Catégorie "Lectures communes"

Alpha & Omega – T0 : L’origine – Patricia BRIGGS

  • Auteur : Patricia BRIGGS
  • Titre : L’origine – Tome 0
  • Série : Alpha & Omega (4 tomes actuellement)
  • Genre : Bit-Lit
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2007, VF : 2011
  • Nombre de pages : 122

L'origine

Quatrième de couverture

Découvrez la rencontre d’Anna, une jeune louve battue et violée, et de Charles, le fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord.

Envoyé par son père pour démêler une affaire délicate à Chicago, Charles est accueilli par Anna, que sa meute traite en esclave. Leurs regards se croisent et il comprend qu’il va devoir apprivoiser cette farouche jeune femme qui est bien plus que ce qu’elle paraît…

Mon avis

L’origine est en quelques sortes un tome 0, qui se situe avant le premier tome de la série. En français, il a été publié après la sortie du deuxième tome de la série. Pourtant, en anglais, il avait été écrit et publié avant le premier tome. Un peu bizarre tout cela, mais les voies des éditeurs sont impénétrables!

En tout cas, ce tome 0 est très court (un petit peu plus de 120 pages) et on pourrait presque dire que c’est une nouvelle !

J’en profite pour dire que ce petit bouquin de 120 pages est vendu tout de même 6 euros par Milady ! Sachant que pour 8 ou 9 euros on peut trouver des bons pavés de 500 pages, je trouve ça un peu cher… Mais bon, cette courte introduction à la série m’a bien plu donc je ne regrette pas d’avoir dépensé ces 6 euros !

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je m’arrête juste une seconde sur le titre de la série que je trouve très beau. Je ne saurais pas trop expliquer pourquoi mais je le trouve bien ! Et la couverture aussi est jolie (vous voyez, je suis de bonne humeur aujourd’hui et tout me plaît !)

Au cours de ce roman, nous suivons Anna, une jeune femme qui a la particularité d’être un loup-garou. Elle a été transformée il y a trois ans de cela, contre sa volonté. Elle est malmenée (et c’est un euphémisme) par sa meute car elle est la dernière dans la hiérarchie : elle est un Omega.

Anna est un personnage sympathique qu’on apprécie immédiatement. Elle a subit beaucoup de choses au cours de sa triste vie, mais pourtant, elle a encore le courage de se battre. Elle est courageuse et déterminée. Par contre, on ne sait rien d’elle avant qu’elle ait été transformée. En même temps, ce roman est vraiment court donc on en saura peut-être plus dans le prochain tome.

Le deuxième personnage principal de ce roman est Charles, le fils du Marrok (qui est en gros le chef de toutes les meutes de loups-garous). Il va faire la connaissance d’Anna en enquêtant sur la meute dont elle fait partie. Je l’ai beaucoup apprécié car il est courageux, sûr de lui et séduisant.

L’univers de ce roman est le même que celui de Mercy Thompson, dont j’ai eu l’occasion de lire les trois premiers tomes. Toutefois, nous ne parlons dans ce tome que des loups-garous. Les vampires et faes que l’on connaissait avec Mercy n’apparaissent pas.

Concernant l’intrigue, elle est assez simple et assez succincte, mais en même temps le livre est court. Toutefois, le dénouement est intéressant : je ne le suspectais pas une seule seconde. Je regrette seulement qu’on n’en sache pas plus sur ce qui advient à la meute d’Anna à la fin.

Le roman comporte pas mal d’action : le tout se passe en tout juste 24 heures ! Ca se lit super vite (en moins de 2 heures pour ma part) et on ne s’ennuie absolument pas.

 

En conclusion, j’ai beaucoup apprécié ce premier tome. Il pose des bases intéressantes pour une suite que j’ai hâte de découvrir. Les personnages sont sympathiques et l’intrigue est plaisante. Bref, si vous ne connaissez pas encore cette saga et que vous aimez le genre, je vous le conseille vivement car la série semble prometteuse !

Ma note : 8,5/10.

 

Merci à Freelfe d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict.

Les chroniques des autres participants : Harmonie, Chtitepuce, L.J.Duhrel, Fille-de-lecture, Frankie et Freelfe

 

Les 170 idéesn°142 : quelque chose avec des poils (le loup)

Femmes de l’Autremonde – T4 : Magie d’entreprise – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Magie d’entreprise – Tome 4
  • Série : Femmes de l’Autremonde (actuellement 13 tomes dont 8 en français)
  • Genre : Bit-lit
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2004 ; VF : 2009
  • Nombre de pages : 480

Magie d'entreprise

Quatrième de couverture

Votre belle-famille est effrayante ? Voyez plutôt le futur beau-père de Paige : c’est le big boss de la multinationale Cortez… qui est aussi la plus puissante des Cabales, l’équivalent surnaturel de la mafia !

