Catégorie "ROBILLARD Anne"
22 février 2012 - ROBILLARD Anne    4 Commentaires

Les Ailes d’Alexanne – Tome 1 : 4h44 – Anne ROBILLARD

  • Auteur : Anne ROBILLARD
  • Titre : 4h44 – Tome 1
  • Série : Les ailes d’Alexanne (3 tomes actuellement)
  • Genre : Fantasy
  • Edition : Michel Lafon
  • Parution : 2010
  • Nombre de pages : 363

Quatrième de couverture

À la mort de ses parents, Alexanne Kalinovsky est confiée à sa tante Tatiana dont elle ignorait jusqu’à présent l’existence. Rapidement, la jeune fille constate que cette dame n’est pas une personne ordinaire. Elle vit seule dans un immense manoir aux multiples chambres parfumées à l’encens…

Alors qu’elle a du mal à s’habituer à ce nouvel environnement, Alexanne découvre peu à peu l’histoire de ses origines et ses dons particuliers, levant le voile sur l’héritage étrange dont sa famille l’avait tenue éloignée. Mais des événements imprévus viennent compromettre sa quête spirituelle. Car les bonnes fées ne sont pas toujours celles qu’on croît…

Pour lire un extrait, c’est ici

Mon avis

Alexanne vit avec ses parents à Montréal, son père est d’origine russe. Un soir, elle fait un étrange cauchemar dans lequel elle voit la voiture de ses parents se faire renverser par un camion. Elle s’aperçoit alors qu’il est tard et que ces parents ne sont pas encore rentrés du dîner chez leurs amis. Les gendarmes sonnent à la porte et annonce à la jeune fille que ses parents son morts dans un accident de voiture. L’assistante sociale Danielle Léger décide de placer l’adolescente chez sa tante Tatiana Kalinovsky, qui habite dans un lieu très isolé, dont Alexanne ignorait jusque-là l’existence.

Elle ne voulait pour rien au monde quitté sa ville natale, mais quand elle va découvrir les paysages féériques de la région, la gentillesse et la douceur de Tatiana et d’étonnants secrets de famille, Alexanne ne voudra plus rentrer à Montréal…

Arrêtons nous d’abord sur le titre : 4h44 ! Vous comprendrez rapidement que j’adore les titres, et celui-ci me plaît beaucoup. Une touche de mystère, une touche d’originalité ! J’ai été presque déçu d’apprendre que le second ne s’appelait pas 5h55 mais Mikal. Et puis ça n’aurait pas collé avec l’histoire (vous comprendrez pourquoi en lisant) et pour 6h66 du tome 3, ça aurait été un peu bizarre…

Parlons maintenant  de l’écriture de l’auteure. J’ai déjà lu l’intégralité de la série des Chevaliers d’Emeraude et plus on avançait dans les tomes, moins j’ai aimé. Je m’explique : j’avais l’impression que tout se passait trop vite, les sentiments des personnages étaient à peine esquissés que déjà la situation était réglée et on passait à autre chose. Par exemple on nous apprend le mariage de deux personnages alors qu’on n’avait pas eu un seul indice pour le prévoir. Cela était peut-être dû aussi au nombre très important de personnages.

Mais j’avais envie de donner une seconde chance à cette auteure en commençant cette série. Au début de la lecture, j’étais un peu sceptique car on retrouvait le même problème. Alexanne est décrite par l’assistante sociale comme ayant des idées suicidaires, mais quand on suit les émotions de la jeune fille, elle paraît très heureuse, optimiste et épanouie. D’ailleurs, après quelques jours chez sa tante, elle adore sa nouvelle vie. Ce sentiment de détresse est à peine esquissé et donc ne paraît pas réel. De même pour sa rencontre avec Matthieu : ils se sont vus deux fois et ils sont déjà ensemble, sans qu’on est laissé le temps au lecteur d’espérer cette relation ou de se demander si elle allait avoir lieu ou non. Tous les éléments vont trop vite pour moi.

Mais en avançant dans l’histoire, je me suis très rapidement prise à l’histoire et ces petits défauts n’ont même plus comptés. Le thème du roman est assez original : les fées et les anges, ça change un peu des vampires, loups-garous et autres qui se retrouvent très souvent (quoique les loups-garous ne soit pas très loin !). L’auteure aborde de nombreux autres sujet comme la magie, la réincarnation ou encore les sectes qui ont su me fasciner.

Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé le personnage torturé d’Alexeï, l’oncle d’Alexane, au passé à la fois cruel et mystérieux. Il a une personnalité complexe, à la fois fragile, sauvage, impulsive et sensible qui est très travaillée. D’ailleurs, on n’a qu’une hâte, c’est de lire le second tome pour en savoir plus !

Alexanne, quant à elle, est une jeune fille courageuse qui est déterminée à aller jusqu’au bout de ses projets, de ses idées et de ses ambitions, quel qu’en soit le prix. Sa joie de vivre et son enthousiasme sont très agréables (oui on n’est plus du tout dans l’adolescente suicidaire là !).

Mais mon personnage préféré reste l’espiègle Coquelicot (vous la découvrirez en lisant) !

En conclusion, une lecture très agréable qui m’a fait de nouveau aimer Anne Robillard !

Ma note : 7,5/10