Catégorie "FFORDE Jasper"
10 mai 2012 - FFORDE Jasper    Aucun commentaire

Dragonslayer – Tome 1 : Moi Jennifer Strange dernière tueuse de Dragons – Jasper FFORDE

  • Auteur : Jasper FFORDE
  • Titre : Moi Jennifer Strange dernière tueuse de Dragons – Tome 1
  • Série : Dragonslayer (1 tome actuellement, le second sort en juin 2012)
  • Genre : Fantasy
  • Edition : Fleuve Noir – Territoires
  • Parution : 2010
  • Nombre de pages : 295

Quatrième de couverture

Depuis que Jennifer Strange, 15 ans, a été choisie pour tuer le dernier dragon, elle est la personnalité la plus célèbre de tout le pays.

Armée de son épée Exhorbitus, elle décide d’aller d’abord discuter avec la créature mythique.

Car les raisons de sa mission sont bien moins nobles qu’elle ne le pensait…

Mon avis

Jennifer Strange est une orpheline de 15 ans. Elle vit dans un monde où la magie existe, mais aussi les dragons… D’ailleurs, plusieurs prophéties annoncent la mort imminente du dernier des dragons.

Mais quelques magiciens pensent que la magie va mourir en même temps que le dragon car elle n’a cessé de s’épuiser depuis que leur nombre décroit. Jennifer croit aussi à cette théorie et elle souhaite trouver le Tueur de Dragons (car qui dit mort de dragon dit Tueur de Dragons bien sûr !) pour le convaincre d’épargner la bête. Quand elle le trouve enfin, celui-ci lui annonce qu’il l’attendait, car c’est elle son apprentie et c’est elle qui devra tuer le dernier dragon ! (alors là, le lecteur ne s’attendait totalement pas à ce retournement de situation ! il faut dire que le titre ne nous aidait absolument pas…)

Je m’arrête quelques secondes ici pour faire quelques remarques. C’est à ce moment que l’histoire commence à être intéressante, or là, nous en sommes à la page 130/295. Mais que ce passe-t-il donc avant me demanderez-vous ? Et bien pas grand-chose et c’est dommage ! La véritable intrigue met beaucoup de temps à démarrer et on s’ennuie un peu (même beaucoup) au début du roman. Certes l’auteur présente l’univers de Jennifer, mais c’est quand même un peu long !

Parlons-en donc de ce début de roman. Dès la première page, nous sommes catapultés dans un monde étrange, parmi des sorciers un peu bizarres et des gens normaux, mais qui sont tout aussi bizarres ! Rien ne nous est familier : ni les lieux, ni les coutumes, ni les personnages. J’ai été complètement perdue et j’ai eu du mal à m’habituer à cet univers. J’ai aussi mis du temps avant de pouvoir me mettre dans la peau du personnage car ce qu’elle vie est trop différent de notre vie.

Je vous rassure, le début est difficile, mais une fois qu’on est habitué à cet univers, tout va bien. Ce monde est débordant d’imagination avec des noms et des lieux originaux, parfois plein d’humour. L’auteur a réussi à créer un univers qui ne ressemble à aucun autre et pour cela, je l’en félicite !

Je poursuis un peu l’histoire… Après une (très courte… trop ?) formation, notre Tueuse de Dragons doit se débrouiller seule, avec l’aide d’un unique conseil : ne faire confiance à personne. Et en effet, c’était un bon conseil. Suite à son statut, Jennifer devient célèbre (très célèbre) et bientôt, tout le monde va essayer de la contrôler (et éventuellement de lui nuire). Car la mort du dragon entraîne de nombreux enjeux financiers : tous le monde va vouloir s’approprier les terres jadis occupées par le dragon…

Une autre remarque importante que je peux faire est que Jennifer ne fait absolument pas son âge. Elle est beaucoup trop mature pour ses actes, ses pensées et ses goûts. C’est à la fois agréable (car les filles de 15 ans, c’est pas toujours très intelligent) mais ce n’est pas crédible.

D’ailleurs, ce n’est pas le seul détail du livre qui n’est pas crédible. En effet, à 15 ans, Jennifer conduit la dracomobile. Bon après, ce n’est pas notre monde alors peut-être que le permis se passe plus tôt là-bas…

En conclusion, j’ai été un peu déçue par ce roman. La couverture m’avait beaucoup attirée, tout comme le titre plutôt original, mais le contenu n’a pas été à la hauteur, avec une intrigue un peu trop longue à démarrer.

Ma note : 6,5/10