent un portail dimensionnel contenu dans la lettre…

L’intrigue commence dès les premières pages du roman et m’a beaucoup plu au départ. Et puis mon avis a changé quand Clay et Elena ont passé les 150 premières pages à patauger dans la semoule pour fermer ce portail. Les rebondissements et les péripéties s’enchaînent, mais il y en a presque eu trop pour pouvoir suivre le fil de ce qui se passe ! Au bout d’un moment, toutes les pistes envisagées se mélangent dans ma tête ! D’habitude, il m’arrive de me plaindre des intrigues trop simples et trop plates ; pour ce tome, je me plains parce qu’elle est trop fournie et du coup, ça fait un peu fouillis !

Sinon, concernant les personnages, j’ai beaucoup apprécié de retrouver Elena et Clay. Ils forment un couple parfait et sont toujours en train de veiller l’un sur l’autre, au péril de leur propre vie s’il le faut. Leur attachement l’un à l’autre est touchant.

Jeremy est égal à lui-même dans ce tome : il est l’Alpha et il est donc responsable de ses loups. C’est à lui de prendre les décisions. C’est un homme sage et juste, que j’ai apprécié.

Nous retrouvons également Jaime dans ce tome. Je n’arrive toujours pas à accrocher avec ce personnage. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais elle ne me plaît pas. Je la trouve un peu peu trop chochotte et inintéressante.

En conclusion, ce sixième tome n’a pas réussi à me réconcilier avec la série des Femmes de l’Autremonde. Je pense donc que je vais m’arrêter là dans cette saga pour me concentrer sur d’autres qui me plairont mieux.

Ma note : 7/10.

 

La saga « Femmes de l’Autremonde » :
Morsure Capture Magie de pacotille Magie d'entreprise Hantise
Rupture Sacrifice Démoniaque Apparition

 

Baby Challenge 2014

Les 170 idées Idée n°146 : un arbre mort

Challenge Fin de série

Femmes de l’Autremonde – T5 : Hantise – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Hantise
  • Série : Femmes de l’Autremonde
  • Genre : Bit-lit
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2005 ; VF : 2010
  • Nombre de pages : 432

Hantise

Quatrième de couverture

Eve Levine, semi-démone et sorcière adepte de magie noire, est morte. Et elle le vit très bien, merci.

Mais un jour, les Parques réclament qu’elle paie sa dette envers elles en capturant la nixe, un esprit malfaisant qui s’est échappé de l’enfer. La nixe se nourrit de la mort et du chaos, et est très douée pour convaincre les gens de tuer pour elle. Mais elle est aussi très dangereuse : les précédents chasseurs envoyés à ses trousses ont tous perdu la raison. Et pour ne rien arranger, cette créature ne peut être vaincue que grâce à une épée maniée par un ange. Or, Eve ne donne pas dans l’angélisme… Autant dire qu’elle a du souci à se faire.

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents*

Les deux premiers tomes m’avaient énormément plu. Les deux suivants un peu moins mais j’avais quand même apprécié. Par contre, pour ce cinquième tome, je suis vraiment déçue, il ne reste plus rien de ce qui m’avait tellement plu dans le premier.

Ce tome est consacré à Eve Levine, la mère de Savannah, dont on avait déjà entendu parler dans les tomes précédents. Elle est morte et vit dans l’au-delà où les Parques (qui régissent le monde des morts) lui confient la mission de capturer une nixe qui s’est échappée de l’enfer et qui sème la mort sur son passage.

Le premier élément que j’ai moyennement aimé, c’est l’univers. Dans les tomes précédents, on découvrait toujours un univers riche, surprenant et intéressant. Celui-ci promettait d’être aussi bon : prendre pour personnage principal une morte semblait plutôt original ! Et pourtant non ! L’au-delà est assez peu décrit par Kelley ARMSTRONG et à vrai dire, on nous avait déjà donné presque toutes les clefs à la fin du tome 4, quand Paige fait un bref séjour dans l’au-delà. Donc rien de vraiment nouveau et en plus, cet univers reste trop simplet et inintéressant.

