Catégorie "Lectures communes"

Chroniques des vampires – T1 : Entretien avec un vampire – Anne RICE

  • Auteur : Anne RICE
  • Titre : Entretien avec un vampire
  • Série : Chroniques des vampires
  • Genre : Fantastique
  • Edition : Fleuve noir
  • Parution : VO : 1976 ; VF : 1978
  • Nombre de pages : 443

Entretien avec un vampire

Quatrième de couverture

De nos jours, à la Nouvelle-Orléans, un jeune homme a été convoqué dans l’obscurité d’une chambre d’hôtel pour écouter la plus étrange histoire qui soit. Tandis que tourne le magnétophone, son mystérieux interlocuteur raconte sa vie, sa vie de vampire.

Comme l’interviewer, nous nous laissons subjuguer, fasciner et entraîner à travers les siècles dans un monde sensuel et terrifiant où l’atroce le dispute au sublime.

Mon avis

Anne RICE est considérée comme l’un des auteurs cultes du fantastique et pourtant, toute amatrice de fantastique que je sois, je n’avais jamais lu aucun de ses romans… Heureusement, cette lacune est aujourd’hui effacée !

Un journaliste de San Francisco rencontre un soir un homme se disant être un vampire. Celui-ci se propose de lui raconter sa longue vie, à partir du moment où il est devenu vampire. Le journaliste ne croit pas vraiment à sa soi-disant nature de vampire, mais accepte de recueillir son récit.

Louis, car c’est ainsi que se nomme le vampire, était humain au XVIIIème siècle, en Louisiane. Jusqu’au jour où il fit la connaissance de Lestat, un vampire solitaire qui l’a transformé…

Le personnage de Louis ne m’a pas vraiment plu. Il est toujours torturé, il s’interdit tout, il est très mesuré et très malheureux… Bref, c’est un personnage mélancolique qui n’arrive pas vraiment à s’affirmer et j’ai eu du mal à comprendre ses choix et ses opinions.

Par contre, j’ai beaucoup aimé Lestat qui est le vampire cruel par excellence et qui ne s’en cache pas. Mais il reste très mystérieux : on n’aura jamais plus que des hypothèses sur les raisons de ses actes. Il m’a paru beaucoup plus vivant et mois fade que Louis.

Le troisième personnage clef de ce livre est Claudia, une fillette que Lestat va transformer. Elle m’a énormément plu car j’ai adoré la contradiction qu’il y avait d’une âme de tueuse dans un corps d’enfant parfaitement innocent. Elle aussi est assez mélancolique tout au long du roman, mais j’ai mieux compris ses émotions et ses pensées.

Dans tous les cas, il faut reconnaître à Anne RICE qu’elle sait créer des personnages très complexes, très nuancés et à la personnalité très riche.

Abordons à présent l’intrigue. Elle est plutôt intéressante mais elle n’est pas non plus captivante. D’autant plus que le récit comporte énormément de descriptions et de détails par forcément très utiles qui rallongent énormément la trame. Donc si mon avis est très mitigé pour ce livre, c’est parce que je me suis ennuyée lors de nombreux passages.

Avant de conclure, je voudrais vous dire un petit mot sur le film du même nom de Neil Jordan qui a été adapté depuis le roman. Cette adaptation est très très fidèle au livre et à un ou deux détails près, c’est une copie conforme.

Les acteurs (Brad Pitt, Tome Cruise et Kristen Dunst pour les principaux) jouent très très bien les personnages et sont merveilleusement bien parvenus à redonner les mélis-mélos de sentiments qui les animent. Même Louis qui m’avait déplu dans le livre a réussi à attiser ma curiosité. De même, les relations conflictuelles entre les trois personnages sont parfaitement bien rendues.

Et le film a eu le mérite de nous épargner les centaines de détails du roman pour ne conserver que l’essentiel. Donc on ne s’ennuie pas une seule seconde !