Lucas, le petit ami de Paige, est certes son fils, mais c’est un rebelle idéaliste qui refuse son héritage et a à cœur de combattre l’injustice dans le milieu.

Justement, une jeune sorcière vient d’être agressée et laissée pour morte. Paige et Lucas se lancent à la poursuite du tueur et découvrent bien vite qu’il n’en est pas à sa première victime. Leur enquête les mettra aux prises avec une célébrité pratiquant la nécromancie, une divinité celtique qui lance des vannes, un fantôme très énervée et un groupe de vampires qui auraient vraiment préféré figurer dans un roman d’Anne Rice… Quant à Paige, le combat qui l’attend est de ceux qui font grandir en un clin d’œil les jeunes femmes impétueuses… si elles y survivent. 

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents*

Voici la suite de la série des Femmes de l’Autremonde, avec le tome 4 appelé Magie d’entreprise, toujours lu dans le cadre de la lecture commune organisée par Nessa.

Comme pour le tome précédent, l’héroïne est Paige, toujours accompagnée du mage Lucas. Paige me plaît toujours autant : elle est pleine de vie et a la main sur le cœur. C’est vraiment un personnage très agréable à suivre.

Par contre, je suis toujours aussi sceptique en ce qui concerne Lucas. Ce personnage ne m’attire absolument pas et il m’a même un peu énervée à certains moments. Notamment quand il dit qu’il veut couper les ponts avec son père alors qu’il n’arrête pas d’accepter des déjeuners avec lui, n’arrête pas d’emprunter ses avions et cours dans ses jambes à chaque fois qu’il lui arrive un petit bobo. Bref, Lucas ne sait pas ce qu’il veut et je l’ai encore moins aimé que dans le tome précédent.

Bien que ce soit les personnages principaux, beaucoup d’autres vont venir se greffer autour de leur couple pour participer à leur enquête. Certains avaient déjà fait leur apparition avant, d’autres sont nouveaux.

Parmi les personnages secondaires, on retrouve Elena, Clay et Jeremy qui viennent prêter main-forte à Paige. Ca m’a fait plaisir de les retrouver même si, au final, on n’apprend rien de nouveau sur eux et qu’ils jouent un rôle vraiment très minime dans l’intrigue.

Nous avons aussi la détestable vampire Cassandra qui fait son apparition dans ce tome et qui y joue un rôle plus important. Au départ, elle m’a vraiment hérissé le poil, mais au fil des pages, on apprend à la découvrir sous un autre jour, plutôt positif. Bref on apprend à mieux la connaître et ainsi à l’apprécier. C’est d’ailleurs l’occasion pour nous d’en apprendre un peu plus sur les vampires qui n’étaient guère que mentionnés depuis le début de la saga.

Parmi les nouveaux personnages qui font leur apparition, nous avons Jaime Vegas, une très célèbre nécromancienne. Elle a une personnalité plutôt excentrique mais je l’ai beaucoup appréciée. Et c’est aussi l’occasion pour nous de découvrir le monde des nécromanciens que nous n’avions pas encore abordé dans les tomes précédents. Ce que j’adore dans cette série, c’est qu’à chaque tome, on en apprend toujours plus sur l’univers que l’auteur a créé. Le résultat est un univers très riche, approfondi, diversifié et très bien exploité.

Ca vous étonnera peut-être mais je n’ai toujours pas parlé de Savannah. Et bien c’est parce qu’elle est quasiment inexistante dans ce tome et qu’elle n’y joue aucun rôle. On s’était habitué à ce personnage dans le tome précédent et c’est donc dommage qu’elle apparaisse si peu ici.

Parlons un petit peu de l’intrigue maintenant. J’avais hâte de connaître un peu mieux les Cabales et je n’ai pas été déçue car nous sommes en plein dedans ! Les enfants des employés Cabales sont tués les uns après les autres et Benicio fait appel à son fils et à Paige pour mener l’enquête. Nous avons donc affaire à une intrigue plutôt policière qui est bien menée et intéressante. Sans être l’intrigue du siècle, elle est agréable et ça passe tout seul !