Deuxième élément négatif : certains chapitres sont entièrement consacrés à la nixe et on nous fait une description de tous les meurtres qu’elle commet. Déjà, je ne suis pas vraiment fan des descriptions détaillées de meurtres d’enfants ! Ça me donne plus envie de vomir qu’autre chose ! Et en plus, l’intérêt de ces passages pour l’intrigue est assez restreint donc ils paraissent vraiment longs. J’avoue en avoir sauté quelques pages parfois.

Troisième point négatif : tout traîne en longueur. Eve fait au moins 300 000 tentatives pour capturer la nixe (non, j’exagère pas tant que ça !) et à chaque fois ça échoue. J’en ai eu un peu marre d’assister vainement à tous ces échecs, ça lasse très vite. Eve est censée recevoir l’aide d’un ange du nom de Tsriel, mais il n’arrive jamais au bon moment. Bref, c’est vraiment exaspérant.

Un dernier mot sur les personnages : aucun n’a vraiment réussi à se détacher du lot. Eve était sympa mais sans plus, parfois un peu agaçante parce qu’elle est en permanence obsédée par la sécurité de sa fille.

Tsriel est pas vraiment mieux : son personnage est tellement peu approfondi qu’on ne sait quasiment rien sur lui mis à part son nom et sa nature. Du coup, il passe quelque peu inaperçu.

On a aussi Kristof, le père de Savannah qui fait de nombreuses apparitions. Lui m’a pas trop mal plu, mais il ne joue pas un assez grand rôle dans ce tome pour qu’on puisse vraiment s’attacher à lui.

Bref, le bilan n’est pas très positif. Le tome 6 est dans ma PAL donc je le lirai prochainement. Par contre, si le sixième tome ne relève pas un peu le niveau, je pense que j’en resterai là, surtout que la saga ne semble plus s’arrêter et j’ai peur que ça soit de pire en pire.

 

En conclusion, j’ai été déçue par ce cinquième tome dont le niveau est très inférieur aux tomes précédents. L’univers semblait prometteur mais demeure en réalité trop plat et trop simple. L’intrigue traîne en longueur. Certaines scènes relatant des meurtres m’ont un peu dérangée. Enfin, les personnages sont bien trop peu approfondis pour qu’on puisse envisager de s’attacher à eux. Je lirai quand même le tome suivant, mais ce sera peut-être le dernier s’il n’arrive pas à me convaincre.

Ma note : 6,5/10.

 

Merci à Nessa d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict.

 

Les livres de la série :
– Tome 1 : Morsure
– Tome 2 : Capture
– Tome 3 : Magie de pacotille
– Tome 4 : Magie d’entreprise
– Tome 5 : Hantise
– Tome 6 : Rupture
– Tome 7 : Sacrifice
– Tome 8 : Démoniaque
– Tome 9 : Apparition

 

Les 170 idées n°119 : des cheveux

Femmes de l’Autremonde – T4 : Magie d’entreprise – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Magie d’entreprise – Tome 4
  • Série : Femmes de l’Autremonde (actuellement 13 tomes dont 8 en français)
  • Genre : Bit-lit
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2004 ; VF : 2009
  • Nombre de pages : 480

Magie d'entreprise

Quatrième de couverture

Votre belle-famille est effrayante ? Voyez plutôt le futur beau-père de Paige : c’est le big boss de la multinationale Cortez… qui est aussi la plus puissante des Cabales, l’équivalent surnaturel de la mafia !

Lucas, le petit ami de Paige, est certes son fils, mais c’est un rebelle idéaliste qui refuse son héritage et a à cœur de combattre l’injustice dans le milieu.

Justement, une jeune sorcière vient d’être agressée et laissée pour morte. Paige et Lucas se lancent à la poursuite du tueur et découvrent bien vite qu’il n’en est pas à sa première victime. Leur enquête les mettra aux prises avec une célébrité pratiquant la nécromancie, une divinité celtique qui lance des vannes, un fantôme très énervée et un groupe de vampires qui auraient vraiment préféré figurer dans un roman d’Anne Rice… Quant à Paige, le combat qui l’attend est de ceux qui font grandir en un clin d’œil les jeunes femmes impétueuses… si elles y survivent. 