 

En conclusion, mon avis est assez partagé sur ce livre. D’un côté, j’ai beaucoup apprécié les personnages qui ont une personnalité complexe et des sentiments très travaillés. D’un autre côté, l’intrigue n’est pas particulièrement captivante et le style d’Anne RICE est très descriptif, ce qui rend le roman très long et presque ennuyeux à certains moments. Par contre, le film adapté du livre a su garder tous les points positifs, en supprimant ceux qui l’étaient moins, pour donner un résultat tout simplement époustouflant ! Je continuerai sûrement la série, au moins le deuxième tome pour en savoir un plus sur Lestat qui m’a beaucoup plu dans ce premier livre.

Ma note : 6/10.

 

Voici la bande-annonce du film :

 

Ce livre a été lu dans le cadre d’une lecture commune organisée par Harmo20 sur Livraddict. Merci à elle !

Les chroniques des autres participants : Gentiane ,Toons et Cookies.

 

Challenge Livres VS Films

Graceling – T1 : Le don de Katsa – Kristin CASHORE

  • Auteur : Kristin CASHORE
  • Titre : Le don de Katsa
  • Série : Graceling (3 tomes actuellement)
  • Genre : Jeunesse
  • Edition : Orbit
  • Parution : VO : 2008 ; VF : 2009
  • Nombre de pages : 425

Quatrième de couverture

Dans les Sept Royaumes, on les appelle les Graceling – des êtres rares, dotés de pouvoirs incroyables. Katsa, elle, peut tuer un homme à mains nues et son oncle, le roi des Middluns, l’oblige à assassiner pour son compte. La rencontre de la tueuse avec le prince Po, un autre Graceling, va changer le cours de son existence…

Mon avis

J’avais déjà lu ce livre il y a environ 2 ans (il me semble) et j’avais beaucoup apprécié. Quand j’ai vu que Galleane en proposait une lecture commune sur Livraddict, je n’ai pas pu résister à la tentation de m’y replonger !

Avant de m’attaquer au vif du sujet, un petit mot sur la couverture pour simplement dire qu’elle est magnifique ! J’aime également beaucoup celle du Livre de poche !

L’histoire se déroule dans un monde différent du nôtre, à une époque moyenâgeuse, où cohabitent (plus ou moins paisiblement) sept royaumes. Dans cet univers, il existe les Gracelings, des êtres rares qui ont des yeux de couleurs différentes et qui possèdent un don particulier, allant du talant pour le dessin jusqu’à l’art de prédire les tempêtes. Katsa est un Graceling et son don est celui du combat.

J’ai trouvé cet univers décrit par l’auteure très riche et très original. Le fantastique n’y est présent que par touches discrètes mais ça reste très très agréable. J’ai beaucoup aimé les coutumes des bagues des habitants de Lienid : c’est original et sympathique.

Katsa enquête sur un enlèvement, réalisé par le roi d’un royaume voisin. Pour cela, elle va devoir s’allier à un autre Graceling du nom de Po, qui n’est autre que le petit-fils de l’homme qui a été enlevé.

J’ai beaucoup aimé ces deux personnages. Katsa est une jeune femme qui a toujours vécue au service du roi Randa. Elle rêve de liberté et de justice mais n’ose s’opposer à la volonté du roi son oncle. J’ai beaucoup apprécié de suivre ses doutes, ses espoirs et ses convictions. Elle est pleine de vie et ne se fatigue jamais !

Po m’a également beaucoup plu. Au début du livre, il est assez mystérieux et intriguant. Mais rapidement, on en apprendra plus sur lui. J’ai beaucoup apprécié les dialogues et les relations entre Katsa et lui !

Un autre personnage qui m’a beaucoup plu, c’est Bitterblue. Elle a une évolution très intéressante. Au départ, on la voit comme une enfant apeurée mais bientôt, elle devient une reine sûre d’elle. Ce sera l’héroïne du troisième tome de la série et j’ai hâte de savoir ce que cela pourra donner !

L’intrigue est sympathique, même si on découvre un peu trop tôt à mon goût le fin mot de l’histoire. De ce fait, la fin est un peu plate et manque de suspens. Mais cela ne suffit pas pour rendre ce livre ennuyeux, bien au contraire !

