8 juillet 2012 - SINGH Nalini    2 Commentaires

Chasseuse de Vampires – Tome 1 : Le sang des Anges – Nalini SINGH

  • Auteur : Nalini SINGH
  • Titre : Le sang des Anges – Tome 1
  • Série : Chasseuse de Vampires (3 tomes actuellement)
  • Genre : Bit-Lit
  • Edition : J’ai lu
  • Parution : VO : 2009, VF : 2011
  • Nombre de pages : 478

Quatrième de couverture

« Je suis Elena Deveraux et j’ai beau être la meilleure chasseuse de vampires du moment, je ne suis pas sûre d’être à la hauteur de mon prochain job. Mon employeur étant le terrifiant Raphaël, Archange à la beauté redoutable, je n’ai aucun droit à l’erreur… même si c’est mission impossible. Cette fois, ce n’est pas un simple vampire rebelle que j’ai à chasser. C’est un Archange déchu. Quand les Archanges jouent, les mortels cassent. »

Mon avis

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer cette chronique par un point morphologie ! (vous vous coucherez moins bête ce soir !). A l’école, on m’a toujours appris que le féminin de chasseur était chasseresse et que chasseuse n’existait pas. Pourtant, en bit-lit, entre la Chasseuse de vampires, la Chasseuse de la Nuit, et autres, on en a des chasseuses ! Alors je me suis demandé si c’était une faute des traducteurs… Sur le bon vieux dictionnaire, il est indiqué que chasseuse n’existe pas. Mais sur Internet, j’ai trouvé une explication : chasseresse est utilisée en poésie et en littérature alors que chasseuse est utilisée dans le langage courant. Ouf ! Nos chasseuses ont donc le droit de ne pas être des chasseresses !

Fermons la parenthèse et revenons au roman ! Je voudrai d’abord dire deux mots sur la couverture que j’ai trouvée très belle dans sa simplicité.

Depuis quelques temps, j’entends parler sur la toile du couple Elena/Raphaël, considéré comme l’un des meilleurs de la bit-lit, et je ne le connaissais toujours pas (mais comment ça se fait ?). Heureusement, cette (inacceptable) lacune est désormais réparée !

L’intrigue du roman n’est à première vue pas forcément extraordinaire. On a d’un côté Elena, chasseuse de vampires ; et de l’autre Raphaël, un Archange, beau comme un dieu, cruel… et inaccessible. Bref, un scénario complètement stéréotypé. D’ailleurs, je ne compte pas le nombre de héros qui s’appellent Elena ou Raphaël (Vampire Diaries, Rebecca Kean…). Pourquoi est-ce qu’ils s’appellent tous pareil ? Moi je vote pour que la prochaine héroïne de bit-lit s’appelle Gertrude !

Mais malgré un scénario vu et revu, l’auteure a réussi à produire quelque chose de parfaitement nouveau et très (très très) addictif ! L’originalité réside principalement dans l’univers créé par l’auteure. Le monde est dirigé par dix Archanges dont les territoires sont répartis à travers le monde. Les humains mortels classiques (comme nous quoi !) sont au courant de leur existence. Chaque année, les anges transforment un certain nombre d’humains en vampires : ils leur offrent l’immortalité et en échange, les vampires doivent les servir pendant un siècle avant d’obtenir la liberté. Mais certains vampires sont las de rester au service de leur ange et prennent la fuite avant la fin des 100 ans. C’est alors le boulot d’Elena de les ramener à leur ange.

Un jour, Elena est contactée par Raphaël lui-même, l’Archange de New York, pour pister un autre Archange devenu fou. C’est une mission délicate dont elle n’a pas l’habitude… surtout quand Raphaël fait tout pour lui faire perdre la tête au cours de sa mission.

Les personnages ont une personnalité riche et construite qui participe à la réussite de ce roman. Elena est une jeune femme qui veut se montrer forte mais elle a beaucoup de faiblesses : ses parents l’ont rejetée depuis qu’elle est devenue chasseuse de vampires car eux apprécient les vampires et en ont même accepté un comme gendre pour la sœur d’Elena. Notre chasseuse tente de tourner la page, mais on la sent très affligée par cette situation.

De l’autre côté, nous avons Raphaël, l’Archange. Lui aussi veut faire l’homme fort et inflexible avec ses grandes ailes impressionnantes et sa réputation de cruauté, mais on lui découvre quelques faiblesses qui rendent somme toute le personnage plus humain et plus accessible.

On a de nombreux personnages secondaires, mais au final, ils n’ont quasiment aucun rôle dans l’intrigue. Je nommerai quand même Dmitri, un vampire resté au service de Raphaël après son siècle de servitude et qui m’a beaucoup intriguée. J’ai également apprécié Illium avec ses ailes magnifiques mais on n’en sait que très peu sur lui malheureusement.

La fin du roman m’a laissée un peu étourdie car je ne m’attendais pas vraiment à ça. Mais c’est une belle fin ! Bien que l’histoire de l’Archange fou se termine, l’auteure nous laisse avec quelques interrogations qui introduisent le second tome.

En conclusion, avec un scénario plutôt banal, Nalini SINGH réussi à faire un roman époustouflant, notamment grâce à un univers original et grâce à des personnages à la personnalité recherchée. En un mot (mais en fait il y en aura plusieurs), ce roman est un coup de cœur pour moi et je compte lire les tomes suivants très rapidement !

Ma note : 9/10

2 Commentaires

  • J’adore cette saga et cette auteure également !!!

    • C’est le premier livre que je lis de cette auteure et j’ai hâte de découvrir la suite de sa saga et ses autres livres. Je suis bien tentée par Psi-Changeling!

N'hésitez pas à laisser un commentaire!