Catégorie "MEAD Richelle"
15 mars 2015 - MEAD Richelle    6 Commentaires

Georgina Kincaid – T6 : Succubus Revealed – Richelle MEAD

  • Auteur : Richelle MEAD
  • Titre : Succubus Revealed
  • Série : Georgina Kincaid
  • Traducteur : Benoit DOMIS
  • Illustrateur : Anne-Claire PAYET
  • Public : Adulte
  • Edition : Milady
  • Parution : V0 : 2011 ; VF : 2012
  • Nombre de pages : 416

Succubus revealed

Quatrième de couverture

Georgina a eu l’éternité pour comprendre le sexe opposé, et pourtant des hommes parviennent encore à la surprendre. Comme Seth Mortensen, qui a risqué son âme pour être avec elle.

Mais avec un patron comme Lucifer, Georgina ne peut pas simplement raccrocher. Elle est même obligée d’accepter une mutation à Las Vegas.

Le rêve de tout succube qui se respecte. Sauf que c’est louche : pourquoi les autorités de l’Enfer sont-elles si pressées de l’éloigner de Seattle… et de Seth ?

Mon avis

*Attention, cette chronique peut contenir des spoilers pour ceux qui n’auraient pas lu les tomes 1 à 5 !*

Enfin le dernier tome de cette série que j’ai commencée il y a si longtemps ! Pourtant, je l’ai toujours adorée, je ne comprends pas pourquoi il me faut tant de temps avant de me décider à finir les sagas que j’ai en cours ! Peut-être pour les faire durer le plus longtemps possible…

Dans ce tome, j’ai pu retrouvé Georgina, toujours en proie avec ses éternels soucis : sa relation avec Seth qui semble vouée à l’échec puisqu’il est un mortel et qu’elle est un succube, et son contrat avec l’Enfer, dans lequel elle suspecte un défaut car l’Enfer se conduit étrangement envers elle. Elle a en effet été brusquement mutée à Las Vegas, sur un nouveau poste dont tout le monde rêverait à sa place. Mais la procédure pour cette mutation lui semble un peu trop rapide…

Georgina va donc devoir compter sur ses amis, notamment Roman et Hugh, pour tenter de comprendre ce que l’enfer lui réserve. J’aime toujours autant les amis de Georgina. Ils sont tous différents et ont chacun une personnalité bien distincte et très bien exploitée tout au long de la série. Ça va me faire un petit pincement au cœur de ne plus pouvoir les retrouver dans de nouveaux tomes.

Le dénouement était à la fois très prévisible car il était annoncé depuis plusieurs tomes, et à la fois imprévisible car l’auteure a réussi à y inclure des retournements de situation qu’on n’aurait jamais pu prévoir. La fin est donc très réussie car elle nous apporte de nombreuses réponses aux questions que l’on se posait depuis plusieurs tomes et car Georgina trouve enfin la vie qu’elle a toujours voulue.

En conclusion, c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai suivi les aventures de Georgina Kincaid. Si certains tomes s’essoufflaient un peu, il y en avait toujours un suivant bien meilleur pour les rattraper. Bref, je garderai un très bon souvenir de cette série !

Ma note : 8,5/10.

 

La série Georgina Kincaid :
Succubus blues Succubus nights Succubus dreams
Succubus heat Succubus shadows Succubus revealed

 

Baby Challenge 2014

Challenge Fin de série

23 août 2014 - MEAD Richelle    2 Commentaires

Cygne noir – T3 : Le sacre de fer – Richelle MEAD

  • Auteur : Richelle MEAD
  • Titre : Le sacre de fer
  • Série : Cygne noir
  • Traducteur : Lionel EVRARD
  • Illustrateur : Anne-Claire PAYET
  • Genre : Bit-lit
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2011 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 480

Le sacre de fer

Quatrième de couverture

Le pouvoir est la pire tentation.

Eugénie Markham n’a pas son pareil pour chasser du monde des humains les êtres surnaturels qui s’y risquent. En revanche, elle peine à stopper la guerre qui dévaste son propre royaume, Terre-de-Daléa.