 

En conclusion, la relecture de Graceling m’a autant plu qu’à la première lecture. Le vrai point fort de ce roman, c’est son univers qui sort de l’ordinaire et qui est très intéressant et très bien construit. Les personnages sont aussi très sympathiques. Mes préférés sont Katsa, Po et Bitterblue. L’intrigue est aussi très intéressante même si elle est prévisible. J’ai déjà lu la suite qui s’appelle Rouge et j’ai adoré. Je serai ravie de la relire un de ces jours, et je pourrais ainsi enchaîner avec Bitterblue, le tome 3, que je n’ai jamais lu.

Ma note : 8/10.

Voici le book trailer :

Graceling de Kristin Cashore par Orbit_Books

 

Encore un merci à Galleane pour l’organisation de cette lecture commune sur Livraddict !

Les chroniques des autres participants : MagicEtincelle, Zara21, Setsuka, soevangeline, Bouchon des bois et Galleane

Femmes de l’Autremonde – T1 : Morsure – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Morsure – Tome 1
  • Série : Femmes de l’Autremonde (actuellement 13 tomes dont 8 en français)
  • Genre : Bit-Lit
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2001 ; VF : 2007
  • Nombre de pages : 431

Quatrième de couverture

Un voyage excitant à la frontière de la sauvagerie et de la féminité.

Elena se coule hors de son lit, prenant bien soin de ne pas réveiller son compagnon. Il ne supporte pas qu’elle disparaisse comme ça au beau milieu de la nuit. Quelle femme normale pourrait avoir tant besoin de retrouver la solitude des rues sombres et mal famées de la ville ? L’énergie contenue déchire ses muscles – elle ne peut plus attendre. Elle se glisse dans une ruelle, ôte ses vêtements et se prépare à la Mutation…
Elena fait tout ce qu’elle peut pour être normale. Elle hait sa force, sa sauvagerie, sa faim, son désire, ses instincts de chasseuse et de tueuse. Elle aimerait avoir un mari, des enfants… et même une belle-mère. En tout cas c’est ce qu’elle voudrait croire.

Et voilà que la Meute a besoin d’elle. Cette Meute qu’elle chérit et déteste à la fois est la cible d’une bande de déviants sans pitié. Ils mettent l’existence de la Meute en danger, enfreignant les lois du clan. La loyauté du sang ne se discute pas. Et au cours de son combat, Elena découvrira sa vraie nature…

Mon avis

J’ai découvert Kelley ARMSTRONG au début du mois avec le premier tome de sa série Pouvoirs obscurs. J’avais beaucoup aimé, et découvrir une autre de ses sagas me plaisait bien. Une lecture commune organisée par Nessa sur Livraddict m’a convaincue de sauter le pas !

Elena est un loup-garou. Elle vit à Toronto, en essayant de se faire passer pour une femme normale mais ce n’est pas toujours simple, surtout quand elle doit expliquer à son petit ami Philip pourquoi elle se faufile hors de leur appartement au milieu de la nuit. Sûr que si elle lui disait que c’était pour muter et courir dans les bois, il tirerait une drôle de tête ! Malgré quelques incidents de ce genre, Elena se débrouille plutôt bien et elle apprécie sa vie humaine.

Mais un matin, le téléphone sonne : c’est Jérémy, le chef de la Meute, qui lui demande de les rejoindre immédiatement car ils ont des problèmes. Elena se sent obligée d’y aller même si elle ne veut pour rien au monde retourner vivre – même temporairement – avec la Meute.

Ces derniers temps, je suis lassée par les vampires, et les loups-garous comment à beaucoup me plaire ! En effet, j’ai beaucoup aimé l’univers créé par Kelley ARMSTRONG. On peut devenir loup-garou soit par les gènes, soit par morsure, sachant que les humains mordus ne survivent que rarement. La plupart des loups vivent sous l’autorité de la Meute. Les autres sont des solitaires et sont appelés des « cabots ». Jérémy les laisse tranquille tant qu’ils ne se font pas remarquer. À la différence des autres romans que j’ai lus sur les loups-garous, la hiérarchie est peu importante. Certes Jérémy est au-dessus de tous, mais ensuite chacun des loups sous son autorité semble égal aux autres. Bref, l’auteure est parvenue à créer un monde original et qui se différencie des autres.

