Catégorie "HARRISON Kim"

Stephenie MEYER, Meg CABOT, Lauren MYRACLE, Kim HARRISON et Michele JAFFE – Nuits d’enfer au paradis

  • Auteurs : Stephenie MEYER, Meg CABOT, Lauren MYRACLE, Kim HARRISON et Michele JAFFE
  • Titre : Nuits d’enfer au paradis
  • Genre : Jeunesse
  • Edition : Black Moon
  • Parution : VO : 2007, VF : 2008
  • Nombre de pages : 358

Quatrième de couverture

Quelle fille n’a jamais rêvé d’être la reine du bal de fin d’année ? Une robe vaporeuse, un cavalier élégant et amoureux, une musique entêtante…

Les histoires de ce recueil réunissent des héroïnes qui ont tout pout accéder au podium. Malheureusement, c’est sans compter sur les vampires, démons et autres morts-vivants qui s’invitent à la fête…

Alors, prêtes à danser avec le Diable ?

Mon avis

Mes premiers mots seront pour le titre de ce livre car je l’ai trouvé très bien tourné. Il met en évidence deux facettes différentes, mais qui coexistent tout au long des nouvelles.

Le mois dernier, j’ai lu le premier tome de Madison Avery de Kim HARRISON et j’avais peiné à rentrer dans l’histoire car j’avais u du mal à comprendre la mort de Madison et tout ce qu’elle impliquait, qui a lieu avant le commencement du roman. Puis Noëline de Fadaofbooks m’a appris l’existence d’une nouvelle préquelle à cette série, contenue dans ce recueil : Nuits d’enfer au paradis. C’est ainsi que je me suis décidée à lire le recueil.

Après avoir lu la nouvelle en question, je conseille vivement de la lire avant la série. Je pense qu’elle permettra d’être moins perdu au commencement du premier tome de Madison Avery !

Ce recueil comporte cinq nouvelles, écrites par cinq auteures différentes. J’en connaissais trois, mais Lauren MYRACLE et Michele JAFFE étaient pour moi des inconnues.

Le point commun de ces nouvelles est de parler d’un bal de fin d’année, mais l’histoire peut se passer avant, pendant ou après. Un autre point commun à ces nouvelles : toutes font appel à des êtres ou à des objets surnaturels (genre vampire, démon, magie…). Mais les nouvelles sont toutes très différentes au final car elles font appel à des créatures différentes et car les intrigues sont très différentes. Le style d’écriture et de narration varie également de l’une à l’autre.

La première, nommée L’enfer sur Terre de Stephenie MEYER est ma favorite. L’histoire est légère et belle. L’intrigue met du temps à démarrer, mais cela participe à créer une atmosphère d’attente : le bal n’est pas terrible et il ne s’y passe rien de bien intéressant.

La fille de l’Exterminateur par Meg CABOT est la seconde. Elle est très riche en actions et cela est majoré par une alternance des points de vue entre Adam et Marie. Elle est pleine d’humour et je l’ai également beaucoup aimée.

La troisième, écrite par Lauren MYRACLE et appelée Le Bouquet, est beaucoup plus glauque et effrayante. Je ne l’ai pas tellement appréciée car je n’ai pas aimé cette atmosphère sombre et étouffante. Mais sûrement que d’autres apprécieront ce type de nouvelle.

La quatrième est le préquelle de Kim HARRISON, nommé Madison Avery et l’Ange des Ténèbres. Elle reprend exactement les jours qui précèdent la série et est très fidèle à ce qui est dit dans la série. Presque trop même : on n’apprend rien de plus que dans le premier tome et il n’y a donc aucune surprise. J’aurais aimé que l’auteure nous apporte quelques informations inédites.

La cinquième s’intitule Baisers Divins et a été écrite par Michele JAFFE. Je l’ai bien aimée car l’auteure parvient à relever le défi de réaliser un nombre étonnant de retournements de situations en seulement une centaine de pages ! Et pas une seule fois j’ai eu l’impression que l’histoire était bâclée.

En conclusion, un recueil de nouvelles sympathiques, plaisantes et rapides à lire. Entre deux gros bouquins, c’est une lecture agréable !

Ma note : 8/10.

