Catégorie "SINGH Nalini"

Psi Changeling – T2 : Visions torrides – Nalini SINGH

  • Auteur : Nalini SINGH
  • Titre : Visions torrides
  • Série : Psi Changeling
  • Genre : Romance paranormale
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2007 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 416

Visions torrides

Quatrième de couverture

Ennemis mortels. Amants pour l’éternité.

Faith NightStar possède le terrible don de voir l’avenir et seule son absence d’émotions l’empêche de sombrer dans la folie. Mais lorsqu’elle est témoin d’atroces meurtres, elle sait que son conditionnement a échoué.

Bien déterminée à sauver une vie avant de perdre tout contrôle, la jeune femme s’enfuit de son cocon protégé pour tomber dans les griffes de Vaughn D’Angelo, en qui elle va trouver un allié inespéré.

Ce dangereux homme jaguar, immédiatement fasciné par cette incroyable Psi, mettra tout en oeuvre pour l’aider à arrêter l’assassin.

Mais un changeling affamé de sensations est-il le partenaire idéal pour une Psi que chaque contact peut faire basculer dans la folie ?

Mon avis

*Attention, cette chronique peut contenir des spoilers pour ceux qui n’auraient pas lu le tome précédent !*

Une fois la lecture du premier tome achevée, j’ai immédiatement entamé le deuxième, qui m’a tout autant plu !

Dans le premier tome, nous avions suivi le couple Sascha/Lucas. Dans celui-ci, nous parlons de Vaughn, un Changeling, l’une des sentinelles de Lucas, et de Faith, une C-Psi (c’est-à-dire une Psi capable de prédire l’avenir).

Vaughn est un peu à part dans la meute DarkRiver puisqu’il n’est pas un léopard comme tous les autres, mais un jaguar que la meute a recueilli quand il était petit. De part son enfance troublée, il est plus « sauvage » et plus « antisocial » que Lucas ne l’était. J’ai trouvé cette facette de sa personnalité intéressante et bien exploitée dans sa relation avec Faith. Bref, c’est un personnage qui m’a bien plu.

Par contre, j’ai eu un peu plus de mal avec Faith. Comme tous les C-Psis, elle vit isolée dans la forêt pour se protéger de tout contact avec d’autres Psis qui perturberait ses visions et qui détériorait sa santé mentale. Donc quand elle rencontre pour la première fois Vaughn, elle a beaucoup de difficulté à s’habituer à lui puisque les Changelings communiquent énormément par le toucher et les contacts. Du coup, je l’ai trouvé un peu trop farouche et un peu trop craintive pour l’ apprécier vraiment.

J’ai apprécié que l’auteure nous parle aussi de Sascha et Lucas de temps en temps. Ça fait du bien de les retrouver et c’est bon de savoir comment Sascha s’est intégrée à la meute quelques mois après le premier tome !

En ce qui concerne l’intrigue, je déplore qu’elle soit si peu élaborée et qu’elle prenne si peu de place par rapport à la romance. Dans le premier tome, on avait un bon équilibre entre les deux, mais malheureusement, ce n’est pas le cas dans ce second tome. On nous parle vaguement du meurtre de Marine, la sœur de Faith au début, puis il faudra attendre la toute fin du roman afin qu’ils se bougent un peu pour résoudre le mystère. Bref, ce roman a manqué de rythme à mon goût par rapport au précédent.

Par contre, j’ai trouvé ce roman plus intéressant dans le sens où on pressent qu’une révolte se prépare parmi la population Psi contre le Conseil des Psis et contre le protocole Silence qui les prive de toute émotion. Ça laisse présager de bons moments pour les tomes suivants !

 

En conclusion, ce deuxième tome m’a tout autant plu que le premier. J’ai beaucoup apprécié les personnages Faith et Vaughn et j’ai bien aimé leur histoire. Je déplore simplement que l’intrigue ne soit pas aussi bien construite que dans le premier tome. J’ai déjà les deux tomes suivants dans ma PAL et je compte les lire pas immédiatement (je me lasse très vite de la romance paranormale si j’enchaîne trop de romans de ce genre) mais prochainement !

Ma note : 8,5/10.

