Catégorie "STAHLER David Jr"
4 mai 2012 - STAHLER David Jr    4 Commentaires

Doppelgänger – David STAHLER Jr

  • Auteur : David STAHLER Jr
  • Titre : Doppelgänger
  • Genre : Fantasy
  • Edition : Tribal Flammarion
  • Parution : 2008
  • Nombre de pages : 370

Quatrième de couverture

« Je suis un doppelgänger, une créature primitive. Je prends votre corps, votre vie et la vis à votre place. Après un temps, je le perds et en choisis un autre. Du moins, c’est ainsi que sont censées se passer les choses…

Cette fois-ci, j’avais choisi la vie de Chris Parker. »

Il faut beaucoup de force pour s’accrocher à l’existence d’autrui, surtout lorsqu’il s’agit d’un adolescent cruel et violent. Mais un doppelgänger ne peut lâcher prise. De la créature ou de l’être humain lequel est le plus monstrueux ?

Mon avis

Tout d’abord, pourquoi avoir lu ce livre… ? La semaine dernière, je me promenais parmi les rayons de la bibliothèque municipale en quête de lecture (une de mes activités favorites) quand ce livre m’a fait de l’œil avec son titre : Doppelgänger. Je ne connaissais pas grand-chose de ces créatures (pour moi, c’était juste un sosie) et je n’avais jamais lu de livres sur ce sujet. Et quand j’ai lu la quatrième de couverture, je me suis dit : « ah ! Celui-ci, il faut que je le lise ! » (oui, j’ai vraiment dit ça, et les gens m’ont regardé bizarrement, genre « elle est complètement atteinte celle-là ! »). Une fois revenue à la maison, j’ai pu découvrir (avec hâte) ce qu’étaient les doppelgängers…

Les doppelgängers sont des créatures solitaires qui vivent parmi les humains en prenant leur apparence, sans que ces derniers s’en aperçoivent. Ils n’ont pas de nom, ils n’en ont pas besoin car ils volent l’identité des autres en même temps qu’ils volent leur corps. Notre doppelgänger (qui n’a donc pas de nom et que je ne sais donc pas comment appeler) est élevé par sa mère, mais les liens familiaux chez les doppelgängers sont quasiment inexistants. A 16 ans, il est mis à la porte par sa mère et prié de se débrouiller seul.

Les doppelgängers doivent tuer un humain pour adopter temporairement leur apparence et vivre ainsi parmi les humains sans que ceux-ci s’en rendent compte. Notre doppelgänger n’a encore jamais pris possession d’un corps et il est révolté à l’idée de tuer. Pourtant, c’est dans ses instincts et dans ses gènes et sans s’en rendre compte, il va tuer Chris Parker, un adolescent dont il ignore tout (les doppelgängers sont censés mener une enquête sur leur prochaine victime pour connaître leur vie et pouvoir se faire passer pour eux sans problème).

Notre doppelgänger prend alors l’apparence de Chris Parker et prend sa place, avec beaucoup d’inquiétude, au sein de sa famille. Il découvre ainsi le père de Chris, un homme colérique, en permanence ivre et violent avec sa femme et ses enfants. La sœur de Chris, Echo, une enfant fragile et douce. La mère de Chris, une femme effacée et faible qui ne sait comment s’opposer à son mari. Et Amber, la petite amie de Chris, dont notre doppelgänger tombe amoureux au premier regard.

Le doppelgänger est supposé vivre la vie de sa victime et l’abandonner ensuite pour vivre une autre vie. Mais notre doppelgänger n’est pas comme ça, il va apprendre à aimer la vie de Chris, même si elle n’était pas toujours heureux. Il va tout faire pour réconcilier la famille de Chris, qu’il considère comme SA famille désormais. De même, il va tout faire pour reconquérir le cœur d’Amber, qui s’était éloignée de Chris. Il sait que dans un mois tout au plus il devra abandonner cette vie, mais il ne peut et ne veut pas y penser.

C’est un des livres les plus touchant que j’ai pu lire. Le monstre et assassin est censé être le doppëlganger, mais on découvre que les humains sont parfois bien plus cruels. Il est très émouvant de suivre notre doppelgänger se battre pour faire le bien autour de lui et pour réconcilier une famille désunie alors qu’il sait qu’il devra les abandonner.

Son amour pour Amber est également très beau. Il va se sentir énormément coupable d’avoir tuer le garçon qu’elle aimait. Il découvre que Chris l’avait frappée à plusieurs reprises et il va tout faire pour qu’elle l’aime à nouveau, même si ce n’est pas réellement lui qu’elle aime.

La fin du roman est encore plus bouleversante que tout le reste du roman. C’est atroce et magnifique en même temps (je vous assure, c’est possible !). J’ai dû sortir les mouchoirs pour finir la dernière page !

En conclusion, ce livre est un vrai coup de cœur pour moi, avec un personnage principal très humain malgré sa nature d’assassin et une histoire pleine d’injustices, de cruauté, mais aussi pleine de volonté d’améliorer le monde.

Ma note : 9/10