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents*

Voici la suite de la série des Femmes de l’Autremonde, avec le tome 4 appelé Magie d’entreprise, toujours lu dans le cadre de la lecture commune organisée par Nessa.

Comme pour le tome précédent, l’héroïne est Paige, toujours accompagnée du mage Lucas. Paige me plaît toujours autant : elle est pleine de vie et a la main sur le cœur. C’est vraiment un personnage très agréable à suivre.

Par contre, je suis toujours aussi sceptique en ce qui concerne Lucas. Ce personnage ne m’attire absolument pas et il m’a même un peu énervée à certains moments. Notamment quand il dit qu’il veut couper les ponts avec son père alors qu’il n’arrête pas d’accepter des déjeuners avec lui, n’arrête pas d’emprunter ses avions et cours dans ses jambes à chaque fois qu’il lui arrive un petit bobo. Bref, Lucas ne sait pas ce qu’il veut et je l’ai encore moins aimé que dans le tome précédent.

Bien que ce soit les personnages principaux, beaucoup d’autres vont venir se greffer autour de leur couple pour participer à leur enquête. Certains avaient déjà fait leur apparition avant, d’autres sont nouveaux.

Parmi les personnages secondaires, on retrouve Elena, Clay et Jeremy qui viennent prêter main-forte à Paige. Ca m’a fait plaisir de les retrouver même si, au final, on n’apprend rien de nouveau sur eux et qu’ils jouent un rôle vraiment très minime dans l’intrigue.

Nous avons aussi la détestable vampire Cassandra qui fait son apparition dans ce tome et qui y joue un rôle plus important. Au départ, elle m’a vraiment hérissé le poil, mais au fil des pages, on apprend à la découvrir sous un autre jour, plutôt positif. Bref on apprend à mieux la connaître et ainsi à l’apprécier. C’est d’ailleurs l’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur les vampires qui n’étaient guère que mentionnés depuis le début de la saga.

Parmi les nouveaux personnages qui font leur apparition, nous avons Jaime Vegas, une très célèbre nécromancienne. Elle a une personnalité plutôt excentrique mais je l’ai beaucoup appréciée. Et c’est aussi l’occasion pour nous de découvrir le monde des nécromanciens que nous n’avions pas encore abordé dans les tomes précédents. Ce que j’adore dans cette série, c’est qu’à chaque tome, on en apprend toujours plus sur l’univers que l’auteur a créé. Le résultat est un univers très riche, approfondi, diversifié et très bien exploité.

Ca vous étonnera peut-être mais je n’ai toujours pas parlé de Savannah. Et bien c’est parce qu’elle est quasiment inexistante dans ce tome et qu’elle n’y joue aucun rôle. On s’était habitué à ce personnage dans le tome précédent et c’est donc dommage qu’elle apparaisse si peu ici.

Parlons un petit peu de l’intrigue maintenant. J’avais hâte de connaître un peu mieux les Cabales et je n’ai pas été déçue car nous sommes en plein dedans ! Les enfants des employés Cabales sont tués les uns après les autres et Benicio fait appel à son fils et à Paige pour mener l’enquête. Nous avons donc affaire à une intrigue plutôt policière qui est bien menée et intéressante. Sans être l’intrigue du siècle, elle est agréable et ça passe tout seul !

 

En conclusion, j’ai plutôt bien apprécié ce quatrième tome des Femmes de l’Autremonde. L’intrigue est sympathique et les personnages sont très intéressants. Je mettrais juste un bémol pour Lucas que je n’arrive absolument pas à apprécier, c’était déjà le cas dans le tome précédent. Sinon, le vrai point fort de ce roman, et même de cette saga, c’est l’univers créé par l’auteur, qui est très riche, très intéressant et plein de possibilités. Bref, j’ai hâte de voir ce que va donner la suite !

Ma note : 7,5/10.

 

Merci à Nessa d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict.

