2 novembre 2015 - RYAN Carrie    2 Commentaires

La forêt des damnés – T1 – Carrie RYAN

  • Auteur : Carrie RYAN
  • Titre : La forêt des damnés
  • Série : La forêt des damnés
  • Traducteur : Alice MARCHAND
  • Illustrateur : Dominique GUILLAUMIN
  • Public : Adolescents
  • Edition : Gallimard Jeunesse
  • Parution : janvier 2010
  • Nombre de pages : 384

La forêt des damnés

Quatrième de couverture

Dans le monde de Mary, il y a des vérités simples.
Les Sœurs savent toujours le mieux.
Les Gardiens protègent et servent.
Les Damnés, revenus de la mort, ne renonceront jamais.
Et il faut se méfier de la clôture qui entoure le village.
La clôture qui les protège de la Forêt des Damnés.
Mais peu à peu, les vérités de Mary s’effondrent
et son monde est plongé dans le chaos.

Un monde post-apocalyptique peuplé de zombies.
Une histoire d’amour ensorcelante.

Mon avis

Ce livre était dans ma PAL depuis un bon moment. C’est le challenge Halloween qui m’a décidée à l’en sortir.

L’auteure nous fait basculer dans un futur post-apocalyptique, dans un village de survivants cernés par les Damnés. Un simple grillage les protège de leur morsure mortelle. Le scénario est assez classique pour un récit de zombie, mais je l’ai tout particulièrement apprécié grâce à la description très réaliste, très touchante et très juste de la vie des villageois. Nous suivons plus particulièrement Mary, une orpheline de père qui voit sa mère se faire infecter à son tour.

J’ai apprécié l’atmosphère très sombre et assez stressante qui baigne l’histoire. La menace est permanente et chaque moment de calme ne fait que présager une future tragédie.

Une histoire d’amour impossible vient également se greffer à l’ensemble. Elle reste en retrait par rapport à l’intrigue principale mais elle est juste assez présente pour nous satisfaire. Le mélange entre amour et horreur est parfaitement dosé.

Le véritable point fort de ce roman est la déferlante de sentiments qu’il nous inspire. Selon les passages, on passe par la tristesse, l’espoir, la tension, le soulagement ou la colère. J’ai même versé quelques larmes à un moment ! On est littéralement happé par les aventures de Mary et on peine à décrocher. Le style est aussi bouleversant qu’addictif !

Mary, l’héroïne, est assez attachante et je me suis rapidement identifiée à elle. Elle ne se voit pas vivre au village toute sa vie, dans la peur des damnés, à devoir faire un mariage de raison pour assurer la survie de l’espèce. Elle rêve de l’océan, même si elle en vient parfois à douter de son existence. Dans son village, il est interdit d’imaginer qu’autre chose puisse exister. J’ai beaucoup apprécié sa détermination et son côté rêveur.

En conclusion, ce roman est une véritable réussite. Il parvient à mêler apocalypse zombie et amour impossible, espoir et tragédie, rêves et réalité bien sombre. Il est impossible de rester de marbre face à un récit aussi émouvant et tragique. Je ne possède pas encore la suite mais je pense que je ne vais pas tarder à l’acquérir !

Ma note : 9/10.

 

La série « La forêt des damnés » :
La forêt des damnés Rivage mortel

 

Challenge Top 50 Challenge Les 170 idées

2 Commentaires

  • Mon premier roman de zombies! Je l’avais adoré mais il m’avait bien marqué… Très angoissant

    • Je confirme, angoissant et triste… mais tellement bon !

N'hésitez pas à laisser un commentaire!