23 août 2014 - MEAD Richelle    2 Commentaires

Cygne noir – T3 : Le sacre de fer – Richelle MEAD

  • Auteur : Richelle MEAD
  • Titre : Le sacre de fer
  • Série : Cygne noir
  • Traducteur : Lionel EVRARD
  • Illustrateur : Anne-Claire PAYET
  • Genre : Bit-lit
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2011 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 480

Le sacre de fer

Quatrième de couverture

Le pouvoir est la pire tentation.

Eugénie Markham n’a pas son pareil pour chasser du monde des humains les êtres surnaturels qui s’y risquent. En revanche, elle peine à stopper la guerre qui dévaste son propre royaume, Terre-de-Daléa.

Son seul espoir : la Couronne de Fer, un artefact légendaire redouté de tous. Mais qui l’aidera dans sa quête ? Elle ne peut guère se fier aux hommes de sa vie, Dorian et Kiyo… Or, pour maîtriser les pouvoirs incommensurables de la Couronne, elle devra résister à une terrible tentation, au risque, si elle échoue, de détruire son âme et deux mondes.

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’auraient pas lu les tomes précédents !*

Cygne noir est une série que j’apprécie, mais sans plus. Et ce troisième tome ne déroge pas à la règle. L’univers est toujours aussi fascinant et les intrigues toujours aussi passionnantes, mais les personnages m’agacent au plus haut point !

Nous retrouvons Eugénie au beau milieu d’une guerre. Dans le tome précédent, Dorian a tué Leith et la mère de ce dernier, Katrice, reine de Terre-d’Alisier, leur a déclaré la guerre. Mais Eugénie regrette que tant de sang coule à cause d’elle et voudrait trouver une solution pour arrêter pacifiquement les combats. C’est ainsi qu’elle se lance à la recherche d’une relique très convoitée : la couronne de fer, qui pourrait lui permettre de mettre fin à la guerre.

Comme toujours avec Richelle MEAD, l’intrigue est riche et très intéressante. J’ai beaucoup aimé la quête qu’Eugénie entreprend pour trouver la couronne. Et les rebondissements de la fin du roman sont tout simplement waouh !!! Je ne m’y attendais pas et j’ai été très agréablement surprise.

En ce qui concerne l’univers, il est toujours aussi agréable. Richelle MEAD a une imagination débordante quand il s’agit de nous créer des créatures plus repoussantes et démoniaques les unes que les autres. Et le flux de ses créations ne s’épuise absolument pas d’un tome à un autre. J’aime beaucoup Outremonde et sa géographie si particulière. Ça a été très agréable pour moi de retrouver ce monde.

J’ai listé tout ce qui m’avait plu dans ce tome, passons maintenant à des choses plus désagréables. J’en ai marre des sautes d’humeur d’Eugénie ! Un coup, elle aime Kiyo, puis il lui fait un sale coup donc elle va voir Dorian, qui à son tour lui fait un sale coup. Elle se rend alors compte que Kiyo n’était pas si méchant que ça, donc elle retourne le voir. Et on recommence à l’infini !!! Mais quand est-ce qu’elle va comprendre qu’ils ne valent pas mieux l’un que l’autre et qu’elle ferait mieux de les plaquer tous les deux pour se trouver quelqu’un d’autre ! Au début de la série, ma préférence allait à Dorian, mais au final, les deux sont à jeter !

Dorian est manipulateur et avide de richesse et de pouvoir. Il n’y a que ça qui compte pour lui. Quant à Kiyo, il n’aime pas les noblaillons alors qu’il en est un et qu’il a fait un enfant à l’une d’entre elles, il est toujours opposé à tous les désirs d’Eugénie… Bref, une vraie plaie ! Et au milieu d’eux deux, Eugénie ne vaut pas mieux ! Je ne comprends pas pourquoi elle renie toujours sa nature de noblaillonne ni pourquoi elle attache tant d’importance à sa vie d’humaine qui paraît si fade en comparaison du reste.

Parmi tous ces personnages agaçants, j’ai tout de même eu le plaisir de voir émerger Jasmine, la sœur d’Eugénie, qui devient enfin raisonnable. Son sort m’a beaucoup émue.

En conclusion, malgré tout le mal que j’ai pu dire de ce tome, je l’ai quand même bien apprécié et c’est avec plaisir que je lirai le dernier tome de la série pour savoir enfin comment se termine l’histoire et surtout pour savoir qui Eugénie choisit !

Ma note : 8/10.

 

La série « Cygne noir » :
Fille de l'orage Reine des ronces Le sacre de fer L'héritier de l'ombre

 

Baby Challenge 2014

Challenge Fin de série

2 Commentaires

  • J’aime bien la série mais les choix de l’héroine m’énerve toujours. C’est d’ailleurs pourquoi il me reste toujours à lire le dernier tome depuis un moment.

    • J’avoue moi aussi que j’ai du mal à comprendre les choix d’Eugénie. Mais bon, la série est très bien quand même !

N'hésitez pas à laisser un commentaire!