Les chroniques des autres participants : livromaniac

 

Les tomes précédents :
MorsureCaptureMagie de pacotille

 

Logo les 170 idéesn°128 : un immeuble ou un building

Femmes de l’Autremonde – T3 : Magie de pacotille – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Magie de pacotille – Tome 3
  • Série : Femmes de l’Autremonde (actuellement 13 tomes dont 8 en français)
  • Genre : Bit-lit
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2003 ; VF : 2008
  • Nombre de pages : 421

Magie de pacotille

Quatrième de couverture

Paige Winterbourne est une sorcière. Ça ne se remarque pas tant que ça : elle n’a ni verrues ni la peau verte, et elle ne remue pas le nez quand elle jette des sorts. Non, la plupart du temps, elle n’est qu’une jeune femme normale de vingt-trois ans : elle travaille trop, s’inquiète de son poids, se demande si elle trouvera jamais un petit ami. Bon, d’accord, Savannah, l’adolescente qu’elle a adoptée, veut ressusciter sa mère adepte de magie noire… et elle est poursuivie par une semi-démone douée de télékinésie et une cabale de mages très puissants. Mais à part ça, Paige mène une vie tout à fait ordinaire. Enfin, jusqu’à ce que ses voisins découvrent sa vraie nature et que l’enfer se déchaîne. Littéralement.

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents*

Pour ce troisième tome de la série, changement de décor : nous ne suivons plus Elena, mais Paige Winterbourne, la jeune sorcière que nous avions déjà rencontrée dans le tome précédent !

Paige est la directrice du convent de sa région, qu’elle rêve de pouvoir transformer : elle en a marre des vieilles sorcières égoïstes et radoteuses et elle aimerait rajeunir les règles du convent pour qu’il puisse attirer plus de monde. Mais les Aînées ne cessent de lui mettre des bâtons dans les roues depuis qu’elle a accueilli Savannah sous son toit.

Mais bien sûr, les soucis de Paige ne s’arrêtent pas là (sinon, on s’ennuierait) : la semi-démone Leah refait son apparition et affirme avoir trouvé le père biologique de Savannah – jusque-là inconnu – père qui justement réclame la garde de sa fille ! Paige va tout faire pour refuser cette demande et bien sûr, Leah ne va pas se priver pour lui pourrir la vie ! À partir de là, notre héroïne se retrouve dans la mouise jusqu’au cou et on se demande bien comment il lui sera possible de sortir d’une situation pareille (à sa place, je me serais depuis longtemps cachée sous le lit en espérant qu’on m’oublie !).

J’ai beaucoup aimé le personnage de Paige. Elle avait pu apparaître un tantinet agaçante dans le tome précédent, mais ce n’est absolument pas le cas ici. Elle est curieuse, dynamique et déterminée à surmonter toutes les épreuves.

Savannah m’a également beaucoup plu, surtout parce que son caractère est très changeant et surprenant. À certains moments, elle va se comporter comme la pire des adolescentes en pleine crise pour son indépendance et à d’autres moments, elle va nous faire des remarques surprenantes de maturité et de sagesse. Bref elle est assez imprévisible et j’ai adoré !

Et comme il n’existe pas de bon livre sans sa petite histoire d’amour, nous avons Lucas Cortez, un mage avocat, qui débarque dans la vie de nos deux demoiselles (en détresse) pour leur porter secours.

J’ai eu beaucoup de mal à apprécier ce personnage. Il m’a paru assez fade et peu intéressant. C’est sûr que prendre le relai après Clay, ça n’a rien d’évident ! Et en plus, leur histoire tombe un peu comme un cheveu sur la soupe : la minute d’avant ils tentaient de repousser des journalistes devant la porte de Paige, la minute d’après ils sont en train de faire des roulades dans le sous-sol ! Bref, je trouve que l’auteure n’a pas assez préparé le terrain de leur relation.