21 juin 2012 - HARRISON Kim    4 Commentaires

Madison Avery – Tome 1 : Ange Gardien – Kim HARRISON

  • Auteur : Kim HARRISON
  • Titre : Ange Gardien
  • Série : Madison Avery (3 tomes actuellement)
  • Genre : Jeunesse
  • Edition : Castelmore
  • Parution : 2009
  • Nombre de pages : 286

Quatrième de couverture

La vie de Madison ne tenait qu’à un fil… un ange l’a coupé.

Pour Madison, le bal de fin d’année a été une tuerie. Littéralement. Et elle se demande encore pourquoi un ange Faucheur (oui, un vrai, avec un F majuscule) a décidé de s’en prendre à elle. A 17 ans à peine, c’est trop injuste !

Heureusement, elle a réussi à lui arracher son amulette, ce qui a eu pour étrange effet de l’ancrer sur terre. En somme, Madison est morte, mais pas enterrée !

Avec de l’ingéniosité, l’aide d’un ange (bien intentionné, celui-là… a priori) et d’un jeune homme (mmh, trop mignon), sans oublier son ange gardien attitré, Madison est prête à prendre son destin en main.
Le pire, c’est qu’elle ne croit même pas à tous ces trucs-là.

Mon avis

La première chose qui m’a donné envie d’ouvrir ce roman est la sublime couverture, très fleurie et très girly avec ses tons roses (oui, je sais, je suis un peu superficielle parfois…) !

Quand on débute le roman, Barnabas, un ange faucheur, est en train d’apprendre à Madison, qui est morte, à communiquer par la pensée ! Et alors là, j’ai été complètement perdue dans les premières pages (pas vous ?).

Petit à petit, on va apprendre que Madison aurait dû mourir car elle a été fauchée par un Faucheur des Ténèbres, mais elle a réussi à lui dérober au dernier moment son amulette, ce qui n’était jamais arrivé avant elle. Ce qui fait qu’elle continue à vivre normalement… outre le fait qu’elle soit morte (c’est très bizarre comme situation, elle n’est même pas un fantôme, elle paraît normale).

Barnabas, lui, est un Faucheur de Lumière, donc un gentil Faucheur. Les êtres comme lui ont pour mission de sauver les humains avant qu’ils ne soient fauchés par les Faucheurs des Ténèbres (en réalité, ils ont même pas des faux, mais des épées… je suis déçue). Barnabas est chargé de l’apprentissage de Madison qui pourra devenir une Faucheuse de Lumière quand elle aura appris à utiliser son amulette.

L’auteure donne ces informations sur les personnages et sur la situation au compte-goutte, ce qui fait que le lecteur reste dans le flou durant un bon nombre de pages. Et même une fois que tout est expliqué, on a du mal à assembler les éléments pour en faire un tout cohérent. J’ai vraiment eu du mal à accrocher à la lecture durant les premières pages. L’univers est riche, original mais assez complexe à saisir.

Une fois qu’on a à peu près compris la situation de Madison, elle se rapproche de Josh, un humain… et lui explique tout. Du coup, on a encore une fois le droit à toute l’histoire (et rebelote…). Certes ça nous laisse une seconde chance de mieux comprendre l’histoire de Madison, mais cette répétition est un peu lourde.

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup aimé la personnalité de Barnabas. Mais au final, on ne connaît pas grand-chose sur lui et il n’est pas si présent que ça dans le roman. J’espère qu’il apparaîtra plus dans les tomes suivants.

Quand à Madison, j’ai eu un peu de mal à accrocher avec elle. C’est une adolescente en pleine crise de rébellion qui m’a parfois un peu énervée. Ses préoccupations divergent un peu trop des miennes pour que je puisse m’identifier à elle. Peut-être que si j’avais lu ce livre plus jeune, j’aurais mieux apprécié.

Quant à Josh, au final, je l’ai trouvé assez effacé. Il ne fait pas grand-chose, il ne sert pas à grand-chose, bref… il ne m’a pas fait grand effet.

Jusque-là, mon avis n’est pas très positif, mais je tiens à préciser que le dénouement de l’intrigue m’a agréablement surprise. On enchaîne des retournements de situation que je n’avais pas vus venir.

En résumé, mon appréciation globale est assez faible en raison de personnages pas très intéressants et d’une situation difficile à comprendre au début, mais l’intrigue est originale et s’achève en beauté !

Ma note : 6,5/10.