Son seul espoir : la Couronne de Fer, un artefact légendaire redouté de tous. Mais qui l’aidera dans sa quête ? Elle ne peut guère se fier aux hommes de sa vie, Dorian et Kiyo… Or, pour maîtriser les pouvoirs incommensurables de la Couronne, elle devra résister à une terrible tentation, au risque, si elle échoue, de détruire son âme et deux mondes.

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’auraient pas lu les tomes précédents !*

Cygne noir est une série que j’apprécie, mais sans plus. Et ce troisième tome ne déroge pas à la règle. L’univers est toujours aussi fascinant et les intrigues toujours aussi passionnantes, mais les personnages m’agacent au plus haut point !

Nous retrouvons Eugénie au beau milieu d’une guerre. Dans le tome précédent, Dorian a tué Leith et la mère de ce dernier, Katrice, reine de Terre-d’Alisier, leur a déclaré la guerre. Mais Eugénie regrette que tant de sang coule à cause d’elle et voudrait trouver une solution pour arrêter pacifiquement les combats. C’est ainsi qu’elle se lance à la recherche d’une relique très convoitée : la couronne de fer, qui pourrait lui permettre de mettre fin à la guerre.

Comme toujours avec Richelle MEAD, l’intrigue est riche et très intéressante. J’ai beaucoup aimé la quête qu’Eugénie entreprend pour trouver la couronne. Et les rebondissements de la fin du roman sont tout simplement waouh !!! Je ne m’y attendais pas et j’ai été très agréablement surprise.

En ce qui concerne l’univers, il est toujours aussi agréable. Richelle MEAD a une imagination débordante quand il s’agit de nous créer des créatures plus repoussantes et démoniaques les unes que les autres. Et le flux de ses créations ne s’épuise absolument pas d’un tome à un autre. J’aime beaucoup Outremonde et sa géographie si particulière. Ça a été très agréable pour moi de retrouver ce monde.

J’ai listé tout ce qui m’avait plu dans ce tome, passons maintenant à des choses plus désagréables. J’en ai marre des sautes d’humeur d’Eugénie ! Un coup, elle aime Kiyo, puis il lui fait un sale coup donc elle va voir Dorian, qui à son tour lui fait un sale coup. Elle se rend alors compte que Kiyo n’était pas si méchant que ça, donc elle retourne le voir. Et on recommence à l’infini !!! Mais quand est-ce qu’elle va comprendre qu’ils ne valent pas mieux l’un que l’autre et qu’elle ferait mieux de les plaquer tous les deux pour se trouver quelqu’un d’autre ! Au début de la série, ma préférence allait à Dorian, mais au final, les deux sont à jeter !

Dorian est manipulateur et avide de richesse et de pouvoir. Il n’y a que ça qui compte pour lui. Quant à Kiyo, il n’aime pas les noblaillons alors qu’il en est un et qu’il a fait un enfant à l’une d’entre elles, il est toujours opposé à tous les désirs d’Eugénie… Bref, une vraie plaie ! Et au milieu d’eux deux, Eugénie ne vaut pas mieux ! Je ne comprends pas pourquoi elle renie toujours sa nature de noblaillonne ni pourquoi elle attache tant d’importance à sa vie d’humaine qui paraît si fade en comparaison du reste.

Parmi tous ces personnages agaçants, j’ai tout de même eu le plaisir de voir émerger Jasmine, la sœur d’Eugénie, qui devient enfin raisonnable. Son sort m’a beaucoup émue.

En conclusion, malgré tout le mal que j’ai pu dire de ce tome, je l’ai quand même bien apprécié et c’est avec plaisir que je lirai le dernier tome de la série pour savoir enfin comment se termine l’histoire et surtout pour savoir qui Eugénie choisit !

Ma note : 8/10.