Concernant l’intrigue, sans être sensationnelle, elle est très agréable à suivre et pleine de rebondissements, donc aucune remarque particulière dessus, si ce n’est qu’elle se termine à la fin du tome. Et c’est agréable parce qu’on en a parfois un peu marre des séries de 88 tomes dont il faut toujours lire le suivant pour espérer connaître un jour la fin de l’histoire !

Un dernier mot sur l’univers du roman. Il avait déjà été bien mis en place dans le tome précédent, mais on en découvre de nouveaux aspects, notamment sur les mages et les sorcières. J’apprécie beaucoup d’en découvrir un peu plus à chaque tome. D’ailleurs j’ai hâte de voir si on en apprend plus sur les Cabales – des organisations de mages – dans le tome suivant.

 

En conclusion, la saga des Femmes de l’Autremonde se poursuit avec Paige pour héroïne dans ce troisième tome. J’ai beaucoup apprécié son personnage, tout comme celui de Savannah dont elle a la charge. Par contre, mon entrain est beaucoup retombé quand on fait la connaissance de Lucas Cortez : il m’a semblé fade et sans intérêt. Sinon, l’intrigue est très sympathique, comme l’univers qui s’étoffe toujours un peu plus pour notre plus grand plaisir. Même si j’ai un peu moins apprécié ce tome que les précédents, j’ai quand même hâte de voir ce que donnera la suite !

Ma note : 7,5/10.

 

Merci à Nessa d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict !

Les chroniques des autres participants : livromaniac

 

Les tomes précédents :
MorsureCapture

Femmes de l’Autremonde – T2 : Capture – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Capture – Tome 2
  • Série : Femmes de l’Autremonde (actuellement 13 tomes dont 8 en français)
  • Genre : Bit-lit
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2002 ; VF : 2008
  • Nombre de pages : 480

Capture

Quatrième de couverture

Elena Michaels est une femme recherchée. Elle n’a pourtant rien fait de mal. Enfin, pas récemment. Mais il y a dix ans, son amant l’a changée en loup-garou. La seule femme loup-garou au monde, en vérité. Et aujourd’hui, alors qu’elle parvient enfin à l’accepter, un groupe de scientifiques apprend son existence. Ils la pourchassent et elle s’apprête à foncer droit dans leur piège. Mais c’est sans compter sur la famille adoptive d’Elena, la Meute, qui ne reculera devant rien pour la retrouver. Et sans compter non plus sur Elena elle-même, ce qui est une grossière erreur.

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu le tome précédent*

J’ai lu le premier tome de la saga des Femmes de l’Autremonde il y a 2 mois et il m’avait plutôt bien plu. C’est donc tout naturellement que j’ai poursuivi la série avec le tome 2, toujours dans le cadre de la lecture commune organisée par Nessa.

Avant de commencer à parler du roman, juste un petit mot pour dire que j’adore les couvertures de cette saga et particulièrement celle-ci !

Mais venons-en à présent à l’histoire. Le changement principal de ce tome par rapport au précédent est que l’univers s’enrichit considérablement. Nous n’avions connaissance que des loups-garous, désormais, nous apprenons l’existence de nombreuses autres êtres surnaturels comme les sorcières, les vampires, les démons et semi-démons, les chamans… et j’en oublie certainement d’autres !

Personnellement, j’ai souvent du mal avec ce type d’univers car il est souvent trop riche, trop compliqué et on se noie sous les coutumes trop diverses et variées de chaque espèce. Ça devient une vraie encyclopédie des mœurs de chacune des espèces. Mais dans Capture, je n’ai eu aucun problème : les autres espèces surnaturelles sont abordées progressivement et gardent beaucoup de mystères, mystères qui je l’espère nous seront dévoilés dans les tomes suivants (et au compte-goutte s’il-vous-plaît afin de ne pas perdre les esprits un peu trop lents comme le mien !).