 

Les livres de la série :
– Tome 1 : Esclave des sens
– Tome 2 : Visions torrides
– Tome 3 : Caresses de glace
– Tome 4 : Mienne pour toujours
– Tome 5 : Otage du plaisir
– Tome 6 : Marques de feu

 

Merci à emilie08 pour l’organisation de cette lecture commune sur Livraddict !

Les avis des autres participants : audel et L.J.Duhrel.

 

Je t'aime moi non plus

Les 170 idées n°66 : un nez

25 juillet 2013 - SINGH Nalini    2 Commentaires

Psi Changeling – T1 : Esclave des sens – Nalini SINGH

  • Auteur : Nalini SINGH
  • Titre : Esclave des sens
  • Série : Psi Changeling
  • Genre : Romance paranormale
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2006 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 412

Esclave des sens

Quatrième de couverture

Ennemis mortels. Amants pour l’éternité.

Lucas Hunter est en chasse. Une de ses compagnes de meute a été assassinée et l’homme panthère ne reculera devant rien pour capturer son meurtrier, même s’il doit séduire Sascha Duncan, la froide Psi. Pourtant, l’homme comme sa bête ne peuvent s’empêcher d’être immédiatement fascinés par la jeune femme.

Une terrible guerre est sur le point d’éclater, mais c’est la bataille qui fait rage dans le coeur de Sascha qui pourrait tout changer. Les siens ont éradiqué leurs émotions depuis des générations. Sascha, elle, est différente.

Et le tourbillon de sensations qui l’emporte quand elle est en compagnie de cet inquiétant prédateur pourrait bien précipiter sa chute.

Leur cœur l’emporteront-ils sur leur raison ?

Mon avis

Je connaissais déjà l’auteur pour sa série Chasseuse de vampires dont j’avais énormément apprécié le premier tome. C’est ainsi que j’ai voulu également découvrir sa série Psi Changeling. Et j’ai eu raison car ce premier tome m’a bien plu !

Avant de commencer à vous parler de ce roman, je veux vous faire part d’une différence majeure que j’ai pu observer entre les deux séries. Dans Chasseuse de vampires, j’avais adoré le style d’écriture de l’auteure, qui était très original. Je ne sais pas vraiment comment expliquer cela, mais je crois que c’est en partie par l’utilisation de phrases sans verbe qui donne un rythme particulier au récit. Mais malheureusement, dans Psi Changeling, je n’ai absolument pas retrouvé ça. Sûrement la faute à la traduction car j’ai constaté que ce n’est pas la même personne qui a traduit les deux séries… Bref, un peu déçue de ne pas avoir retrouvé ce style si particulier.

Passons maintenant au vif du sujet, et je commencerai par vous parler de l’univers car je trouve que c’est l’un des points forts de ce roman ! Trois espèces cohabitent dans cet univers : les humains, dont on entend parler mais qui n’ont franchement aucun rôle à y jouer, les Changelings et les Psis.

J’avais déjà eu l’occasion de croiser des Changelings à plusieurs reprises dans d’autres séries mais ils n’en avaient jamais occupé le rôle principal, donc j’ai beaucoup apprécié de mieux les connaître. C’est ainsi que nous faisons la connaissance de DarkRiver, une meute de léopards dirigée par Lucas Hunter. J’ai beaucoup aimé découvrir leur mode de vie et les relations de hiérarchie entre les différents membres de la meute.

Changelings et humains cohabitent plutôt bien, par contre, leurs ennemis, ce sont les Psis ! Les Psis sont très semblables aux humains, si ce n’est qu’ils possèdent des pouvoirs psychiques comme la télékinésie, la télépathie ou encore la clairvoyance. Il y a plusieurs années, un programme du nom de Silence a été mis en place : il consiste à éradiquer toutes les émotions. Chaque jeune Psi doit subir ce protocole afin de devenir plus performant une fois libéré de ses émotions. Tous les Psis sont reliés entre eux par le PsiNet, une sorte de réseau mental qui fonctionne un peu comme notre Internet.