 

La série « Cygne noir » :
Fille de l'orage Reine des ronces Le sacre de fer L'héritier de l'ombre

 

Baby Challenge 2014

Challenge Fin de série

8 mai 2014 - MEAD Richelle    2 Commentaires

Vampire Academy – T6 : Sacrifice ultime – Richelle MEAD

  • Auteur : Richelle MEAD
  • Titre : Sacrifice ultime
  • Série : Vampire Academy
  • Traducteur : Karen DEGRAVE
  • Illustrateur : Emilian GREGORY
  • Genre : Jeunesse
  • Edition : Castelmore
  • Parution : VO : 2010, VF : 2012
  • Nombre de pages : 602

Sacrifice ultime

Quatrième de couverture

Un meurtre. L’amour. La jalousie.
Et un dernier sacrifice.

La reine est morte : le monde des Moroï ne sera plus jamais le même. Condamnée pour un crime qu’elle n’a pas commis, Rose attend son exécution. Seuls les deux hommes de sa vie, Adrian et Dimitri, peuvent encore la sauver.

Dans cette situation inextricable, Rose aura besoin de l’aide de ses ennemis… et de remettre en question la confiance qu’elle portait à ceux qu’elle croyait de son côté.

Et si, pour retrouver sa liberté, Rose devait sacrifier ce qu’elle a de plus cher au monde ?

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents !*

Le cinquième tome finissait par une situation des plus précaires pour Rose et ses amis puisque celle-ci est accusée de meurtre, et pas celui de n’importe qui : le meurtre de la reine Tatiana ! Je n’ai donc pas pu résister bien longtemps avant de commencer ce sixième tome !

Dès les premières pages, nous retrouvons immédiatement ce que j’apprécie tant dans cette saga : de l’action et des plans plus rocambolesques les uns que les autres ! Faire évader un dangereux criminel de la prison la plus sécurisée du monde n’est rien à côté de ce que Rose et ses amis parviennent à nous concocter dans ce tome ! Je crois que Richelle MEAD ne parviendra jamais à cesser de me surprendre !

Habituellement, je commence mes articles en vous racontant le début du roman. Mais pour ce sixième tome, je préfère ne rien vous dire pour vous laisser le découvrir par vous mêmes.

L’intrigue principale de ce tome tourne autour de la recherche du véritable meurtrier de la reine. Celle-ci est vraiment bien menée : des indices sont découverts au fil des pages et l’auteure est vraiment douée pour nous mener en bateau. La découverte de l’identité du coupable m’a réellement surprise et je ne m’en serais jamais douté !

En parallèle, nos héros recherchent le second membre de la famille royale des Dragomir. Là encore, l’auteure a su me surprendre quand elle nous annonce son identité. Je lui tire mon chapeau, car elle n’a fait que m’étonner au cours de ce tome.

Parlons personnages maintenant. Je crois que je vais élire Rose comme mon personnage féminin préféré parmi toutes mes lectures jusqu’à maintenant. Elle est forte, courageuse, impulsive et déterminée. Elle pense toujours à ses amis et à ses proches avant de penser à elle. Bref, je suis heureuse d’avoir terminé cette saga mais Rose va me manquer désormais !

En ce qui concerne Lissa, j’ai trouvé qu’elle évoluait beaucoup dans ce tome. Dans les précédents, elle était dépendante de Rose et elle comptait beaucoup sur elle pour la protéger. Dans ce tome, elle n’a plus Rose auprès d’elle et elle va réussir à s’affirmer et à prendre confiance en elle. Son évolution fait plaisir à voir.

Quant à Dimitri, je m’étais beaucoup plaint lors de ma lecture du tome précédent car il ressemblait un peu trop à une loque lorsqu’il passait son temps à se morfondre sur sa culpabilité. Heureusement, dans ce tome, il redevient progressivement celui qu’on a connu au début de la saga.

Adrian aussi m’a plu alors qu’il me laissait indifférente dans les tomes précédents. Son amour pour Rose est très sincère et m’a émue.

Quant à Sydney, je ne suis toujours pas parvenue à l’apprivoiser. Même si elle semble un petit peu moins froide et plus sympathique dans ce tome, j’ai eu du mal à m’habituer à elle.