Au niveau de l’intrigue, nous suivons toujours Elena qui apprend en même temps que nous l’existence de toutes les autres espèces et qui apprend également que des scientifiques les enlèvent pour les étudier…

J’ai d’abord eu un peu peur car ce genre d’intrigue, c’est du vu et du revu. Personnellement, c’est le quatrième livre que je lis dont l’intrigue principale est celle-ci. Heureusement, on a réussi de justesse l’exploit d’éviter le stéréotype du psychopathe au rire démoniaque qui tente de créer une armée d’hybrides pour dominer le monde. Ouf ! Mais, c’est par pour autant que c’est novateur et passionnant. On va simplement dire que ça se laisse lire…

Niveau personnage, il y a pas mal de nouveaux. Je citerai en premier lieu Paige, une sorcière qui va devenir l’héroïne du tome 3. Elle m’a bien plu à moi, par contre, elle a moins plu à Elena on dirait ! Celle-ci a beaucoup de mal à la supporter au début et ça donne lieu à pas mal de discussions assez orageuses et très drôles !

On a aussi Cassandra, une vampire un peu antipathique. On en sait très peu sur elle et j’aimerais bien qu’elle réapparaisse dans les prochains tomes car elle m’a parue un peu louche et pleine de secrets.

Je ne peux pas tous les citer alors je me contenterai d’un dernier : Winsloe, le grand méchant de l’histoire. Je l’ai trouvé parfait dans son rôle de psychopathe sadique et à moitié fou. Il m’a vraiment fait froid dans le dos. Ça c’est du vrai méchant !

Sinon, nous avons toujours bien sûr Clay, qui forme toujours avec Elena un couple aussi fusionnel qu’étrange. J’adore ces deux personnages et ça m’attriste qu’ils doivent passer à l’arrière-plan pour les prochains tomes de la série…

 

En conclusion, j’ai beaucoup apprécié ce tome 2 des Femmes de l’Autremonde. L’univers s’est beaucoup enrichi et est par conséquent devenu encore plus intéressant. Les personnages sont variés et plaisants. Le seul hic est l’intrigue qui manque cruellement d’originalité. Mais ce livre reste toutefois une très bonne lecture. J’ai hâte de poursuivre avec le tome 3 et de mieux découvrir Paige !

Ma note : 8,5/10.

 

Merci à Nessa d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict.

Les chroniques des autres participants : Mélisendelivromaniac et Arwen.

 

Les tomes précédents :
Morsure

Femmes de l’Autremonde – T1 : Morsure – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Morsure – Tome 1
  • Série : Femmes de l’Autremonde (actuellement 13 tomes dont 8 en français)
  • Genre : Bit-Lit
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2001 ; VF : 2007
  • Nombre de pages : 431

Quatrième de couverture

Un voyage excitant à la frontière de la sauvagerie et de la féminité.

Elena se coule hors de son lit, prenant bien soin de ne pas réveiller son compagnon. Il ne supporte pas qu’elle disparaisse comme ça au beau milieu de la nuit. Quelle femme normale pourrait avoir tant besoin de retrouver la solitude des rues sombres et mal famées de la ville ? L’énergie contenue déchire ses muscles – elle ne peut plus attendre. Elle se glisse dans une ruelle, ôte ses vêtements et se prépare à la Mutation…
Elena fait tout ce qu’elle peut pour être normale. Elle hait sa force, sa sauvagerie, sa faim, son désire, ses instincts de chasseuse et de tueuse. Elle aimerait avoir un mari, des enfants… et même une belle-mère. En tout cas c’est ce qu’elle voudrait croire.

Et voilà que la Meute a besoin d’elle. Cette Meute qu’elle chérit et déteste à la fois est la cible d’une bande de déviants sans pitié. Ils mettent l’existence de la Meute en danger, enfreignant les lois du clan. La loyauté du sang ne se discute pas. Et au cours de son combat, Elena découvrira sa vraie nature…

Mon avis

J’ai découvert Kelley ARMSTRONG au début du mois avec le premier tome de sa série Pouvoirs obscurs. J’avais beaucoup aimé, et découvrir une autre de ses sagas me plaisait bien. Une lecture commune organisée par Nessa sur Livraddict m’a convaincue de sauter le pas !

