Catégorie "BOURDON Chloé"
7 mars 2016 - BOURDON Chloé    Aucun commentaire

L’eau noire – Chloé BOURDON

  • Titre : L’eau noire
  • Auteur : Chloé BOURDON
  • Illustration : Alexandra V. BACH
  • Public : Adulte
  • Edition : Editions du Petit Caveau
  • Parution : 1 octobre 2015
  • Nombre de pages : 136

L'eau noire

 

Quatrième de couverture

Fin des années 60, pendant la guerre du Vietnam, Dawn Otterio rencontre la mort dans l’eau noire d’un marécage.

Abreuvé du sacrifice de ses frères d’armes, un étrange esprit lui rend la vie, en échange d’un pacte cruel. Dorénavant, son existence ne sera plus que celle d’un possédé, en quête de sang, semant la mort derrière lui.

Jusqu’au jour où son chemin croise celui de Raphaël, un rockeur fascinant…

Entre Dawn, Raphaël et l’esprit vampire, les destins vont se croiser, tout autant que leurs désirs…

Mon avis

La couverture magnifique et le résumé m’ont immédiatement attirée. Je connaissais déjà l’auteure grâce à son précédent roman À l’ombre des falaises qui m’avait énormément plu.

Nous sommes plongés dans une histoire sombre et séductrice, découvrant Dawn, un homme possédé par un esprit vampire qui le maintient en vie mais lui impose sa volonté. J’ai trouvé ce duo fascinant. Leurs désirs sont différents mais partageant le même corps, Dawn doit souvent céder aux envies de la voix dans sa tête. Ce rapport de force entre eux est très intéressant à suivre.

Dawn et son esprit vampire rencontrent Raphaël, un chanteur que tous deux trouvent fascinant, mais pas pour les mêmes raisons… L’histoire amoureuse qui se développe entre eux m’a beaucoup plu.

La narration n’est pas chronologique : Dawn est âgé lorsqu’il nous fait le récit de sa vie. Nous découvrons son histoire par des bribes de souvenirs qui ne sont pas forcément dans l’ordre. La narration est cependant très bien maîtrisée car malgré ces incessants retours en arrière, on suit sans peine l’histoire. Ils nous permettent aussi de ne pas tout découvrir d’un seul coup, nous tenant en haleine par la même occasion.

L’atmosphère du roman est très sombre, dans un genre gothique. L’esprit vampire est loin des vampires de Twilight : il est cruel et quand il a besoin de se nourrir, il n’épargne pas ses victimes. Dawn n’a pas eu une vie facile avant de croiser son vampire. Le récit de son adolescence est triste et poignant. Deux autres personnages jouent un rôle de premier plan dans le roman : Claire et Laurent, les autres membres du groupe de rock dont fait partie Raphaël. La vie dissolue et triste de Claire m’a émue. Laurent est le seul à ne pas m’avoir touchée, mais rien ne nous laisse nous attacher à lui.

La fin du roman est assez surprenante. Ni bonne ni mauvaise, elle colle parfaitement à l’atmosphère du roman et est la meilleure qu’on aurait pu imaginer. Je ne m’y attendais pas mais elle m’a comblée.

En conclusion, j’ai eu un vrai coup de cœur pour ce roman : court mais poignant, sombre et efficace. Les personnages sont très travaillés et intéressants. La narration est parfaitement exécutée, le style est exquis. Bref, je n’ai trouvé aucun défaut à ce roman. C’est une perle rare ! Je vais suivre de très près l’auteure car ses deux romans m’ont littéralement comblée.

Ma note : 9/10.

 

Challenge gourmand 4 Challenge Top 50

22 novembre 2015 - BOURDON Chloé    Aucun commentaire

À l’ombre des falaises – Chloé BOURDON

  • Auteur : Chloé BOURDON
  • Titre : À l’ombre des falaises
  • Illustration : Cécile GUILLOT
  • Public : Adulte
  • Edition : Editions du Petit Caveau
  • Parution : 10 juin 2013
  • Nombre de pages : 144

A l'ombre des falaises

Quatrième de couverture

Nous sommes en 1901, dans un petit village des Cornouailles. Elisabeth vient de perdre son père et accepte difficilement la froideur de sa mère.

L’été où elle quitte l’enfance, elle comprend que derrière les apparences d’une petite bourgeoisie provinciale obsédée par la peur du scandale, se dissimulent des drames insoupçonnables, et des monstres qui rôdent, les soirs de pleine lune, dans l’ombre des falaises.

Mon avis

J’ai acheté ce roman au cours de l’opération « Un mois, une maison, un achat », organisée par Vision Livre sur Facebook. L’événement concerne ce mois-ci les éditions Kitsungari et concernait les Editions du Petit Caveau le mois dernier. Cette opération consiste à acheter chaque mois au moins un livre dans une petite maison d’édition.

À l’origine, c’était « L’eau noire », du même auteur, qui m’avait tapé dans l’œil. C’est ainsi que j’en suis arrivée à acheter aussi « À l’ombre des falaises ». Et je ne le regrette pas car je l’ai énormément apprécié !

La première moitié du roman est surtout consacrée à la rencontre entre Elisabeth et Christopher. J’ai été littéralement happée par la passion et la fascination qui relie ces deux êtres. C’est une romance bien loin de celles dont on a l’habitude et qui se décline aussi bien dans la finesse que dans la violence des sentiments qu’ils éprouvent l’un envers l’autre. À 13 ans, Elisabeth est fascinée par ce garçon, de quatre an son aîné, qui revient des Indes et qui est l’incarnation même du mauvais garçon. Quand on est jeune et innocente, comment ne pas être attirée par ce jeune homme si différent de ce qu’elle connaît. Bref, cette romance atypique m’a vraiment subjuguée. J’ai rarement été autant attirée par une histoire d’amour !

Dans la seconde moitié du roman, la romance est laissée au second plan pour qu’entrent en scène un meurtre et des secrets de famille bien gardés. Nous devinons assez rapidement l’identité du meurtrier, mais je ne me suis pas ennuyée une seconde car la plume de l’auteur est délicate et nous tient parfaitement en haleine.

Bien que ça ne soit pas évident au premier abord, ce roman appartient au genre fantastique. J’ai apprécié que l’on entre tout doucement dans l’imaginaire, ça change un peu. Les vampires que l’on nous décrit ici sont peu classiques et j’apprécie le renouveau qui est apporté au genre par ce roman.

Si l’âge de l’héroïne pourrait laisser croire à un roman jeunesse, ça n’est absolument pas le cas. Elisabeth témoigne d’une grande maturité, on en oublie qu’elle est si jeune. Par ailleurs, l’auteur aborde certains sujets comme l’homosexualité ou l’inceste qui en font un livre à ne pas mettre entre toutes les mains. Certaines scènes sont parfois assez dérangeantes.

En conclusion, j’ai adoré ce roman. Je me suis forcée à n’en lire que quelques pages par soir pour le faire durer tellement il est bon ! Une romance forte et émouvante, un meurtre et des secrets de famille en font un roman très complet et absolument captivant. C’est un livre que je ne suis pas prête d’oublier. J’ai vraiment hâte de lire « L’eau noire », du même auteur !

Ma note : 9/10.

 

 

Challenge gourmand 4 Challenge Chasse aux vampires

 Challenge Top 50