Enfin un dernier mot sur Abe, que je sur-adore ! Lui aussi est plein d’idées extravagantes et on voit très clairement de qui Rose les a héritées ! Il ne fait que de très brèves apparitions dans le roman, mais je les ai toutes savourées. Je ne résiste d’ailleurs pas à vous citer l’une de ses répliques :

« – Ah ! ma fille ! soupira-t-il. À peine dix huit ans, et tu as déjà été accusée de meurtre, tu as apporté ton aide à des criminels et tué plus de Strigoï que la plupart des Gardiens en verront de toute leur vie. Il marque une pause. Je ne pourrais pas être plus fier. »

En conclusion, ce dernier tome était génial ! Les personnages sont au sommet de leur forme. La double intrigue est très riche et très travaillée. Le final m’a réellement surprise. Bref, c’est vraiment une saga à découvrir. Pour ma part, je vais poursuivre avec la série spin-off Bloodlines. Sydney en sera l’héroïne. Même si je ne l’ai pas appréciée plus que ça, je n’ai pas envie d’abandonner cet univers qui m’a séduite !

Ma note : 9/10.

 

La saga « Vampire Academy » :
Soeurs de sangMorsure de glaceBaiser de l'ombrePromesse de sangLien de l'espritSacrifice ultime

 

Challenge Fin de série

18 janvier 2014 - MEAD Richelle    Aucun commentaire

Vampire Academy – T5 : Lien de l’esprit – Richelle MEAD

  • Auteur : Richelle MEAD
  • Titre : Lien de l’esprit
  • Série : Vampire Academy
  • Traducteur : Karen DEGRAVE
  • Illustrateur : Emilian GREGORY
  • Genre : Jeunesse
  • Edition : Castelmore
  • Parution : VO : 2010, VF : 2011
  • Nombre de pages : 447

Vampire Academy - T5 - Lien de l'esprit

Quatrième de couverture

Rose rentre de Sibérie, l’amertume au cœur.

C’est l’heure de la remise des diplômes à l’académie et une nouvelle vie attend Rose et Lissa. Pourtant…

Pourtant, Rose n’arrive pas à oublier l’homme qu’elle aime. Elle aurait dû trouver la force de tuer le monstre qu’il est devenu. La prochaine fois qu’ils se rencontreront, il ne lui laissera pas le choix : il fera d’elle sa compagne d’immortalité, qu’elle le veuille ou non.

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents !*

Quel bonheur de retrouver Rose ! J’adore cette héroïne, c’est l’une de mes préférées. Et bien sûr, j’adore aussi cette saga !

Dans ce cinquième tome, Rose achève sa formation de gardienne et va être diplômée. Et bien sûr, maintenant qu’elle a du temps libre, elle compte passer son temps à son projet fou : retransformer Dimitri en dhampir ! Mais pour cela, elle a besoin des informations que détient Victor, le Moroï qui avait enlevé lissa, sa meilleure amie, dans le premier tome. C’est donc une évasion de l’une des prisons les plus sécurisées du monde que Rose prévoit !

Rose a toujours des projets délirants et culottés, plus incroyables les uns que les autres. J’adore ! On ne s’ennuie jamais une seule seconde avec elle. Elle a toujours des dizaines d’idées irréalisables et plus déraisonnables les unes que les autres ! Et bien sûr, elle agit toujours avant de réfléchir ! Bref, j’adore Rose et son côté impulsif. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et tient à faire ce qu’elle croit juste !

Lissa me plaît aussi beaucoup. Elle joue à merveille son rôle de princesse Moroï et de meilleure amie, sans jamais paraître trop niaise ou superficielle. Elle semble plus réservée et plus peureuse que Rose, mais pourtant, elle ne cesse de nous étonner !

Jusque-là, je n’aimais pas tellement Adrian, mais on découvre dans ce tome de nouvelles facettes de lui qui m’ont beaucoup plu. Il semble un peu moins blasé dans ce tome et du coup, plus intéressant.

Par contre, Dimitri, quant à lui, m’a un peu énervée dans ce tome. J’ai eu envie de le secouer et de le baffer à plusieurs reprises. Je lui ai presque préféré Adrian dans ce tome.

Sinon, l’intrigue est très intéressante et pleine de rebondissements, comme toujours. Et bien sûr, la fin de ce tome est aussi atroce que celle des tomes précédents: le roman s’achève alors que Rose est dans une situation laissant présager de très mauvaises choses pour elle !

