15 juin 2012 - MONING Karen Marie    2 Commentaires

Les chroniques de MacKayla Lane – Tome 1 : Fièvre noire – Karen Marie MONING

  • Auteur : Karen Marie MONING
  • Titre : Fièvre noire – Tome 1
  • Série : Les chroniques de MacKayla Lane (5 tomes actuellement)
  • Genre : Bit-Lit
  • Edition : J’ai lu
  • Parution : 2006
  • Nombre de pages : 414

Quatrième de couverture

« Ma philosophie tient en quelques mots : si personne n’essaie de me tuer, c’est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort depuis quelques temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des faës. Pour moi, un bon faë est un faë mort. Seulement, les faës Seelie sont moins dangereux que les Unseelie. Ils ne nous abattent pas à vue. Ils préfèrent nous garder pour… le sexe.

Au fait, je m’appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes. Je suis une sidhe-seer.

La bonne nouvelle, nous sommes nombreux.

La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos. »

Mon avis

Ca fait longtemps que j’entends parler sur la blogosphère des chroniques de MacKayla Lane et surtout de Jéricho Barrons (ça alors, on se demande bien pourquoi…). Tellement que je me suis imaginé des tonnes de choses sur cette série et quand j’ai enfin décidé de la commencer, j’ai eu peur d’avoir un peu trop fantasmé et d’être au final déçue par une série fantastique.

Que nenni ! Mon imagination, quoique débordante, n’aurait jamais pu imaginer une histoire et des personnages aussi attrayants. Donc vous l’aurez compris, j’ai adoré, que dis-je, j’ai A-DO-RE !!!!!!!!!!!!!! (comment ça il y a trop de points d’exclamation ? moi je ne trouve pas…).

La couverture est sublime, elle attire immédiatement l’œil (oui, je sais, mon jeu de mot est bidon…). La couleur plutôt sombre nous plonge directement à la découverte d’un univers pas toujours très joyeux.

Mais commençons par le commencement… MacKayla, surnommée Mac par tout le monde (sauf Barrons qui préfèrera le pompeux « Mademoiselle Lane »…), est une jeune fille qui aime les arcs-en-ciel, qui aime le rose et dont les principales occupations consistent à se dorer au soleil au bord de la piscine et à se vernir les ongles des pieds. Bref une jeune femme normale (voire un peu superficielle quand même).

Mais son monde bascule quand elle apprend que sa sœur Alina, en voyage à Dublin pour ses études, s’est fait assassiné au fond d’une ruelle sombre… La police clôt rapidement le dossier, faute de preuves.

Quelques jours plus tard, après réparation de son téléphone tombé dans la piscine, Mac découvre un message laissé par Alina quelques heures avant sa mort. Alina paraît complètement affolée et affirme à Mac qu’elle ne sait pas qui elle est et lui apprend qu’elle doit impérativement retrouver le « Sinsar Dubh »… Mac décide de partir pour Dublin afin d’élucider le meurtre de sa sœur. Et c’est là qu’elle va rencontrer le célèbre Barrons…

L’intrigue débute rapidement et le lecteur est tout de suite plongé jusqu’au cou dans les mystères. Mac se retrouve dans une ville inconnue où elle rencontre de nombreuses personnes, ennemis comme amis, mais elle ne saura pas à qui faire confiance. Alina n’a-t-elle pas été trahie par celui qu’elle croyait être son petit ami ?

Les personnages ne sont en réalité pas très nombreux. Deux se démarquent : Mac et Barrons. Mac apparaît comme une jeune femme blessée par la disparition de sa sœur. Elle ne souhaite que se venger. Je l’ai trouvée très émouvante. Quant à Barrons, il est le mâle parfait ! Beau, riche (on ne sait pas comment d’ailleurs) et très mystérieux. On ne sait rien sur lui et Mac ne sait absolument pas si elle peu lui faire confiance. La relation entre ces personnages est parfaitement explosive avec des répliques bien senties à mourir de rire !

Il y a également V’lane, un faë Seelie dont on ne connaît pas vraiment les intentions, ni si elles sont plutôt bonnes ou mauvaises. Il y a enfin Fiona, la vendeuse de la librairie, qui semble plutôt jalouse de l’attention que Barrons porte à Mac… affaire à suivre j’espère !

L’univers créé par l’auteur est celui des faës. Je ne les avais rencontrés qu’une fois dans Mary Gentry et j’avoue avoir beaucoup mieux compris dans les chroniques de MacKayla Lane de quoi il retournait. Tout est bien expliqué, au fur et à mesure que Mac le découvre. Et un petit lexique à la fin du livre rappelle les points principaux au cas où on aurait zappé un détail.

Pour résumer, si vous n’avez pas encore commencé cette série, mais FICHTRE !!! QU’EST-CE QUE VOUS ATTENDEZ !!! (oui, je suis toujours très polie et j’aime dire « fichtre ! »). Une intrigue passionnante, des personnages attachants, même envoûtants, et un monde riche et fascinant. Bref, un cocktail parfait qui vous empêchera de lâcher une seule seconde le livre (donc ne le commencez pas comme moi alors que vous devriez réviser, c’est une mauvaise stratégie… surtout que j’ai été obligée de dévorer le second tome immédiatement après !).

Ma note : 9/10

2 Commentaires

  • Je ne connais pas les faës, il faudra que je me lance. Je les lirai !!

    • Oh oui ! S’il y a une série qu’il faut lire, c’est vraiment celle-ci ! Les cinq tomes sont méga-géniaux et le dernier c’est le summum du summum ! Il faut vraiment que tu les lises !

N'hésitez pas à laisser un commentaire!