 

En conclusion, j’ai plutôt bien apprécié ce quatrième tome des Femmes de l’Autremonde. L’intrigue est sympathique et les personnages sont très intéressants. Je mettrais juste un bémol pour Lucas que je n’arrive absolument pas à apprécier, c’était déjà le cas dans le tome précédent. Sinon, le vrai point fort de ce roman, et même de cette saga, c’est l’univers créé par l’auteur, qui est très riche, très intéressant et plein de possibilités. Bref, j’ai hâte de voir ce que va donner la suite !

Ma note : 7,5/10.

 

Merci à Nessa d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict.

Les chroniques des autres participants : livromaniac

 

Les tomes précédents :
MorsureCaptureMagie de pacotille

 

Logo les 170 idéesn°128 : un immeuble ou un building

Irrésistible Alchimie – T1 – Simone ELKELES

  • Auteur : Simone ELKELES
  • Titre : Irrésistible Alchimie – Tome 1
  • Série : Irrésistible Alchimie (3 tomes actuellement)
  • Genre : Romance jeunesse
  • Edition : La Martinière Jeunesse
  • Parution : VO : 2008 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 411

Irrésistible Alchimie - T1

Quatrième de couverture

Brittany est l’image même de la jeune fille parfaite. Belle, blonde et intelligente, elle vient d’une famille aisée et sort avec le capitaine de l’équipe de football. Elle sait bien maîtriser ses émotions, mais elle cache une douloureuse fêlure : elle s’oppose à ses parents qui veulent placer dans une institution, sa sœur aînée, gravement handicapée.

Alex Fuentes est d’origine mexicaine, il est bien sûr séduisant en diable, mais c’est le bad boy du lycée. Il fait partie d’un gang impliqué dans des trafics de drogues, comme son père, qui en est mort.

En dernière année au lycée Fairfield, Brittany et Alex sont obligés de travailler en binôme leur cours de chimie. Alors que tout les oppose, leur attirance est immédiate. Et leur amour sera contrarié par des événements brutaux qui ne cesseront de s’amonceler sur eux. Membre d’une bande armée qui sème la terreur, Alex est malgré lui rattrapé par les exigences du chef du gang. Et Brittany, malgré ses efforts passionnés pour le sortir de là, ne parviendra pas à le protéger.

Mon avis

Ca faisait quelques mois que j’avais ce roman dans ma PAL et je pense qu’il y serait resté encore longtemps si Le Coin Littéraire n’avait pas organisé cette lecture commune car il ne me tentait pas plus que ça à vrai dire.

Mais ce sentiment a bien vite disparu quand j’ai commencé le livre car il est tout simplement extra ! Il m’a fallu moins de 24 heures pour le terminer car une fois commencé, impossible de le lâcher avant d’être arrivé jusqu’à la fin !

Le scénario est plutôt simple à la base. Au niveau personnage, nous avons d’un côté Brittany, jeune femme modèle qui est belle, qui vient d’une famille aisée, qui a des bonnes notes, qui est entourée d’amis, qui fait partie de l’équipe de pom-pom-girls et qui sort avec Colin, le capitaine de l’équipe de base-ball qui est tout aussi parfait qu’elle !

De l’autre côté, nous avons Alejandro, dit Alex : il est d’origine mexicaine, il habite les quartiers pauvres de la ville, il fait partie du gang des Latino Blood, il a des fréquentations pas très fréquentables, il est craint de tous et c’est le bad boy qui ne se souviendra jamais du nom de toutes les filles qu’il a fréquentées car elles sont bien trop nombreuses.

Au niveau du lieu rien de bien original encore : le lycée, comme 90% des livres jeunesse en vogue en ce moment.

Et au niveau de l’action : Brittany et Alex sont contraints de partager la même paillasse pendant le cours de chimie.

Bref, vous l’aurez compris, nous avons des ingrédients très classiques et rien de bien innovant : c’est du cuit et du recuit. Et pourtant, le résultat est tout simplement épatant et terriblement addictif !!! Vous serez prévenu : vous ne pourrez plus lâcher le livre une fois que vous l’aurez commencé (donc prévoyez de le commencer en début de week-end et pas 10 minutes avant de partir en cours/au boulot, sinon, vous allez vous en mordre les doigts de frustration !).

Pourquoi ai-je tant aimé ce roman ? C’est parce que les personnages, sous leur carapace très stéréotypée, nous montrent rapidement une profondeur et des émotions insoupçonnées. Qui aurait cru que Brittany soit si parfaite parce que ses parents l’y poussent pour combler le manque de perfection de sa grande sœur qui a une infirmité motrice cérébrale ? Qui aurait cru que si Alex joue au gros dur et fait partie d’un gang, c’est parce qu’il souhaite plus que tout protéger sa mère et ses petits frères depuis la mort de son père ? Bref, la personnalité de nos deux héros est très bien construite et très bien développée pour nous en faire des personnages terriblement attachants.