Concernant la plume de Richelle MEAD, elle est toujours aussi agréable : on a un bon équilibre entre la description et les dialogues, entre l’action et les sentiments. Bref, le tout est très fluide et se lit sans qu’on s’en rende compte !

En conclusion, c’est encore un super bon tome pour cette série, peut-être encore meilleur que les précédents si c’est possible. Vampire Academy est vraiment une série que j’adore et que je vous conseille. Et moi, j’ai hâte de lire ce dernier tome, pour enfin savoir comment s’achève cette histoire.

Ma note : 9/10.

 

Les livres de la série :
– Tome 1 : Sœurs de sang
– Tome 2 : Morsure de glace
– Tome 3 : Baiser de l’ombre
– Tome 4 : Promesse de sang
– Tome 5 : Lien de l’esprit
– Tome 6 : Sacrifice ultime

 

Challenge Fin de série

Les 170 idées n°114 : une barrière ou une clôture

8 janvier 2014 - MEAD Richelle    2 Commentaires

Vampire Academy – T4 : Promesse de sang – Richelle MEAD

  • Auteur : Richelle MEAD
  • Titre : Promesse de sang
  • Série : Vampire Academy
  • Traducteur : Karen DEGRAVE
  • Illustrateur : Emilian GREGORY
  • Genre : Jeunesse
  • Edition : Castelmore
  • Parution : VO : 2009, VF : 2011
  • Nombre de pages : 442

Promesse de sang

*Attention, GROS GROS SPOILERS dans la quatrième de couverture et dans mon avis pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents !*

Quatrième de couverture

Comment trouver le courage de tuer celui qu’on aime ?

Le monde de Rose a basculé lors de la dernière attaque meurtrière contre l’académie : Dimitri s’est fait enlever par les Strigoï. Or Rose lui a juré qu’elle le tuerait plutôt que de le laisser devenir l’un de ces êtres cruels et sanguinaires.

Elle va devoir abandonner sa meilleure amie Lissa et partir à la recherche de Dimitri pour honorer sa promesse.

Mon avis

J’avais adoré le début de la série et après la fin bouleversante du troisième tome, il me fallait absolument continuer cette saga !

Comme les trois premiers, ce tome est génial, même si je l’ai trouvé un petit peu différent. Je m’explique. L’atmosphère y est bien plus sombre et plus pesante. Rose, notre héroïne, est triste et tourmentée par la mort de son amant. Bref, ce tome est bien plus émouvant et obscur que les précédents.

Dimitri a été enlevé par les Strigoï lors de l’attaque de l’académie et a été transformé en l’un d’entre eux. Un jour, Rose lui avait fait la promesse qu’elle le tuerait plutôt que le laisser dans cet état. Ce tome est donc consacré à son voyage en Russie où elle pense retrouver Dimitri pour le tuer.

Beaucoup de sentiments se mêlent dans ce tome : Rose a beaucoup de mal à savoir ce qu’elle éprouve. Elle aime et aimera toujours Dimitri, comment peut-elle lui ôter la vie ? Il est désormais une créature monstrueuse, mais ne resterait-il pas en lui une part du Dimitri qu’elle avait connu ? Ces questions tournent en rond dans sa tête sans qu’elle puisse se décider.

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle facette de Rose. Elle est plus mâture et plus réfléchie. Elle est déterminée à aller jusqu’au bout de son projet, et personne ne peut l’en détourner, même pas Lissa qu’elle laisse derrière elle.

Ce tome nous en apprend plus sur l’univers que l’auteure a créé. Nous faisons d’abord connaissance des Alchimistes dont on ignorait tout jusque là. Et bien sûr, on en apprend plus sur les Strigoï.

Encore une fois, des révélations fracassantes viennent clore ce tome. Richelle MEAD adore nous torturer ! Après une fin pareille, comment peut-on ne pas lire la suite ? Je l’ai d’ailleurs déjà entamée au moment où j’écris cette chronique.

Ce tome est mon préféré pour l’instant. J’ai seulement un regret : comme Rose est loin de Lissa, on n’a plus cette amitié et cette complicité que j’avais beaucoup appréciées dans les tomes précédents.

