Catégorie "CAST P. C. et Kristin"

La Maison de la Nuit – Tome 1 : Marquée – P. C. CAST et Kristin CAST

  • Auteurs : P. C. CAST et Kristin CAST
  • Titre : Marquée – Tome 1
  • Série : La Maison de la Nuit (9 tomes actuellement, dont 7 en français)
  • Genre : Jeunesse
  • Edition : Pocket Jeunesse
  • Parution : 2007
  • Nombre de pages : 328

Quatrième de couverture

Entrez dans la Maison de la Nuit à vos risques et périls.

Dans un monde qui pourrait être le nôtre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres…

Un soir après les cours, un jeune homme inquiétant s’approche d’elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit : « Zoey, ta mort sera ta renaissance, ton destin t’attend à la Maison de la Nuit ». À ces mots, une marque mystérieuse apparaît sur son front. Zoey est terrifiée, mais – elle le sait – elle doit intégrer le pensionnat où sont formés les futurs vampires, pour y réussir sa Transformation… ou mourir.

Mon avis

Zoey était une fille normale, qui allait dans un lycée normal et qui faisait partie d’une famille normale (enfin, autant qu’elle puisse l’être). Jusqu’au jour où un Traqueur de Vampires la trouve et lui appose la Marque : un croissant de lune bleu saphir que marque le commencement de sa transformation en vampire…

Elle doit alors se rendre à la Maison de la Nuit (une sorte de Poudlard, mais pour les apprentis vampires) pour la guider jusqu’à la Transformation. Car tous les futurs vampires ne parviennent pas jusque là, certains ne survivent pas…

S’il y a bien un point positif dans ce roman, c’est l’originalité. On nous parle de vampires, mais rien à voir avec ceux qu’on a l’habitude de côtoyer chez d’autres auteurs. Ici, on devient vampire après avoir été marqué par un Traqueur. On n’a que peu d’informations sur ce phénomène, j’aimerais bien qu’il nous soit plus expliqué en détail dans les prochains tomes. Donc pas de morsure pour devenir vampire, juste une marque en forme de croissant de lune sur le front.

Une fois l’individu marqué, la transformation n’est pas immédiate, elle prend environ quatre ans. Pendant ces quatre ans, les futurs vampires suivent des cours qui vont les aider à passer cette épreuve à la Maison de la Nuit. Ainsi, Zoey remarque progressivement des changements dans ses goûts (le sang lui semble délicieux et ça lui pose bien des soucis). Cette lente transformation m’a rappelé les Vampires de Manhattan de Melissa de la Cruz où les jeunes vampires observaient des changements progressifs dans leurs goûts, leurs sensations, etc.

Par ailleurs, les vampires vénèrent Nyx, la déesse de la Nuit et lui rendent hommage par des rituels et des cérémonies. Cette déesse accorde aux vampires des dons comme parler avec les chats (c’est un peu inutile je trouve, mais il paraît que c’est cool !), voir l’avenir, maîtriser les éléments… bref, les vampires, ce sont aussi des sorciers (on n’est pas si loin de Poudlard en fait !).

Donc un univers très riche, très bien construit et très attrayant et surtout très original… un très bon point pour ce livre.

Parlons un peu des personnages. Ils sont sommes toutes assez classiques. On a l’héroïne qui se retrouve dans un monde inconnu. Le beau garçon : Erik (dommage qu’il tombe si rapidement dans les bras de Zoey, on n’a même pas eu le temps de s’impatienter). On a la pire ennemie, alias Aphrodite. Puis l’incontournable homosexuel, j’ai nommé Damien. Et enfin une bande de copains un peu ringards/bizarres mais plutôt sympas. Donc une recette de personnages assez classique mais que ne marche pas trop mal même si la nouveauté n’est pas au rendez-vous.

Une remarque : mais qu’y a-t-il de ringard à aimer Star Wars ? Moi je trouve ça très cool comme attitude.

Concernant l’intrigue, il ne se passe quand même pas grand-chose dans ce tome (quand on y réfléchit, à part les coups bas d’Aphrodite, c’est le néant…). Par contre, on sent que des éléments commencent à se mettre en place pour les tomes suivants, notamment, l’apparition d’étranges fantômes aux yeux rouges et munis de crocs. Il est dommage que la véritable intrigue de la série n’occupe pas plus de place dans ce premier roman car il manque trop d’éléments pour vraiment être accro à ce tome.

En conclusion, l’univers créé par les auteures est très original et très intéressant. Il est dommage que ce tome comporte si peu d’action et de vitalité au vu des possibilités de ce monde.

Ma note : 7,5/10.

Voici le trailer :