31 octobre 2014 - ARMSTRONG Kelley    Aucun commentaire

Femmes de l’Autremonde – T6 : Rupture – Kelley ARMSTRONG

  • Auteur : Kelley ARMSTRONG
  • Titre : Rupture
  • Série : Femmes de l’Autremonde
  • Traducteur : Isabelle PERNOT
  • Illustrateur : Anne-Claire PAYET
  • Public : Adulte
  • Edition : Bragelonne
  • Parution : VO : 2006 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 360

Rupture

Quatrième de couverture

On ne peut décidément pas faire confiance à un semi-démon : Elena n’aurait jamais dû accepter de lui rendre un service. La mission : reprendre à un collectionneur de Toronto la fameuse lettre de Jack l’Éventreur intitulée « From Hell ».

Mais par accident, Elena libère un sortilège qui ouvre un portail relié au Londres victorien. D’accord, Toronto a besoin d’attirer les touristes, mais « la porte de l’enfer » n’est pas vraiment le surnom que la municipalité avait en tête ! Sans compter les vampires voleurs, les rats tueurs, les zombies que rien n’arrête…

Le pire, c’est ce qui sort de ce portail, et dont l’objectif est comme par hasard… Elena elle-même.

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les tomes précédents*

J’ai longtemps hésité avant de commencer ce sixième tome de la saga des Femmes de l’Autremonde car, si j’avais adoré les deux premiers tomes, les suivants m’ont moins plu, notamment le cinquième pendant lequel je me suis vraiment ennuyée. Malheureusement, ce sixième tome n’a pas réussi à me réconcilier avec la série, même s’il est meilleur que le tome précédent : il m’a fallu un mois entier pour le lire, ce qui est énorme par rapport à mes temps de lecture habituels.

L’intrigue promettait d’être sympathique : Elena, Clay et Jeremy volent une lettre pour l’un de leurs amis. Cette lettre se nomme From Hell car telle était l’adresse de l’expéditeur indiquée sur la lettre. Elle aurait été écrite par Jack L’Éventreur. Mais suite à un malencontreux incident, Clay et Elena activent un portail dimensionnel contenu dans la lettre…

L’intrigue commence dès les premières pages du roman et m’a beaucoup plu au départ. Et puis mon avis a changé quand Clay et Elena ont passé les 150 premières pages à patauger dans la semoule pour fermer ce portail. Les rebondissements et les péripéties s’enchaînent, mais il y en a presque eu trop pour pouvoir suivre le fil de ce qui se passe ! Au bout d’un moment, toutes les pistes envisagées se mélangent dans ma tête ! D’habitude, il m’arrive de me plaindre des intrigues trop simples et trop plates ; pour ce tome, je me plains parce qu’elle est trop fournie et du coup, ça fait un peu fouillis !

Sinon, concernant les personnages, j’ai beaucoup apprécié de retrouver Elena et Clay. Ils forment un couple parfait et sont toujours en train de veiller l’un sur l’autre, au péril de leur propre vie s’il le faut. Leur attachement l’un à l’autre est touchant.

Jeremy est égal à lui-même dans ce tome : il est l’Alpha et il est donc responsable de ses loups. C’est à lui de prendre les décisions. C’est un homme sage et juste, que j’ai apprécié.

Nous retrouvons également Jaime dans ce tome. Je n’arrive toujours pas à accrocher avec ce personnage. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais elle ne me plaît pas. Je la trouve un peu peu trop chochotte et inintéressante.

En conclusion, ce sixième tome n’a pas réussi à me réconcilier avec la série des Femmes de l’Autremonde. Je pense donc que je vais m’arrêter là dans cette saga pour me concentrer sur d’autres qui me plairont mieux.

Ma note : 7/10.

 

La saga « Femmes de l’Autremonde » :
Morsure Capture Magie de pacotille Magie d'entreprise Hantise
Rupture Sacrifice Démoniaque Apparition

 

Baby Challenge 2014

Les 170 idées Idée n°146 : un arbre mort

Challenge Fin de série

N'hésitez pas à laisser un commentaire!