En conclusion, ce quatrième tome est génial et c’est peut-être même le meilleur pour l’instant. Il est émouvant, sombre et tortueux. Je me suis régalée ! Vous ne connaissez pas encore cette série ? Mais qu’est-ce que vous attendez pour la découvrir ?!?!

Ma note : 9/10.

 

Les livres de la série :
– Tome 1 : Sœurs de sang
– Tome 2 : Morsure de glace
– Tome 3 : Baiser de l’ombre
– Tome 4 : Promesse de sang
– Tome 5 : Lien de l’esprit
– Tome 6 : Sacrifice ultime

23 juin 2013 - MEAD Richelle    2 Commentaires

Georgina Kincaid – T4 : Succubus Heat – Richelle MEAD

  • Auteur : Richelle MEAD
  • Titre : Succubus Heat
  • Série : Georgina Kincaid
  • Genre : Bit-lit
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2009 ; VF : 2010
  • Nombre de pages : 512

Succubus heat

Quatrième de couverture

Georgina Kincaid a été un vilain, vilain succube… ce qui devrait être une bonne chose. Mais depuis sa rupture avec l’auteur de best-sellers Seth Mortensen, son caractère est devenu si insupportable que son patron Jerome, l’archidémon de Seattle, décide de la « prêter » à l’un de ses rivaux… et de lui faire jouer les Mata Hari par la même occasion.

Mais Jerome est enlevé et Georgina perd ses pouvoirs ! Point positif : rien ne l’empêche plus de coucher avec Seth sans l’estourbir – sauf un détail : sa nouvelle petite amie. Alors que les rivalités éclatent au grand jour, Georgina semble être la seule à vouloir retrouver Jerome, et elle n’a que peu de temps avant que l’enfer se déchaîne…

(J’ai volontairement dissimulé la fin du résumé car je trouvais qu’il en disait un peu trop. À vous de surligner si vous voulez vraiment le lire !)

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents*

J’avais beaucoup apprécié les tomes précédents, mais ce quatrième, c’est juste pour l’instant le meilleur de la série !

Ce qui m’a le plus plu, c’est l’intrigue ! Elle est tout simplement géniale car elle est riche et bien développée. On progresse pas à pas en se demandant où tout cela va pouvoir nous amener !

Officiellement, Georgina doit enquêter sur un groupe de personnes qui se prennent pour des satanistes, un truc complètement insipide dont elle n’a rien à faire. Mais on commence à bien connaître notre Georgina avec sa curiosité et sa manie de mettre son nez partout ! Elle va donc aussi enquêter sur une mystérieuse disparition qui met toute la communauté surnaturelle en émoi.

Si cette intrigue est particulièrement réussie, c’est aussi parce qu’elle sait nous surprendre. Le dénouement est inattendu, et même moi qui relis la série (et qui donc connaissais la fin), je me suis encore (presque) laissée surprendre tellement tout est bien ficelé.

Un autre des points forts de ce roman est qu’il est très rythmé, avec des moments d’actions et des moments un peu plus « light ». Bref, c’est juste la bonne dose pour qu’on ne s’ennuie pas une seule seconde et sans pour autant avoir l’impression que tout va trop vite. C’est juste parfait !

Parlons un peu de l’intrigue amoureuse à présent. Je crois vous avoir déjà dis que les deux tomes précédents m’avaient un peu lassée car je trouvais la relation entre Seth et Georgina agaçante et inintéressante, mais maintenant (attention gros spoilers pour ceux qui n’auraient pas tenu compte de ma précédente mise en garde) qu’ils ne sont plus ensemble, on a enfin quelque chose d’intéressant ! Car bien sûr, ils ne se sont pas si vite oubliés malgré ce qu’ils prétendent et on va avoir un jeu du chat et de la souris plutôt intéressant ! Et puis le fait qu’ils ont chacun un nouveau partenaire rend la chose encore plus chaotique !