Je mettrai seulement un tout petit petit bémol à mon avis si positif pour la fin du roman que j’ai trouvée un tout petit peu trop rapide et trop « survolée » à mon goût.

En tous cas, j’ai très hâte de voir ce que vont donner les tomes suivants (ils sont déjà dans ma PAL), en espérant que Simone ELKELES ait réussi à nous pondre deux autres romances aussi magnifiques et poignantes que celle-ci !

 

En conclusion, je voyais Irrésistible Alchimie comme un énième roman jeunesse un peu gnangnan sur les bords. Mais ça, c’était avant ! Avant que je découvre que ce livre contenait en fait une histoire d’amour touchante et même bouleversante ! J’ai particulièrement aimé les personnages principaux : leur personnalité, leur histoire, leurs goûts, leurs émotions… Bref ce roman a été un vrai coup de cœur pour moi et je le conseille à tout ceux qui aiment le genre car il est vraiment génial (oui, j’insiste, mais je veux être sûre que vous ayez compris que j’ai adoré !).

Ma note : 9/10.

 

Merci à Le Coin Littéraire pour l’organisation de cette lecture commune sur Livraddict !

Les avis des autres participants : Sokitty, Biblio87Petitepom, Le coin littéraireDex et kokodu22.

 

Je t'aime moi non plus

Logo les 170 idées n°10 : une/des mains

Les Highlanders – T1 : La malédiction de l’elfe noir – Karen Marie MONING

  • Auteur : Karen Marie MONING
  • Titre : La malédiction de l’elfe noir – Tome 1
  • Série : Les Highlanders (8 tomes dont 7 en français actuellement)
  • Genre : Romance paranormale
  • Edition : J’ai lu
  • Parution : VO : 1999 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 431

La malédiction de l'elfe noir

Quatrième de couverture

Après la conclusion du Pacte, le peuple des faës s’est réfugié sur la mythique île de Morar, au large des côtes d’Ecosse. À la cour de Faërie, la reine Aoibheal, fâchée contre son époux, s’extasie avec malice sur le charme d’un mortel du nom de Hawk, qui a le don de séduire toutes les femmes. Aucune ne lui résiste, affirme-t-elle. Pas même elle. Ivre de jalousie, le roi Finnbheara convoque son bouffon, Adam Black, et lui ordonne de trouver une femme d’une beauté parfaite, mais indépendante, qui refusera de se laisser séduire par Hawk. Et c’est ainsi qu’Adrienne de Simone est précipitée du XXe siècle en 1513…

Mon avis

J’ai connu Karen Marie MONING avec son incontournable série des chroniques de MacKayla Lane que j’adore (que je vénère même !). J’ai donc eu envie de découvrir la seconde de ses séries : les Highlanders ! Et je ne suis pas déçue du voyage car sans être le roman du siècle, c’est une très bonne romance, comme on les aime !

Un autre détail m’a aussi incité à acheter ce livre : sa couverture que je trouve très belle. J’aime beaucoup l’effet produit par les flammes et le « regard qui tue » du personnage.

Avant de m’aventurer plus au-delà dans ma chronique, je vais vous mettre un peu l’eau à la bouche en vous présentant le début de l’histoire… Au XVIème siècle, en Ecosse, existe un homme, du nom de Hawk, à qui aucune femme ne peut résister, pas même Aoibheal, la reine faë. Le roi Finnbheara et son fou Adam Black sont rongés par la jalousie : il est inconcevable qu’un simple mortel puisse les surpasser. Finnbheara confie donc à son fou la mission de se venger de ce Hawk : pour cela il tente de trouver une femme qui saura résister au charme de Hawk.

J’ai beaucoup aimé le début du roman avec l’univers de Faërie qui nous est présenté, mais j’ai rapidement déchanté car à part dans les premiers chapitres et dans les derniers, on ne nous parle quasiment pas des faës. Je m’attendais à ce que le fantastique ait une certaine importance dans l’histoire mais en réalité elle est minime et c’est un peu dommage.

Mais à part ce petit détail qui m’a déplu, j’ai beaucoup aimé le reste du roman, notamment le style de l’auteur. Il est très agréable et fluide. On a un bon équilibre entre les dialogues et la description. Les sentiments des personnages sont très bien rendus.

D’autre part, le véritable point fort de ce roman est ses personnages. Bien qu’ils soient caricaturaux au possible, ils ont tous un passé et une personnalité particulière qui s’accorde très bien avec l’histoire et ça donne un résultat pas mal du tout.