Elena est un loup-garou. Elle vit à Toronto, en essayant de se faire passer pour une femme normale mais ce n’est pas toujours simple, surtout quand elle doit expliquer à son petit ami Philip pourquoi elle se faufile hors de leur appartement au milieu de la nuit. Sûr que si elle lui disait que c’était pour muter et courir dans les bois, il tirerait une drôle de tête ! Malgré quelques incidents de ce genre, Elena se débrouille plutôt bien et elle apprécie sa vie humaine.

Mais un matin, le téléphone sonne : c’est Jérémy, le chef de la Meute, qui lui demande de les rejoindre immédiatement car ils ont des problèmes. Elena se sent obligée d’y aller même si elle ne veut pour rien au monde retourner vivre – même temporairement – avec la Meute.

Ces derniers temps, je suis lassée par les vampires, et les loups-garous comment à beaucoup me plaire ! En effet, j’ai beaucoup aimé l’univers créé par Kelley ARMSTRONG. On peut devenir loup-garou soit par les gènes, soit par morsure, sachant que les humains mordus ne survivent que rarement. La plupart des loups vivent sous l’autorité de la Meute. Les autres sont des solitaires et sont appelés des « cabots ». Jérémy les laisse tranquille tant qu’ils ne se font pas remarquer. À la différence des autres romans que j’ai lus sur les loups-garous, la hiérarchie est peu importante. Certes Jérémy est au-dessus de tous, mais ensuite chacun des loups sous son autorité semble égal aux autres. Bref, l’auteure est parvenue à créer un monde original et qui se différencie des autres.

L’intrigue est très intéressante : un cabot a commis un meurtre sur le territoire de la meute et Jérémy demande de l’aide à Elena pour réussir à attraper ce cabot. Rien de bien original, mais l’intrigue est bien menée, est riche, est rythmée, et subit de nombreux retournements de situations.

Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé Elena. Elle est somme toute assez malheureuse de sa nature de loup-garou qu’elle ne désirait pas et elle a beaucoup de peine à porter ce fardeau au quotidien. Et cela ne s’arrange pas quand elle va devoir aller vivre temporairement avec la Meute, le temps de régler son compte au cabot. Elena m’a beaucoup touchée et j’ai apprécié de suivre ses aventures.

Un autre personnage qui m’a énormément plu, c’est Clay, l’ex-amant d’Elena. Il est colérique, asocial, grincheux, brutal…. bref complètement imbuvable, mais je l’ai adoré !!! Car derrière cette façade un peu repoussante, on comprend qu’il est amoureux d’Elena depuis toujours et qu’il ne vit que pour elle.

J’ai beaucoup aimé Jérémy et Nick, un autre membre de la meute. Même si leurs personnages ne sont pas aussi approfondis qu’Elena et Clay, je les ai bien aimés et je serai contente de les retrouver dans le tome suivant.

Enfin, je voulais parler de Philip. Ce genre de personnage me fait généralement énormément pitié à chaque fois : il n’a rien demandé mais se retrouve dans des situations impossibles. Et à la fin, c’est toujours lui qui est malheureux, c’est vraiment triste.

 

En conclusion, le roman Morsure est une très bonne découverte. J’ai beaucoup apprécié l’univers de loups-garous et de cabots imaginé par l’auteure. L’intrigue est très sympathique et pleine de surprises. Les personnages sont très attachants. J’ai particulièrement aimé Elena et Clay, tous les deux très torturés. Un seul défaut à ce roman (mais il est tout petit !) : le sort de Philip m’a beaucoup attristée. Tout finit bien sauf pour lui. Bref, si vous ne connaissez pas encore ce roman, je ne peux que vous le conseiller car il est vraiment sympathique.

Ma note : 8,5/10.

 

Encore merci à Nessa d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict !!!

Les chroniques des autres participants : livromaniacArwen et Michou.

Pouvoirs obscurs – T1 : L’invocation – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : L’invocation
  • Série : Pouvoirs obscurs (3 tomes actuellement)
  • Genre : Jeunesse
  • Edition : Castelmore
  • Parution : VO : 2008 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 384

Quatrième de couverture

Si Chloé était dans un film, personne ne douterait d’elle quand elle avoue voir des fantômes. Dans la vraie vie, son père et sa tante l’envoient à Lyle House, un institut psychiatrique spécialisé pour ados. Les médecins y prétendent qu’elle souffre de schizophrénie.