Je n’avais jamais rencontré de Psis jusque-là dans la littérature et j’avoue que cette espèce m’a beaucoup plu. L’auteur les a décrits avec beaucoup de détails et de richesse, ce qui les rend très intéressants à suivre. Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré l’univers de cette saga !

Parlons à présent un peu de l’intrigue. Plusieurs meurtres ont été commis parmi les jeunes filles Changelings et le coupable semble être un Psi. Lucas Hunter, le chef des Changelings, décide donc de s’associer à des Psis sur un projet de construction de maisons, afin de mieux les connaître et peut-être en découvrir plus sur le meurtrier.

De son côté, Sascha Duncan est la fille de Nikita, l’une des Psis les plus puissantes. Elle est envoyée par sa mère pour superviser le projet de construction avec les changelings. Mais ce n’est pas sa seule mission : elle devra aussi les espionner pour tenter d’en savoir le plus possible sur leurs ennemis.

Mais comme vous l’aurez certainement deviné, ça va être le coup de foudre entre Sascha et Lucas, malgré tout ce qui les oppose. J’ai trouvé leur histoire d’amour plutôt sympathique. Ils mettent du temps pour s’apprivoiser, pour se comprendre. Bref, j’ai trouvé cette romance très agréable.

Même si la romance se tient au premier plan, nous suivons aussi l’évolution de l’enquête des Changelings sur les enlèvements. Le dénouement est inattendu et très réussi et j’ai apprécié qu’il y ait parfois autre chose que la romance pour nous occuper.

Un dernier mot sur les personnages que j’ai bien appréciés, surtout Sascha que j’ai trouvée très attachante. Elle est née sans pouvoir, « défectueuse » comme ils disent. J’ai trouvé émouvant son combat de tous les jours pour sembler normale aux yeux du monde et prouver qu’elle a autant de valeur que les autres.

Chez Lucas, j’ai apprécié son côté un peu sauvage. On sent vraiment qu’il est autant homme que panthère. J’ai apprécié aussi de voir la manière dont il se préoccupe de sa meute : il a toujours à l’esprit qu’il doit la protéger.

 

En conclusion, ce premier tome de la série Psi Changeling s’avère une très bonne découverte. L’univers m’a énormément plu car il sait se différencier de tous les autres qu’on trouve actuellement dans la littérature. L’histoire d’amour est sympathique et les personnages sont attachants. Bref, je ne suis pas loin du coup de cœur et je me suis déjà lancée dans la lecture du deuxième tome ! Si vous ne connaissez pas encore cette série, je ne peux que vous la recommander !

Ma note : 8/10.

 

Les livres de la série :
– Tome 1 : Esclave des sens
– Tome 2 : Visions torrides
– Tome 3 : Caresses de glace
– Tome 4 : Mienne pour toujours
– Tome 5 : Otage du plaisir
– Tome 6 : Marques de feu

 

Je t'aime moi non plus

Les 170 idées n°101 : un paysage

8 juillet 2012 - SINGH Nalini    2 Commentaires

Chasseuse de Vampires – Tome 1 : Le sang des Anges – Nalini SINGH

  • Auteur : Nalini SINGH
  • Titre : Le sang des Anges – Tome 1
  • Série : Chasseuse de Vampires (3 tomes actuellement)
  • Genre : Bit-Lit
  • Edition : J’ai lu
  • Parution : VO : 2009, VF : 2011
  • Nombre de pages : 478

Quatrième de couverture

« Je suis Elena Deveraux et j’ai beau être la meilleure chasseuse de vampires du moment, je ne suis pas sûre d’être à la hauteur de mon prochain job. Mon employeur étant le terrifiant Raphaël, Archange à la beauté redoutable, je n’ai aucun droit à l’erreur… même si c’est mission impossible. Cette fois, ce n’est pas un simple vampire rebelle que j’ai à chasser. C’est un Archange déchu. Quand les Archanges jouent, les mortels cassent. »

Mon avis

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer cette chronique par un point morphologie ! (vous vous coucherez moins bête ce soir !). A l’école, on m’a toujours appris que le féminin de chasseur était chasseresse et que chasseuse n’existait pas. Pourtant, en bit-lit, entre la Chasseuse de vampires, la Chasseuse de la Nuit, et autres, on en a des chasseuses ! Alors je me suis demandé si c’était une faute des traducteurs… Sur le bon vieux dictionnaire, il est indiqué que chasseuse n’existe pas. Mais sur Internet, j’ai trouvé une explication : chasseresse est utilisée en poésie et en littérature alors que chasseuse est utilisée dans le langage courant. Ouf ! Nos chasseuses ont donc le droit de ne pas être des chasseresses !