Nous avons d’abord Hawk, un laird écossais dont la beauté et dont les prouesses sexuelles sont connues dans tout le pays. Il ne s’attache à personne et se considère plutôt comme un prédateur qui part à la chasse de ses proies, d’où son surnom « l’Epervier ». Bref le parfait crétin un peu trop sûr de lui, mais qu’on ne peut pas s’empêcher d’adorer ! Je vous rassure, il va un peu évoluer, à partir du moment où il croisera le regard d’Adrienne…

Parlons d’Adrienne maintenant. Elle aussi cumule tous les stéréotypes possibles. Elle est belle, elle est courageuse, elle est fière et surtout, elle déteste les hommes trop beaux et s’est promis que plus jamais elle ne fera confiance à l’un d’eux. Bien sûr quand elle voit pour la première fois notre Hawk si viril et si parfait, elle va immédiatement être attirée par lui, mais avant, il faudra subir 300 longues pages de jeu du chat et de la souris, le temps qu’elle se secoue un peu et se décide enfin à sauter le pas. On avait vraiment envie de la secouer parfois, tout comme Hawk qui est tellement aveugle qu’il ne voyait pas qu’elle était folle de lui !

Mais ne vous inquiétez pas, ces 300 pages ne sont pas si longues qu’on pourrait s’y attendre car il se passe de nombreux petits détails, un petit peu en dehors de la romance, qui vont pimenter l’intrigue. On aura ainsi Adam Black qui va faire quelques apparitions pour mieux semer la zizanie, on aura quelques tentatives de meurtres… Bref bien que la romance soit très très majoritairement présente, ce n’est pas pour autant qu’on s’ennuie.

Tiens, en parlant d’Adam Black, je voulais préciser que j’ai beaucoup aimé ce personnage. Il reste assez mystérieux et j’aimerais beaucoup en savoir plus sur lui et sur son rôle en Faërie. Je crois justement qu’un tome lui est consacré.

Il y a aussi de nombreux personnages secondaires qui interagissent avec notre couple. Parmi eux, j’ai beaucoup apprécié Lydia, la mère de Hawk. Elle a immédiatement tout compris : que son fils est pour la première fois amoureux et que sa belle-fille aussi mais tente de faire croire que non. Elle sera toujours là, un peu en retrait, pour conseiller subtilement nos deux héros ! Bref, j’ai adoré son rôle de petite souris que personne ne voit mais qui met son nez un peu partout !

 

En conclusion, c’est une très bonne romance paranormale que nous offre Karen Marie MONING. Le seul défaut que j’ai trouvé est la place trop peu importante du côté fantastique de l’histoire. Sinon, que du positif, que ce soit dans le style de l’auteur ou dans ses personnages. Même si ceux-ci apparaissent très caricaturaux au départ, ils parviennent à évoluer pour devenir beaucoup plus humains et attachants. Bref, j’ai hâte de voir ce que la suite va pouvoir donner !

Ma note : 8,5/10.

 

Merci à Galleane pour l’organisation de cette lecture commune sur Livraddict !

Les avis des autres participants : chris62150Dex, Kassandra, GilwenGalleane,Elahbulle et Candyshy.

 

Je t'aime moi non plus

Logo les 170 idéesn°111 : quelque chose avec une ou des flammes

Femmes de l’Autremonde – T3 : Magie de pacotille – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Magie de pacotille – Tome 3
  • Série : Femmes de l’Autremonde (actuellement 13 tomes dont 8 en français)
  • Genre : Bit-lit
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2003 ; VF : 2008
  • Nombre de pages : 421

Magie de pacotille

Quatrième de couverture

Paige Winterbourne est une sorcière. Ça ne se remarque pas tant que ça : elle n’a ni verrues ni la peau verte, et elle ne remue pas le nez quand elle jette des sorts. Non, la plupart du temps, elle n’est qu’une jeune femme normale de vingt-trois ans : elle travaille trop, s’inquiète de son poids, se demande si elle trouvera jamais un petit ami. Bon, d’accord, Savannah, l’adolescente qu’elle a adoptée, veut ressusciter sa mère adepte de magie noire… et elle est poursuivie par une semi-démone douée de télékinésie et une cabale de mages très puissants. Mais à part ça, Paige mène une vie tout à fait ordinaire. Enfin, jusqu’à ce que ses voisins découvrent sa vraie nature et que l’enfer se déchaîne. Littéralement.