Mais les pensionnaires ont l’air de cacher eux aussi quelques secrets… Et Chloé ne serait pas étonnée de trouver des squelettes cachés dans les placards. Quand un de ses camarades lui dit qu’elle est peut-être nécromancienne, elle décide de découvrir la vérité sur son pouvoir et sur l’étrange endroit où elle est enfermée.

Mon avis

J’avais ce livre dans ma PAL depuis un bon moment, sans pouvoir me décider à l’en sortir enfin. La lecture commune organisée par Anna002 sur Livraddict était le prétexte qu’il me fallait pour que je me lance enfin dans la découverte de cette nouvelle saga ! Et je n’ai pas été déçue !

Chloé est dans son lycée lorsqu’elle voit un gardien au visage brûlé qui tente de s’approcher d’elle. Terrifiée, elle essaie de s’enfuir en hurlant… jusqu’au moment où elle comprend qu’elle est la seule à voir le gardien…

Rapidement, la tante Lauren de Chloé décide de l’envoyer dans l’institut Lyle House, un établissement pour adolescents ayant des troubles psychiatriques. Elle fait la connaissance des autres pensionnaires, tous ayant aussi des troubles plus ou moins étranges et inexpliqués.

L’intrigue est somme toute assez basique : l’héroïne a des supers pouvoirs mais elle est prise pour folle et elle est conduite dans un centre pour ados en difficultés. Ce scénario a été vu et revu, pourtant, on ne s’ennuie pas une seule seconde car l’auteure a su l’entourer d’un univers original et le peupler de personnages intéressants. Et l’intrigue va rapidement se complexifier pour prendre un tour totalement inattendu. La fin du roman est d’ailleurs particulièrement réussie et laisse Chloé dans une situation des plus inextricables.

L’action est assez présente dans ce roman, surtout à la fin. Cela donne un roman très rythmé et très agréable à lire. On est transporté par l’histoire sans pouvoir nous arrêter.

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup aimé Chloé. C’est une jeune fille qui doute beaucoup, surtout après qu’elle ait découvert ses « hallucinations ». Elle a beaucoup de mal à accepter son diagnostic et le regard des autres lui fait terriblement peur. Elle est perdue et elle se cherche. Mais elle est aussi très déterminé et courageuse. J’aime beaucoup comment elle fait face aux situations : elle s’imagine qu’elle est dans un film et elle réfléchit à ce que les personnages feraient à sa place.

Un autre personnage qui m’a beaucoup intriguée : c’est Derek. Au début du roman, il apparaît comme un adolescent boutonneux, aux cheveux gras, qui sent la transpiration et aux manières un peu rustres. Bref, un personnage que ne plaît pas tellement. Mais l’auteur a réalisé l’exploit de nous le faire apprécier dans la suite du roman, malgré ces détails repoussants qu’on vient d’ailleurs vite à oublier.

Les autres pensionnaires : Simon, Rae, Lizz et Tori m’ont également plu et leur personnalité est intéressante. Tori est parfaite dans son rôle de méchante mais si c’est un peu cliché.

La plume de l’auteure est très fluide et agréable : ce roman se lit très facilement.

 

En conclusion, ce premier tome de Pouvoirs obscurs est une très bonne découverte. J’ai aimé l’univers de Lyle House développé par l’auteur, j’ai aimé les personnages qui sont tous originaux et attachants. L’intrigue est très rythmée et très intéressante à suivre. Bref, je n’ai pas un seul détail à reprocher à ce livre, même si ce n’est pas encore le coup de cœur. J’ai hâte de me lancer dans la suite de la saga pour savoir comment vont s’en sortir notre Chloé et ses amis.

Ma note : 8/10.

 

Merci à Anna002 pour avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict !

Chroniques des autres participants : revelinebebere, Mamz’elle Amandine, Myiuki22, Kincaid40,  Lucy Gray et  Lilichat.