17 juin 2013 - FRANK Jacquelyn    2 Commentaires

Le clan des Nocturnes – T1 : Jacob – Jacquelyn FRANK

  • Auteur : Jacquelyn FRANK
  • Titre : Jacob
  • Série : Le clan des Nocturnes
  • Genre : Romance paranormale
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2006 ; VF : 2012
  • Nombre de pages : 415

Jacob

Quatrième de couverture

Les puissants et fiers démons n’ont qu’une faiblesse : la violence du désir qui les assaille les soirs de pleine lune. Leur incapacité à se contrôler a mené leur roi à leur interdire tout contact avec les humains. Et c’est à Jacob de faire respecter cette loi. Mais lorsque l’inébranlable exécuteur sauve la vie d’Isabella, il est impuissant face aux sentiments que la jeune femme éveille en lui. Jacob transgressera-t-il l’interdit au nom de l’amour ?

Mon avis

Cette saga faisait parler d’elle depuis quelques temps, donc j’ai eu envie de me faire ma propre idée dessus.

J’ai remarqué que concernant la romance paranormale, soit c’est bien, soit c’est trop rempli de clichés et la sauce ne prend pas. Malheureusement, avec ce roman, ce sera la deuxième option qui sera la bonne…

Avant de parler concrètement du roman, je vous propose de jouer à un jeu (ba oui, pourquoi pas !). Les règles sont simples : je vous donne des indices, du plus complexe au plus évident, et vous me dites à quelle série ils vous font penser. Vous êtes prêts ? Alors c’est parti !
– Premier indice : ça parle d’imprégnation.
– Deuxième indice : les deux personnages ne peuvent avoir de relations charnelles car il a trop peur de la blesser par inadvertance.

Alors, pas encore trouvé ? Je vous donne les deux derniers indices qui seront obligés de vous mettre sur la voie.
– Troisième indice : le surnom de l’héroïne est Bella.
– Quatrième indice : le nom du héros est Jacob.

Là ne me dites pas que vous n’avez toujours pas trouvé ! Vous avez sûrement pensé à Twilight, et pourtant tous les indices sont tirés du Clan des Nocturnes ! En fait, selon moi, la Jacquelyn FRANK était vraiment frustrée que Bella finisse avec Edward et pas Jacob, alors elle s’est réécrit sa propre histoire à sa sauce !

Bref, mis-à-part cette troublante ressemblance avec Twilight, parlons un peu du reste. Je vais commencer par l’intrigue. Jacob est un démon, et comme tous les démons, il a des supers pouvoirs liés à l’un des éléments. Son job, c’est exécuteur : il est chargé de traquer et punir les démons qui enfreignent la principale loi des démons : aucune relation charnelle avec les humains n’est autorisée car ils sont trop fragiles pour résister à leur puissance. Or lors des pleines lunes de Beltane et de Samhain, les démons sont pris d’un désir sexuel irrépressible (là, la Jacquelyn a pompé sur Riley Jenson !).

Autre problème auquel doit faire face notre exécuteur : des démons ont été invoqués récemment, ce qui n’était pas arrivé depuis un siècle. Il est donc chargé de débusquer les magiciens qui en sont responsables.

L’univers est plutôt intéressant. Je n’ai pas lu beaucoup de romans sur les démons donc le sujet est plutôt novateur pour moi. Mais je n’ai pas non plus super accroché. C’est sans plus quoi.

L’intrigue est un peu simplette : dès qu’il y a un obstacle, une solution est rapidement trouvée et on arrive à la résolution de l’intrigue sans vraiment avoir réussi à entrer dedans. Un exemple parlant : Bella trouve des parchemins qui sont dans une langue qu’elle ne connaît pas et qu’aucun démon avant elle n’a réussi à comprendre. Et elle est débarque et elle comprend tout en trente secondes. Tout est beaucoup trop facile dans ce roman.

Puisque c’est le centre du roman, parlons un peu de l’intrigue amoureuse maintenant. Personnellement, je n’ai pas du tout accroché et leur histoire ne m’a pas vraiment touchée. Jacob débarque devant Bella, qui est humaine, et lui dit un truc du genre « Salut, je suis un démon et j’ai des supers pouvoirs ! ». Elle répond : « Oh ! C’est super cool ça ! ». Lui enchaîne : « D’ailleurs, les vampires et les loups-garous existent aussi ». Et elle de répondre : « ça alors, je vais te suivre parce que ça a l’air super cool et que je m’en fous de risquer ma vie au milieu d’un conflit de créatures surnaturelles ! ». Bien sûr, je caricature un peu, mais je vous assure que Bella est comme ça tout le long. Rien ne l’étonne, elle accepte tout sans sourciller. Bref, pas très crédible tout ça et du coup, elle paraît un peu niaise et ennuyante.

Et le Jacob, il ne vaut pas vraiment mieux. Pendant tout le roman, il ne fait que se pavaner avec ses supers pouvoirs et il ne sert au final pas à grand-chose. De plus, il ne supporte pas qu’un autre mâle s’approche à moins d’un mètre de sa dulcinée, même si c’est un médecin et qu’elle est gravement blessée ! Sinon, il nous fait d’horribles colères qui déclenchent des séismes ! Bref, c’est le mâle frimeur et jaloux bien relou !

Un dernier mot sur le style de l’auteur qui est fluide et agréable, mais sans éclat particulier qui pourrait compenser le contenu qui n’est pas terrible. Un élément m’a un peu interpellé : dans chacune des scènes érotiques, elle nous fait une super description de la sueur des personnages… un peu horripilant quand même !

 

En conclusion, j’avais hâte de découvrir cette série dont on parle beaucoup en ce moment, mais j’ai été au final assez déçue. L’intrigue est plate et peu intéressante. Les personnages ne sont pas vraiment attrayants et ils sont parfois même agaçants lors de certains passages. Le roman entier est bourré de clichés et de déjà-vu. Heureusement, l’univers n’est pas trop mal et m’a permis de tenir le coup jusqu’à la fin du roman. En bref, ce livre n’est pas fait pour moi. Le tome 2 est dans ma PAL alors peut-être que je le lirai un jour pour voir si la suite s’améliore, mais je reste assez sceptique sur le résultat.

Ma note : 6/10.

 

Les livres de la saga :
– Tome 1 : Jacob
– Tome 2 : Gideon
– Tome 3 : Elijah
– Tome 4 : Damien

 

Je t'aime moi non plus

ABC Imaginaire 2013

Les 170 idées n°20 : quelque chose de « papa » (les muscles !)

2 Commentaires

  • Je suis tout à fait de ton avis à 200%!
    Outre tout ce que tu as déjà mentionné plus haut, je rajouterai que je n’ai pas trouvé ses créatures crédibles dans leur rôle, tout était ou surjoué ou trop lisse. D’ailleurs, le coup du lait a fini par m’achever.

    • Je suis de ton avis, tout est surjoué. Et moi aussi je suis restée con quand j’ai lu qu’ils se saoulaient au lait de chèvre !!!

N'hésitez pas à laisser un commentaire!