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents*

Pour ce troisième tome de la série, changement de décor : nous ne suivons plus Elena, mais Paige Winterbourne, la jeune sorcière que nous avions déjà rencontrée dans le tome précédent !

Paige est la directrice du convent de sa région, qu’elle rêve de pouvoir transformer : elle en a marre des vieilles sorcières égoïstes et radoteuses et elle aimerait rajeunir les règles du convent pour qu’il puisse attirer plus de monde. Mais les Aînées ne cessent de lui mettre des bâtons dans les roues depuis qu’elle a accueilli Savannah sous son toit.

Mais bien sûr, les soucis de Paige ne s’arrêtent pas là (sinon, on s’ennuierait) : la semi-démone Leah refait son apparition et affirme avoir trouvé le père biologique de Savannah – jusque-là inconnu – père qui justement réclame la garde de sa fille ! Paige va tout faire pour refuser cette demande et bien sûr, Leah ne va pas se priver pour lui pourrir la vie ! À partir de là, notre héroïne se retrouve dans la mouise jusqu’au cou et on se demande bien comment il lui sera possible de sortir d’une situation pareille (à sa place, je me serais depuis longtemps cachée sous le lit en espérant qu’on m’oublie !).

J’ai beaucoup aimé le personnage de Paige. Elle avait pu apparaître un tantinet agaçante dans le tome précédent, mais ce n’est absolument pas le cas ici. Elle est curieuse, dynamique et déterminée à surmonter toutes les épreuves.

Savannah m’a également beaucoup plu, surtout parce que son caractère est très changeant et surprenant. À certains moments, elle va se comporter comme la pire des adolescentes en pleine crise pour son indépendance et à d’autres moments, elle va nous faire des remarques surprenantes de maturité et de sagesse. Bref elle est assez imprévisible et j’ai adoré !

Et comme il n’existe pas de bon livre sans sa petite histoire d’amour, nous avons Lucas Cortez, un mage avocat, qui débarque dans la vie de nos deux demoiselles (en détresse) pour leur porter secours.

J’ai eu beaucoup de mal à apprécier ce personnage. Il m’a paru assez fade et peu intéressant. C’est sûr que prendre le relai après Clay, ça n’a rien d’évident ! Et en plus, leur histoire tombe un peu comme un cheveu sur la soupe : la minute d’avant ils tentaient de repousser des journalistes devant la porte de Paige, la minute d’après ils sont en train de faire des roulades dans le sous-sol ! Bref, je trouve que l’auteure n’a pas assez préparé le terrain de leur relation.

Concernant l’intrigue, sans être sensationnelle, elle est très agréable à suivre et pleine de rebondissements, donc aucune remarque particulière dessus, si ce n’est qu’elle se termine à la fin du tome. Et c’est agréable parce qu’on en a parfois un peu marre des séries de 88 tomes dont il faut toujours lire le suivant pour espérer connaître un jour la fin de l’histoire !

Un dernier mot sur l’univers du roman. Il avait déjà été bien mis en place dans le tome précédent, mais on en découvre de nouveaux aspects, notamment sur les mages et les sorcières. J’apprécie beaucoup d’en découvrir un peu plus à chaque tome. D’ailleurs j’ai hâte de voir si on en apprend plus sur les Cabales – des organisations de mages – dans le tome suivant.

 

En conclusion, la saga des Femmes de l’Autremonde se poursuit avec Paige pour héroïne dans ce troisième tome. J’ai beaucoup apprécié son personnage, tout comme celui de Savannah dont elle a la charge. Par contre, mon entrain est beaucoup retombé quand on fait la connaissance de Lucas Cortez : il m’a semblé fade et sans intérêt. Sinon, l’intrigue est très sympathique, comme l’univers qui s’étoffe toujours un peu plus pour notre plus grand plaisir. Même si j’ai un peu moins apprécié ce tome que les précédents, j’ai quand même hâte de voir ce que donnera la suite !

Ma note : 7,5/10.

 

Merci à Nessa d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict !

Les chroniques des autres participants : livromaniac

 

Les tomes précédents :
MorsureCapture

Femmes de l’Autremonde – T2 : Capture – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Capture – Tome 2
  • Série : Femmes de l’Autremonde (actuellement 13 tomes dont 8 en français)
  • Genre : Bit-lit
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2002 ; VF : 2008
  • Nombre de pages : 480

Capture

Quatrième de couverture

Elena Michaels est une femme recherchée. Elle n’a pourtant rien fait de mal. Enfin, pas récemment. Mais il y a dix ans, son amant l’a changée en loup-garou. La seule femme loup-garou au monde, en vérité. Et aujourd’hui, alors qu’elle parvient enfin à l’accepter, un groupe de scientifiques apprend son existence. Ils la pourchassent et elle s’apprête à foncer droit dans leur piège. Mais c’est sans compter sur la famille adoptive d’Elena, la Meute, qui ne reculera devant rien pour la retrouver. Et sans compter non plus sur Elena elle-même, ce qui est une grossière erreur.

