Catégorie "BOULLE Pierre"

La planète des singes – Pierre BOULLE

  • Auteur : Pierre BOULLE
  • Titre : La planète des singes
  • Genre : Science-fiction
  • Edition : Pocket
  • Parution : 1963
  • Nombre de pages : 223

Quatrième de couverture

« Y a-t-il des êtres humains ailleurs que dans notre galaxie ? C’est la question que se posent le professeur Antelle, Arthur Levain, son second, et le journaliste Ulysse Mérou, lorsque, de leur vaisseau spatial, ils observent le paysage d’une planète proche de Bételgeuse : on y aperçoit des villes, des routes curieusement semblables à celles de notre Terre.

Après s’y être posés, les trois hommes découvrent que la planète est habitée par des singes. Ceux-ci s’emparent d’Ulysse Mérou et se livrent sur lui à des expériences. Il faudra que le journaliste fasse, devant les singes, la preuve de son humanité… ».

Mon avis

J’avais lu ce roman quand j’étais petite et je ne me souvenais absolument plus quelle était l’histoire. J’ai donc eu envie de le relire. Je me souvenais par contre que j’avais beaucoup aimé et après relecture, et bein, c’est toujours le cas !

Dès les premières pages, nous sommes projetés dans le futur, sur un vaisseau spatial, en compagnie d’un couple qui voyage à travers l’univers. Ils repèrent une bouteille qui flotte dans l’espace, l’attrapent et découvrent un manuscrit racontant une histoire…

J’ai bien aimé cette petite introduction au roman, ça permet de rentrer en douceur dans un monde futuriste auquel on ne connaît rien.

Sur le manuscrit, nous suivons les aventures d’Ulysse Mérou, un journaliste, qui suit le professeur Antelle et son assistant pour un voyage dans l’espace. Leur but est l’étoile Bételgeuse. Une fois à proximité, ils découvrent une planète très semblable à la Terre et décident d’y accoster en espérant y trouver de la vie. Mais ils ne s’étaient absolument pas attendus à trouver ce qu’ils y voient…

J’ai adoré toutes les descriptions qu’Ulysse fait de cette planète. Elles sont très riches et très intéressantes, mais on ne croule pas non plus sous des litres de descriptions qui n’en finissent plus. Donc beaucoup de descriptions, mais juste ce qui faut et c’est parfait. On sent que l’auteur s’est bien renseigné avant d’écrire et la civilisation de la planète Soror pourrait très bien exister tellement elle est réaliste.

L’intrigue est très intéressante et très riche. Ulysse va rapidement être séparé de ses amis et il aura bien du mal à survivre dans ce mode qui lui est hostile.

J’ai beaucoup aimé les personnages. Au départ, Ulysse m’a un peu agacée, notamment par son comportement dédaigneux, voire un peu agressif envers Nova, mais par la suite, il va beaucoup évolué et je l’ai plus apprécié.

Je citerai aussi Zira. Elle est très courageuse et fait preuve d’un courage et d’une amitié à toute épreuve. Sa force et sa volonté m’ont beaucoup touchée. Par contre, son fiancé Cornélius m’a un peu moins plu et je me suis même demandé à plusieurs reprises s’il n’allait pas changer de bord et trahir Ulysse…

Quant à Nova, elle m’a paru très gourde au début du roman, mais c’est son personnage qui voulait ça. Heureusement, je l’ai plus appréciée à la fin du roman, quand elle devient beaucoup plus humaine.

À présent, un petit mot sur la fin : on assiste à deux retournements de situation à vous en bousculer l’estomac. Et ils se suivent de près : le contenu de ton estomac n’a pas le temps de se remettre en place que c’est de nouveau le cataclysme. Bref, impossible de rester de marbre face à une fin pareille !

Je voudrais maintenant vous parler un peu du film. Il y a eu de très nombreuses adaptations, certaines fidèles, d’autres pas du tout. J’ai choisi de regarder la toute première adaptation, réalisée par Franklin J. SCHAFFNER, en 1968, car c’est pour moi la plus fidèle au roman.

J’ai globalement bien aimé ce film, qui est très bien fait et qui respecte le fil conducteur du livre, même si de nombreux détails ont été supprimés ou remplacés. Je m’attarderai juste sur deux points.

Le premier, c’est un tout petit détail, mais il m’a beaucoup perturbée (vous me connaissez, il n’en faut pas grand-chose pour me perturber). L’auteur Pierre BOULLE est français, les personnages de son roman sont français, et ils portent des noms français. Dans le film, nous n’avons pas affaire à Ulysse, mais à Taylor (à prononcer avec un votre plus bel accent américain), il porte une combinaison couverte de drapeaux des Etats-Unis et une fois arrivé sur la planète Soror, il plante un drapeau des Etats-Unis. Certes, le film est américain (si vous ne l’aviez pas encore compris !), mais ils ont quoi contre les français ces américains !

Le deuxième point (beaucoup moins futile que le premier) concerne le fameux retournement de situation que l’on trouvait dans le livre. Dans le film, il est restitué, mais il est très différent. Au début, j’en ai été un peu déçue et frustrée, et après coup, je me suis rendue compte que cette chute était aussi très intéressante et tout aussi bouleversante !

 

En conclusion, j’ai beaucoup aimé cette relecture de la Planète des singes. En effet, j’ai beaucoup apprécié l’univers futuriste créé par l’auteur. Il est très réaliste et très riche. L’intrigue est palpitante et pleine de rebondissements. Les deux retournements de situations à la fin sont tout simplement à couper le souffle. L’adaptation cinématographique de Franklin J. SCHAFFNER, en 1968, m’a également beaucoup plu. De nombreux détails ont été modifiés, mais l’essence du roman reste présente et c’est très agréable à suivre. Bref si vous ne connaissez pas encore ce roman, je vous le conseille car c’est vraiment à découvrir.

Ma note : 8/10.

 

Et voici la bande-annonce du film :