Les chroniques de MacKayla Lane – T5 : Fièvre d’ombres – Karen Marie MONING

  • Auteur : Karen Marie MONING
  • Titre : Fièvre d’ombres
  • Série : Les chroniques de MacKayla Lane
  • Genre : Bit-Lit
  • Edition : J’ai lu
  • Parution : VO : 2011 ; VF : 2012
  • Nombre de pages : 888

Fièvre d'ombres

Quatrième de couverture

« RIEN N’EST AU-DELA DE MES CAPACITES. JE SUIS TOUT.
Vous êtes un livre. Des pages avec une reliure. Vous n’êtes pas né. Vous ne vivez pas.

JE NE CONNAIS PAS LA PEUR.
Que voulez-vous de moi ?

OUVRE LES YEUX. VOIS-MOI. VOIS-TOI.
Mes yeux sont ouverts. Je suis le bien. Vous êtes le mal. »

CONVERSATION AVEC LE SINSAR DUBH

Mon avis

*Attention, ma chronique contient des spoilers pour ceux qui n’auraient pas lu les tomes précédents !*

J’ai mis le temps (presque neuf mois) pour enfin entamer ce dernier tome (qui n’est finalement pas le dernier !) de la saga. Il faut dire que je n’aime pas enchaîner les tomes d’une série, j’aime bien me laisser le temps entre chaque tome de digérer. Mais ça y est, c’est fait. Et en un mot : WWWWWWWWWWWWHHHHHHHHHHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAAAA AAAAAAAOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUU !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et si vous voulez la description de ce roman en plusieurs mots, c’est : tout simplement génial, extra super, chouettement sublime, divinement divin, extraordinairement remarquable, incommensurablement bon, étonnamment fabuleux, démesurément fantastique, absolument merveilleux, impeccablement formidable, magistralement magistral, immensément prodigieux, irréprochablement sensationnel, souverainement splendide et infiniment talentueux !

Je suis à moitié hystérique alors que je rédige cette chronique, et pourtant j’ai attendu presque une semaine avant de la faire pour pouvoir me calmer ! Si je l’avais faite tout de suite, vous n’auriez eu que des « Hhhhhhhhhhhhhiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii », des « !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! » et des « c’est trop trop trop trop trop trop trop, mais TROP TROP TROP TROP TROP TROP TROP TROP bien ! ». Bon, je vais essayer de me contrôler un peu mieux et de vous sortir des choses un peu plus constructives !

Le tome 4 finissait de manière absolument horrible avec un suspens insoutenable et terrible. Mais vous n’avez encore rien vu ! La Karen nous malmène avec des coups de théâtres qui s’enchaînent toutes les 10 pages. Personne n’est en réalité ce qu’il semble être et on apprend du nouveau sur absolument tous les personnages, que ce soit sur les personnages principaux ou sur les personnages secondaires. Toutes nos théories, de la plus probable à la plus farfelue s’effondrent face au génie de l’auteur qui a su nous concocter un truc complètement imprévisible avec des retournements de situation à n’en plus finir. Ce tome, c’est le summum du summum et on en sort tout retourné. J’ai pleuré, j’ai ri, j’ai hurlé, j’ai trépigné, je me suis arraché les cheveux, j’ai couru en tout sens, j’ai valsé avec la moitié des meubles de mon salon… Bref, impossible de rester de marbre face à une telle débâcle d’actions et d’émotions!

J’avais envie de lire tout sans pouvoir m’arrêter, mais des fois, on est obligé parce qu’il y a tellement de révélations qu’on en a presque mal au ventre ! Et on a besoin d’arrêter 10 minutes (seulement 10 minutes après on risque de faire une crise de manque) pour réussir à ingurgiter tout ce que la Karen nous a balancé !

Ce tome est tout simplement gigantesque puisqu’il fait tout de même 888 pages, mais je vous assure que ça se lit très rapidement, sans même qu’on s’en aperçoive. Et au contraire, c’est pas assez !!! J’en veux 1000 de plus !!! C’est impossible d’être un jour rassasié de cette saga ! D’ailleurs, je l’affirme, c’est ma saga préférée de tout les temps et je pense que j’aurais beaucoup de mal à en trouver une autre qui puisse la surpasser !

Mais si on aime tant cette saga, c’est aussi grâce à son personnage culte : Barrons ! Il est tout simplement détestable parce que trop secret, trop inaccessible, trop imprévisible, trop macho… mais en fait c’est parce qu’il est si détestable qu’on l’aime (qu’on le vénère même!). De tous les livres que j’ai lu jusqu’à maintenant, c’est vraiment le personnage qui m’a le plus marquée. Il est tout simplement un œuvre à lui tout seul.

Mais Mac n’a pas à être jalouse car elle aussi je l’adore. Elle a dû subir de nombreuses épreuves pour arriver jusqu’à ce cinquième tome et celles-ci l’ont profondément changée et marquée. J’aimais la Mac d’avant (la Mac 1.0 comme elle dit !) mais encore plus la Mac 5.0 !

Je ne citerai qu’un seul tout petit mini défaut, mais tellement minime qu’il ne mériterait même pas que je le cite : je ne vois pas Barrons faire un barbecue. Ya rien à faire, pour moi « Barrons » et « faire le barbecue » ne sont pas compatibles. Mais c’était tellement rien que ça n’enlève strictement rien à la perfection absolue qu’est ce roman.

Je vous prépare dans les prochains jours un « L’extrait qui fait envie » avec 675 28 56756 54 milliards de citations et j’exagère à peine !!!! (Je sais, ce nombre n’a aucun sens, mais qu’est-ce qui a du sens finalement face à une œuvre aussi parfaite et merveilleuse ?)

Bien évidemment, j’attends la suite avec énormément d’impatience !!! Cette suite se fera avec Dani en personnage principal. Je l’ai beaucoup aimée, surtout dans ce cinquième tome. Elle est encore à peine une adolescente, mais elle est courageuse et déterminée et je l’adore. J’ai hâte de suivre ses aventures car ça promet !!! (je crois que je n’ai jamais mis autant de point d’exclamation que dans cette chronique !)

J’espère que cette suite sera aussi bien, voire même encore mieux, même si je me demande s’il est possible d’aller au-delà de la perfection !

 

Bon, je crois qu’il est temps de conclure, si vous avez réussi à suivre mes divagations jusque-là ! Je vais essayer d’être concise : ce roman, c’est l’ABOUTISSEMENT PARFAIT D’UNE ŒUVRE QUI L’EST TOUT AUTANT. Et si vous avez l’audace de ne pas encore connaître cette saga, j’espère que vous êtes déjà en train de vous précipiter vers la librairie la plus proche !!!!!

Ma note : 9,5/10.
(Habituellement, je ne mets jamais de note au-dessus de 9/10 car j’estime qu’on peut toujours trouver mieux et qu’il ne faut donc pas se poser de limites, mais dans le cas d’un roman aussi parfait, je mettrai 9,5, en espérant de tout cœur que la suite vaux un 10 !)

 

Les livres de la saga :
– Tome 1 : Fièvre noire
– Tome 2 : Fièvre rouge
– Tome 3 : Fièvre faë
– Tome 4 : Fièvre fatale
– Tome 5 : Fièvre d’ombres

 

Baby Challenge Bit-lit 2013

Les 170 idées n°33 : un œil

N'hésitez pas à laisser un commentaire!