Fermons la parenthèse et revenons au roman ! Je voudrai d’abord dire deux mots sur la couverture que j’ai trouvée très belle dans sa simplicité.

Depuis quelques temps, j’entends parler sur la toile du couple Elena/Raphaël, considéré comme l’un des meilleurs de la bit-lit, et je ne le connaissais toujours pas (mais comment ça se fait ?). Heureusement, cette (inacceptable) lacune est désormais réparée !

L’intrigue du roman n’est à première vue pas forcément extraordinaire. On a d’un côté Elena, chasseuse de vampires ; et de l’autre Raphaël, un Archange, beau comme un dieu, cruel… et inaccessible. Bref, un scénario complètement stéréotypé. D’ailleurs, je ne compte pas le nombre de héros qui s’appellent Elena ou Raphaël (Vampire Diaries, Rebecca Kean…). Pourquoi est-ce qu’ils s’appellent tous pareil ? Moi je vote pour que la prochaine héroïne de bit-lit s’appelle Gertrude !

Mais malgré un scénario vu et revu, l’auteure a réussi à produire quelque chose de parfaitement nouveau et très (très très) addictif ! L’originalité réside principalement dans l’univers créé par l’auteure. Le monde est dirigé par dix Archanges dont les territoires sont répartis à travers le monde. Les humains mortels classiques (comme nous quoi !) sont au courant de leur existence. Chaque année, les anges transforment un certain nombre d’humains en vampires : ils leur offrent l’immortalité et en échange, les vampires doivent les servir pendant un siècle avant d’obtenir la liberté. Mais certains vampires sont las de rester au service de leur ange et prennent la fuite avant la fin des 100 ans. C’est alors le boulot d’Elena de les ramener à leur ange.

Un jour, Elena est contactée par Raphaël lui-même, l’Archange de New York, pour pister un autre Archange devenu fou. C’est une mission délicate dont elle n’a pas l’habitude… surtout quand Raphaël fait tout pour lui faire perdre la tête au cours de sa mission.

Les personnages ont une personnalité riche et construite qui participe à la réussite de ce roman. Elena est une jeune femme qui veut se montrer forte mais elle a beaucoup de faiblesses : ses parents l’ont rejetée depuis qu’elle est devenue chasseuse de vampires car eux apprécient les vampires et en ont même accepté un comme gendre pour la sœur d’Elena. Notre chasseuse tente de tourner la page, mais on la sent très affligée par cette situation.

De l’autre côté, nous avons Raphaël, l’Archange. Lui aussi veut faire l’homme fort et inflexible avec ses grandes ailes impressionnantes et sa réputation de cruauté, mais on lui découvre quelques faiblesses qui rendent somme toute le personnage plus humain et plus accessible.

On a de nombreux personnages secondaires, mais au final, ils n’ont quasiment aucun rôle dans l’intrigue. Je nommerai quand même Dmitri, un vampire resté au service de Raphaël après son siècle de servitude et qui m’a beaucoup intriguée. J’ai également apprécié Illium avec ses ailes magnifiques mais on n’en sait que très peu sur lui malheureusement.

La fin du roman m’a laissée un peu étourdie car je ne m’attendais pas vraiment à ça. Mais c’est une belle fin ! Bien que l’histoire de l’Archange fou se termine, l’auteure nous laisse avec quelques interrogations qui introduisent le second tome.

En conclusion, avec un scénario plutôt banal, Nalini SINGH réussi à faire un roman époustouflant, notamment grâce à un univers original et grâce à des personnages à la personnalité recherchée. En un mot (mais en fait il y en aura plusieurs), ce roman est un coup de cœur pour moi et je compte lire les tomes suivants très rapidement !

Ma note : 9/10