D’ailleurs, je voulais vous parler un petit peu de Dante, l’actuel petit ami de Georgina. On l’avait déjà rencontré dans le tome précédent et il ne m’avait pas vraiment laissé une bonne impression. Mais dans ce tome, on apprend à mieux le connaître et il a réussi à me plaire. Malgré toutes les horreurs qu’il a faites, on sent qu’il aime profondément Georgina et c’est cette facette de lui qui m’a touchée.

Un autre personnage que je trouve intéressant dans ce roman, c’est Maddie. D’un côté, on peut la détester parce qu’elle a quand même piqué Seth à Georgina, mais d’un autre côté, elle n’était pas au courant de leur relation et elle est un modèle de gentillesse et de dévouement désintéressés envers Georgina, qu’elle considère comme sa grande amie. Bref, l’auteur lui a attribué une place un peu délicate et comme Georgina, un coup on l’apprécie, un coup elle nous énerve !

Bon, les autres personnages ne sont pas vraiment nouveaux et ne jouent pas forcément un grand rôle dans ce tome. Et puis j’ai surement déjà eu l’occasion de vous en parler, donc je ne m’attarderai pas sur eux. Je dirai jusque que l’adore toute la bande de Georgina, elle me fait toujours autant rire!

Par contre, je m’arrêterai une minute sur Georgina que j’ai trouvée agaçante lors des premiers chapitres. Je comprends que Jérôme ait essayé de la refiler à un autre démon ! Heureusement, elle se reprend rapidement et on n’a pas le temps de lui en garder rancune !

 

En conclusion, ce quatrième tome est pour l’instant le meilleur de la saga. Il parvient à combiner une intrigue des plus intéressantes qui a l’avantage d’être riche et surprenante, et des personnages qui sont dans leur meilleur jour (mis à part les sautes d’humeur de Georgina qui disparaissent rapidement) ! Pour ma part, j’ai hâte de poursuivre ma relecture de la saga et de découvrir enfin le tome 6. Et pour ceux qui ne connaîtraient pas encore la série, je vous la conseille vivement !

Ma note : 9/10.

 

Les livres de la série :
– Tome 1 : Succubus blues
– Tome 2 : Succubus nights
– Tome 3 : Succubus dreams
– Tome 4 : Succubus heat
– Tome 5 : Succubus shadows
– Tome 5 : Succubus revealed

 

Baby Challenge Bit-lit 2013

Les 170 idées n°60 : une saison (l’hiver avec la neige)

16 juin 2013 - MEAD Richelle    Aucun commentaire

Georgina Kincaid – T3 : Succubus Dreams – Richelle MEAD

  • Auteur : Richelle MEAD
  • Titre : Succubus Dreams
  • Série : Georgina Kincaid
  • Genre : Bit-Lit
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2008 ; VF : 2009
  • Nombre de pages : 480

Succubus dreams

Quatrième de couverture

Rien ne va plus pour Georgina, même sa liaison avec le célèbre Seth Mortensen ! Déjà, pas de sexe entre eux : Georgina étant un succube, elle pourrait tuer son amant par mégarde. Ça calme les ardeurs les plus motivées! En plus, même se voir devient difficile : Seth est obsédé par son dernier roman, et Georgina doit jouer les mentors pour une nouvelle recrue vraiment pas douée. Et enfin, il y a Dante, cet interprète de rêves bien enjôleur que Georgina est obligée de consulter, car une entité malveillante s’en prend à elle durant son sommeil. Du coup notre succube fait face à un double défi : reprendre le contrôle de sa vie amoureuse, et lutter contre un terrible ennemi. Si elle venait à échouer, le monde des mortels pourrait bien ne plus jamais connaître le sommeil !

Mon avis

*Attention, cette chronique peut contenir des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents*

Je commencerai par un petit mot sur la couverture que je trouve très jolie. Milady a eu raison de changer la couverture de ce tome par rapport à celle de Bragelonne car je ne l’appréciais pas du tout !

Succubus est une saga que d’apprécie beaucoup et que je suis en train de relire. Le tome précédent m’avait un peu déçue car l’intrigue était peu recherchée et assez plate. Mais dans ce tome-ci, je n’ai aucun reproche à lui faire de ce côté-là ! Richelle MEAD nous ravit par une intrigue riche et bien ficelée !