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu le tome précédent*

J’ai lu le premier tome de la saga des Femmes de l’Autremonde il y a 2 mois et il m’avait plutôt bien plu. C’est donc tout naturellement que j’ai poursuivi la série avec le tome 2, toujours dans le cadre de la lecture commune organisée par Nessa.

Avant de commencer à parler du roman, juste un petit mot pour dire que j’adore les couvertures de cette saga et particulièrement celle-ci !

Mais venons-en à présent à l’histoire. Le changement principal de ce tome par rapport au précédent est que l’univers s’enrichit considérablement. Nous n’avions connaissance que des loups-garous, désormais, nous apprenons l’existence de nombreuses autres êtres surnaturels comme les sorcières, les vampires, les démons et semi-démons, les chamans… et j’en oublie certainement d’autres !

Personnellement, j’ai souvent du mal avec ce type d’univers car il est souvent trop riche, trop compliqué et on se noie sous les coutumes trop diverses et variées de chaque espèce. Ça devient une vraie encyclopédie des mœurs de chacune des espèces. Mais dans Capture, je n’ai eu aucun problème : les autres espèces surnaturelles sont abordées progressivement et gardent beaucoup de mystères, mystères qui je l’espère nous seront dévoilés dans les tomes suivants (et au compte-goutte s’il-vous-plaît afin de ne pas perdre les esprits un peu trop lents comme le mien !).

Au niveau de l’intrigue, nous suivons toujours Elena qui apprend en même temps que nous l’existence de toutes les autres espèces et qui apprend également que des scientifiques les enlèvent pour les étudier…

J’ai d’abord eu un peu peur car ce genre d’intrigue, c’est du vu et du revu. Personnellement, c’est le quatrième livre que je lis dont l’intrigue principale est celle-ci. Heureusement, on a réussi de justesse l’exploit d’éviter le stéréotype du psychopathe au rire démoniaque qui tente de créer une armée d’hybrides pour dominer le monde. Ouf ! Mais, c’est par pour autant que c’est novateur et passionnant. On va simplement dire que ça se laisse lire…

Niveau personnage, il y a pas mal de nouveaux. Je citerai en premier lieu Paige, une sorcière qui va devenir l’héroïne du tome 3. Elle m’a bien plu à moi, par contre, elle a moins plu à Elena on dirait ! Celle-ci a beaucoup de mal à la supporter au début et ça donne lieu à pas mal de discussions assez orageuses et très drôles !

On a aussi Cassandra, une vampire un peu antipathique. On en sait très peu sur elle et j’aimerais bien qu’elle réapparaisse dans les prochains tomes car elle m’a parue un peu louche et pleine de secrets.

Je ne peux pas tous les citer alors je me contenterai d’un dernier : Winsloe, le grand méchant de l’histoire. Je l’ai trouvé parfait dans son rôle de psychopathe sadique et à moitié fou. Il m’a vraiment fait froid dans le dos. Ça c’est du vrai méchant !

Sinon, nous avons toujours bien sûr Clay, qui forme toujours avec Elena un couple aussi fusionnel qu’étrange. J’adore ces deux personnages et ça m’attriste qu’ils doivent passer à l’arrière-plan pour les prochains tomes de la série…

 

En conclusion, j’ai beaucoup apprécié ce tome 2 des Femmes de l’Autremonde. L’univers s’est beaucoup enrichi et est par conséquent devenu encore plus intéressant. Les personnages sont variés et plaisants. Le seul hic est l’intrigue qui manque cruellement d’originalité. Mais ce livre reste toutefois une très bonne lecture. J’ai hâte de poursuivre avec le tome 3 et de mieux découvrir Paige !

Ma note : 8,5/10.

 

Merci à Nessa d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict.

Les chroniques des autres participants : Mélisendelivromaniac et Arwen.