L’intrigue est très intéressante : un cabot a commis un meurtre sur le territoire de la meute et Jérémy demande de l’aide à Elena pour réussir à attraper ce cabot. Rien de bien original, mais l’intrigue est bien menée, est riche, est rythmée, et subit de nombreux retournements de situations.

Concernant les personnages, j’ai beaucoup aimé Elena. Elle est somme toute assez malheureuse de sa nature de loup-garou qu’elle ne désirait pas et elle a beaucoup de peine à porter ce fardeau au quotidien. Et cela ne s’arrange pas quand elle va devoir aller vivre temporairement avec la Meute, le temps de régler son compte au cabot. Elena m’a beaucoup touchée et j’ai apprécié de suivre ses aventures.

Un autre personnage qui m’a énormément plu, c’est Clay, l’ex-amant d’Elena. Il est colérique, asocial, grincheux, brutal…. bref complètement imbuvable, mais je l’ai adoré !!! Car derrière cette façade un peu repoussante, on comprend qu’il est amoureux d’Elena depuis toujours et qu’il ne vit que pour elle.

J’ai beaucoup aimé Jérémy et Nick, un autre membre de la meute. Même si leurs personnages ne sont pas aussi approfondis qu’Elena et Clay, je les ai bien aimés et je serai contente de les retrouver dans le tome suivant.

Enfin, je voulais parler de Philip. Ce genre de personnage me fait généralement énormément pitié à chaque fois : il n’a rien demandé mais se retrouve dans des situations impossibles. Et à la fin, c’est toujours lui qui est malheureux, c’est vraiment triste.

 

En conclusion, le roman Morsure est une très bonne découverte. J’ai beaucoup apprécié l’univers de loups-garous et de cabots imaginé par l’auteure. L’intrigue est très sympathique et pleine de surprises. Les personnages sont très attachants. J’ai particulièrement aimé Elena et Clay, tous les deux très torturés. Un seul défaut à ce roman (mais il est tout petit !) : le sort de Philip m’a beaucoup attristée. Tout finit bien sauf pour lui. Bref, si vous ne connaissez pas encore ce roman, je ne peux que vous le conseiller car il est vraiment sympathique.

Ma note : 8,5/10.

 

Encore merci à Nessa d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict !!!

Les chroniques des autres participants : livromaniacArwen et Michou.

Pouvoirs obscurs – T1 : L’invocation – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : L’invocation
  • Série : Pouvoirs obscurs (3 tomes actuellement)
  • Genre : Jeunesse
  • Edition : Castelmore
  • Parution : VO : 2008 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 384

Quatrième de couverture

Si Chloé était dans un film, personne ne douterait d’elle quand elle avoue voir des fantômes. Dans la vraie vie, son père et sa tante l’envoient à Lyle House, un institut psychiatrique spécialisé pour ados. Les médecins y prétendent qu’elle souffre de schizophrénie.

Mais les pensionnaires ont l’air de cacher eux aussi quelques secrets… Et Chloé ne serait pas étonnée de trouver des squelettes cachés dans les placards. Quand un de ses camarades lui dit qu’elle est peut-être nécromancienne, elle décide de découvrir la vérité sur son pouvoir et sur l’étrange endroit où elle est enfermée.

Mon avis

J’avais ce livre dans ma PAL depuis un bon moment, sans pouvoir me décider à l’en sortir enfin. La lecture commune organisée par Anna002 sur Livraddict était le prétexte qu’il me fallait pour que je me lance enfin dans la découverte de cette nouvelle saga ! Et je n’ai pas été déçue !