À chaque fois que Georgina recharge ses batteries en aspirant la force vitale d’un homme, le lendemain, elle a déjà tout perdu. Mais ce n’est pas tout : pendant la nuit, elle fait des rêves pour le moins étranges. Quand elle tente d’en parler autour d’elle, personne ne prend au sérieux ses soucis.

Mais ses problèmes nocturnes ne sont pas les seuls malheureusement. Un nouveau succube a été recruté par l’enfer et c’est Georgina qui va devoir lui expliquer les ficelles du métier. Or Tawny est loin d’être convaincante en tant que succube et Georgina sent qu’elle va avoir du pain sur la planche !

Donc comme je le disais précédemment, super intrigue, avec des obstacles et des rebondissements à gogo ! Bref, j’adore ! Par contre, je ne suis pas autant enthousiaste en ce qui concerne l’intrigue amoureuse. Je commence sérieusement à me lasser de la relation Georgina-Seth. Ça tourne en rond et on n’a rien de nouveau par rapport au tome précédent. Bref, j’ai hâte que ça évolue un peu et que quelque chose vienne perturber leur idylle maudite.

Parlons un peu des personnages à présent, car il y a quelques nouveaux ! Le personnage de Tawny ne m’a pas tellement plu : elle est tellement gourde que c’est difficile d’éprouver autre chose que de l’exaspération face à elle. Du coup, je comprends tout à fait Georgina, qui n’arrive pas plus que moi à la supporter !

Un autre personnage qui prend de l’importance dans ce tome : c’est Maddie, nouvelle employée de la librairie, qui devient la meilleure amie de Georgina. Elle par contre, je l’ai beaucoup appréciée : elle est douce, réservée et parfaitement adorable !

Autre nouveau personnage : Dante, un médium pas très fréquentable. Il paraît exécrable au premier abord, mais il est quand même intéressant. Et puis il faut dire que j’adore ce genre de personnage, assez ambigu, situé entre le camp des gentils et le camp des méchants et dont on ne sait jamais vers lequel il va finalement pencher.

Bon je vous ai présenté les nouveaux personnages, je ne m’attarderai pas sur ceux qui apparaissaient déjà dans les tomes précédents car j’ai déjà eu l’occasion de vous en dire un mot. Je rajouterai seulement que Carter m’intéresse de plus en plus et je me demande s’il n’aura pas un rôle un peu plus particulier à jouer dans les tomes suivants.

J’apprécie beaucoup l’univers de cette saga. Il a son originalité, il est assez riche mais sans devenir trop complexe… bref, il est tout simplement très intéressant et très agréable, même si je trouve qu’il évolue peu d’un tome à l’autre. L’auteur nous en a présenté toutes les règles dans le premier tome, nous laissant à peine quelques bribes pour les tomes suivants. C’est un peu dommage.

Un dernier mot sur la fin du livre. Richelle MEAD ne nous avait pas habitués à ce genre de fin, mais je vous le dis : vous risquez de vous arracher les cheveux ou bien de fondre en larmes ou encore de démolir tout votre salon une fois les dernières pages tournées !

 

En conclusion, Georgina Kincaid reste une série que j’adore, surtout avec ce troisième tome qui a réussi à dépasser l’écueil dans lequel était tombé le deuxième. Nous avons une intrigue riche, palpitante et très intéressante. Les personnages, que ce soit ceux déjà connus ou les nouveaux, sont sympathiques et attrayants. Le seul petit défaut que je mentionnerai est la relation Seth-Georgina que je trouve assez lassante. Mais ça ne m’empêchera pas de continuer ma relecture de la saga et ça ne m’empêchera pas de vous la conseiller vivement si vous ne connaissez pas encore !

Ma note : 8,5/10.

 

Les livres de la série :
– Tome 1 : Succubus Blues
– Tome 2 : Succubus Nights
– Tome 3 : Succubus Dreams
– Tome 4 : Succubus Heat
– Tome 5 : Succubus Shadows
– Tome 6 : Succubus Revealed

 

Les 170 idées n°22 : une pièce d’un vêtement

Pages :123»