 

Les tomes précédents :
Morsure

Comment se débarrasser d’un vampire amoureux – T1 – Beth FANTASKEY

  • Auteur : Beth FANTASKAY
  • Titre : Comment se débarrasser d’un vampire amoureux – Tome 1
  • Série : Comment se débarrasser d’un vampire amoureux (actuellement 2 tomes + des chapitres inédits)
  • Genre : Jeunesse
  • Edition : Le Masque
  • Parution : VO : 2009 ; VF : 2009
  • Nombre de pages : 410

Comment se débarrasser d'un vampire amoureux

Quatrième de couverture

Jessica attendait beaucoup de son année de terminale : indépendance, liberté, fêtes… Elle n’avait certainement pas vu venir Lucius Vladescu !
Adoptée seize ans plus tôt en Roumanie, Jessica découvre avec stupeur qu’elle est fiancée à un prince vampire depuis sa plus tendre enfance, et qu’il a bien l’intention de réclamer sa promise.

Séduisant, ténébreux, romantique, Lucius est persuadé que Jessica va lui tomber dans les bras. Malheureusement, la jeune fille a d’autres projets et pas la moindre envie de suivre un inconnu en Roumanie, tout prince vampire qu’il soit.

Mon avis

Ça faisait un bon moment que ce livre me faisait envie et je regrette d’avoir tant attendu car je me suis dans l’ensemble régalée !

Dès les premières pages du livre, j’ai été totalement été happée par l’histoire et je n’arrivais plus à m’en décrocher. Surtout grâce aux personnages, qui sont à la fois complètement excentriques et caricaturaux mais très attachants.

Nous suivons principalement Jessica, qui est l’héroïne de ce roman. C’est une lycéenne américaine normale, comme toutes les autres. La principale occupation de ses journées est de savoir si Jake, le garçon qu’elle convoite, va enfin se décider à l’aborder. Jusqu’au jour où Lucius Vladescu fait son apparition….

Lucius est un prince vampire qui vient tout droit de Roumanie, armé de sa cape en velours et de ses bonnes manières d’aristocrate. Il apprend à Jessica qu’ils sont fiancés depuis leur enfance et qu’elle doit le rejoindre pour prendre sa place comme reine auprès de lui.

Tout cela fait un peu trop d’informations pour notre pauvre Jessica qui ne croit pas aux vampires et qui n’a pas la moindre envie d’abandonner sa petite vie bien tranquille pour suivre un prince extravagant au milieu d’intrigues politiques de vampires dont elle ne comprend rien.

Autres personnages que j’ai beaucoup appréciés : ce sont les parents de Jessica. Dans le genre décalé, on ne fait pas mieux ! Ils sont végétariens (ils se nourrissent principalement de lentilles, au grand dam de Lucius qui aime la viande et le sang frais) et adhèrent à peu près à toutes les causes et associations pour la protection de je-ne-sais-quoi qu’on pourrait imaginer !

Bref tous ces personnages font un mélange complètement décalé et très amusant. J’ai immédiatement adoré !

Si le début du roman est fantastique, par contre j’ai rapidement commencé à m’ennuyer. On rentre bientôt dans une longue phase de « je t’aime, moi non plus » où Lucius et Jessica sont fort indécis. Leur histoire est très sympathique au départ mais rapidement ça devient trop long, trop lassant et très répétitif. Je ne voyais pas la situation avancer.

Puis le personnage de Lucius a commencé à changer radicalement. À ce moment-là, je l’ai beaucoup moins apprécié et j’ai même parfois eu du mal à comprendre ses choix et ses actions. Bref, c’est la dégringolade après un très bon démarrage.

Au niveau de l’univers du roman, c’est plutôt bien. Nous avons des familles de vampires qui se font la guerre depuis des générations. Les vampires sont assez classiques même s’ils peuvent sortir le jour sans restriction.

Pour finir, le style de l’auteur est très agréable. Il est fluide et plein d’humour. J’ai particulièrement aimé les lettres de Lucius qui sont intégrées au récit : elles nous permettent de connaître aussi ses pensées, et pas seulement celles de Jessica.

 

En conclusion, ce roman commence sur les chapeaux de roue avec un démarrage extra. Les personnages sont un peu loufoques mais très agréables à suivre. L’intrigue est très sympathique. Le style de l’auteur est très facile à suivre et très amusant. Mais d’un coup, patatras ! Le roman commence à traîner en longueur et l’action s’essouffle puisqu’il ne se passe pas grand-chose pendant un bon moment. Jessica et Lucius se courent après sans qu’il n’y ait jamais d’avancée. Toutefois, ce livre reste un très bon livre et j’ai déjà prévu de lire la suite le mois prochain!

Ma note : 8/10.

 

Merci à Harmonie d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict !

Les avis des autres participants : PetitepomHarmonie, Alcyone, Lucy MBLilichat, PetiteMarie, Mililivre, MelisendeJoe et Kayleigh.

Pages :«1234»