Chloé est dans son lycée lorsqu’elle voit un gardien au visage brûlé qui tente de s’approcher d’elle. Terrifiée, elle essaie de s’enfuir en hurlant… jusqu’au moment où elle comprend qu’elle est la seule à voir le gardien…

Rapidement, la tante Lauren de Chloé décide de l’envoyer dans l’institut Lyle House, un établissement pour adolescents ayant des troubles psychiatriques. Elle fait la connaissance des autres pensionnaires, tous ayant aussi des troubles plus ou moins étranges et inexpliqués.

L’intrigue est somme toute assez basique : l’héroïne a des supers pouvoirs mais elle est prise pour folle et elle est conduite dans un centre pour ados en difficultés. Ce scénario a été vu et revu, pourtant, on ne s’ennuie pas une seule seconde car l’auteure a su l’entourer d’un univers original et le peupler de personnages intéressants. Et l’intrigue va rapidement se complexifier pour prendre un tour totalement inattendu. La fin du roman est d’ailleurs particulièrement réussie et laisse Chloé dans une situation des plus inextricables.

L’action est assez présente dans ce roman, surtout à la fin. Cela donne un roman très rythmé et très agréable à lire. On est transporté par l’histoire sans pouvoir nous arrêter.

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup aimé Chloé. C’est une jeune fille qui doute beaucoup, surtout après qu’elle ait découvert ses « hallucinations ». Elle a beaucoup de mal à accepter son diagnostic et le regard des autres lui fait terriblement peur. Elle est perdue et elle se cherche. Mais elle est aussi très déterminé et courageuse. J’aime beaucoup comment elle fait face aux situations : elle s’imagine qu’elle est dans un film et elle réfléchit à ce que les personnages feraient à sa place.

Un autre personnage qui m’a beaucoup intriguée : c’est Derek. Au début du roman, il apparaît comme un adolescent boutonneux, aux cheveux gras, qui sent la transpiration et aux manières un peu rustres. Bref, un personnage que ne plaît pas tellement. Mais l’auteur a réalisé l’exploit de nous le faire apprécier dans la suite du roman, malgré ces détails repoussants qu’on vient d’ailleurs vite à oublier.

Les autres pensionnaires : Simon, Rae, Lizz et Tori m’ont également plu et leur personnalité est intéressante. Tori est parfaite dans son rôle de méchante mais si c’est un peu cliché.

La plume de l’auteure est très fluide et agréable : ce roman se lit très facilement.

 

En conclusion, ce premier tome de Pouvoirs obscurs est une très bonne découverte. J’ai aimé l’univers de Lyle House développé par l’auteur, j’ai aimé les personnages qui sont tous originaux et attachants. L’intrigue est très rythmée et très intéressante à suivre. Bref, je n’ai pas un seul détail à reprocher à ce livre, même si ce n’est pas encore le coup de cœur. J’ai hâte de me lancer dans la suite de la saga pour savoir comment vont s’en sortir notre Chloé et ses amis.

Ma note : 8/10.

 

Merci à Anna002 pour avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict !

Chroniques des autres participants : revelinebebere, Mamz’elle Amandine, Myiuki22, Kincaid40,  Lucy Gray et  Lilichat.

Les Soeurs de la Lune – Tome 1 : Witchling – Yasmine GALENORN

  • Auteur : Yasmine GALENORN
  • Titre : Witchling – Tome 1
  • Série : Les Sœurs de la Lune (11 tomes actuellement dont 8 en français)
  • Genre : Bit-Lit
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2006 ; VF : 2009
  • Nombre de pages : 351

Quatrième de couverture

Nous sommes les sœurs d’Artigo : mi-humaines, mi-fées, agents de la CIA d’Outremonde. Être une fée dans votre monde confère bien des avantages : nous sommes plutôt bien perçues, contrairement à nos congénères un peu moins, disons… sexy.

Malheureusement, notre ascendance nous joue des tours. Quand elle panique, ma sœur Delilah se transforme en chant. Menolly, elle, est un vampire qui tente de s’adapter à sa condition. Quant à moi ? Je suis Camille… une sorcière. Sauf que ma magie est aussi imprévisible que la météo, et ça, mes ennemis vont l’apprendre à leurs dépens.

Mon avis

Ca faisait un bon moment que j’avais ce livre dans ma pal et il me tentait bien mais je ne me décidais jamais à le commencer. J’ai donc profité de la lecture commune organisée par Candyshy sur Livraddict pour me lancer.

La première chose que je souhaite dire pour commencer cette chronique est que je n’ai pas du tout aimé cette lecture et que je me suis même demandé à plusieurs reprises si je n’allais pas abandonner. J’ai été assez surprise car plusieurs personnes m’avaient dit beaucoup de bien de ce livre.

Si je n’ai pas accroché à ce roman, c’est en grande partie à cause de l’héroïne, Camille, que j’ai trouvée insupportable. Elle est mi-humaine, mi-fée, mais c’est aussi une sorcière. Et quelle sorcière ! Elle ne réussit aucun de ses sorts (à sa place, je cesserais de m’acharner et me rendrais à l’évidence). Je l’ai trouvée assez égoïste (elle va s’acheter des nuisettes pour son beau Trillian au lieu de s’occuper des démons qui ont déferlé sur la ville). D’ailleurs, en parlant de Trillian, elle prétend tout faire pour lui résister, mais je l’ai trouvée fort peu combative… Bref, c’est une héroïne orgueilleuse qui manque de force et de détermination. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à elle.

Le second gros point qui m’a déplu, c’est la résolution de l’intrigue. C’est bien simple : les méchants deviennent gentils à la fin pour laisser Camille terminer tranquillement sa petite mission. Je n’ai pas ouvert ce livre pour y trouver un conte de fées (sans jeu de mots) mais pour y trouver une intrigue qui tienne la route.

On aurait pu s’attendre à ce que les autres personnes relèvent le niveau, mais ce n’est pas le cas. Trillian ne s’occupe que de c**. Chase est un pervers obsédé par Camille qui va finalement se rabattre sur la sœur faute de mieux. Delilah, la sœur de Camille, est une pleurnicheuse qui se transforme en chaton dès que l’adrénaline monte. Heureusement, parmi cette pléthore de guignols, nous avons Menolly, la seconde sœur de Camille, et Morio qui m’ont fait bonne impression et que j’ai apprécié.

Jusque là, je n’ai pas été très gentille, alors je vais essayer de l’être en exposant quelques points positifs (je vous rassure, il y en a quand même). J’ai beaucoup aimé l’univers créé par l’auteure. Il y a deux mondes : la Terre (bien sûr) et Outremonde, une sorte de monde parallèle où vivent tout un tas de créatures fantastiques. Depuis peu, ces créatures ont révélé leur existence aux humains et certaines comme les sœurs d’Artigo vivent sur Terre. J’ai trouvé cet univers intéressant, plein de surprises et empli de possibilités.

L’intrigue en elle-même est aussi intéressante : les sœurs doivent trouver un moyen d’empêcher les démons d’envahir la Terre. Il est toutefois dommage qu’elle soit trop expédiée à sa fin.

 

En conclusion, ce premier tome des Sœurs de la Lune ne m’a pas plu. J’ai mis beaucoup de temps pour le lire et ai eu envie d’abandonner plus d’une fois. Le principal défaut, selon moi, réside dans les personnages qui ne sont pas attachants. L’intrigue est intéressante mais sa fin est trop du style « un-coup-de-baguette-magique-et-le-tour-est-joué ». Heureusement, l’univers développé par l’auteure a su retenir mon attention avec sa richesse. Je ne pense pas continuer cette série, surtout que le deuxième tome est centré sur Delilah, un personnage que je n’ai absolument pas apprécié. Mais ceci reste mon avis personnel et j’espère que d’autres sauront apprécier ce roman mieux que moi.

Ma note : 5,5/10.

 

Ce livre a été lu dans le cadre d’une lecture commune sur Livraddict.

Chroniques des autres participants : Candyshy, Liçou, Harmonie, bebere, Fae, AgatheK ,bea285 et malvina75.

Pages :«1234