Les Highlanders – T1 : La malédiction de l’elfe noir – Karen Marie MONING

  • Auteur : Karen Marie MONING
  • Titre : La malédiction de l’elfe noir – Tome 1
  • Série : Les Highlanders (8 tomes dont 7 en français actuellement)
  • Genre : Romance paranormale
  • Edition : J’ai lu
  • Parution : VO : 1999 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 431

La malédiction de l'elfe noir

Quatrième de couverture

Après la conclusion du Pacte, le peuple des faës s’est réfugié sur la mythique île de Morar, au large des côtes d’Ecosse. À la cour de Faërie, la reine Aoibheal, fâchée contre son époux, s’extasie avec malice sur le charme d’un mortel du nom de Hawk, qui a le don de séduire toutes les femmes. Aucune ne lui résiste, affirme-t-elle. Pas même elle. Ivre de jalousie, le roi Finnbheara convoque son bouffon, Adam Black, et lui ordonne de trouver une femme d’une beauté parfaite, mais indépendante, qui refusera de se laisser séduire par Hawk. Et c’est ainsi qu’Adrienne de Simone est précipitée du XXe siècle en 1513…

Mon avis

J’ai connu Karen Marie MONING avec son incontournable série des chroniques de MacKayla Lane que j’adore (que je vénère même !). J’ai donc eu envie de découvrir la seconde de ses séries : les Highlanders ! Et je ne suis pas déçue du voyage car sans être le roman du siècle, c’est une très bonne romance, comme on les aime !

Un autre détail m’a aussi incité à acheter ce livre : sa couverture que je trouve très belle. J’aime beaucoup l’effet produit par les flammes et le « regard qui tue » du personnage.

Avant de m’aventurer plus au-delà dans ma chronique, je vais vous mettre un peu l’eau à la bouche en vous présentant le début de l’histoire… Au XVIème siècle, en Ecosse, existe un homme, du nom de Hawk, à qui aucune femme ne peut résister, pas même Aoibheal, la reine faë. Le roi Finnbheara et son fou Adam Black sont rongés par la jalousie : il est inconcevable qu’un simple mortel puisse les surpasser. Finnbheara confie donc à son fou la mission de se venger de ce Hawk : pour cela il tente de trouver une femme qui saura résister au charme de Hawk.

J’ai beaucoup aimé le début du roman avec l’univers de Faërie qui nous est présenté, mais j’ai rapidement déchanté car à part dans les premiers chapitres et dans les derniers, on ne nous parle quasiment pas des faës. Je m’attendais à ce que le fantastique ait une certaine importance dans l’histoire mais en réalité elle est minime et c’est un peu dommage.

Mais à part ce petit détail qui m’a déplu, j’ai beaucoup aimé le reste du roman, notamment le style de l’auteur. Il est très agréable et fluide. On a un bon équilibre entre les dialogues et la description. Les sentiments des personnages sont très bien rendus.

D’autre part, le véritable point fort de ce roman est ses personnages. Bien qu’ils soient caricaturaux au possible, ils ont tous un passé et une personnalité particulière qui s’accorde très bien avec l’histoire et ça donne un résultat pas mal du tout.

Nous avons d’abord Hawk, un laird écossais dont la beauté et dont les prouesses sexuelles sont connues dans tout le pays. Il ne s’attache à personne et se considère plutôt comme un prédateur qui part à la chasse de ses proies, d’où son surnom « l’Epervier ». Bref le parfait crétin un peu trop sûr de lui, mais qu’on ne peut pas s’empêcher d’adorer ! Je vous rassure, il va un peu évoluer, à partir du moment où il croisera le regard d’Adrienne…

Parlons d’Adrienne maintenant. Elle aussi cumule tous les stéréotypes possibles. Elle est belle, elle est courageuse, elle est fière et surtout, elle déteste les hommes trop beaux et s’est promis que plus jamais elle ne fera confiance à l’un d’eux. Bien sûr quand elle voit pour la première fois notre Hawk si viril et si parfait, elle va immédiatement être attirée par lui, mais avant, il faudra subir 300 longues pages de jeu du chat et de la souris, le temps qu’elle se secoue un peu et se décide enfin à sauter le pas. On avait vraiment envie de la secouer parfois, tout comme Hawk qui est tellement aveugle qu’il ne voyait pas qu’elle était folle de lui !

Mais ne vous inquiétez pas, ces 300 pages ne sont pas si longues qu’on pourrait s’y attendre car il se passe de nombreux petits détails, un petit peu en dehors de la romance, qui vont pimenter l’intrigue. On aura ainsi Adam Black qui va faire quelques apparitions pour mieux semer la zizanie, on aura quelques tentatives de meurtres… Bref bien que la romance soit très très majoritairement présente, ce n’est pas pour autant qu’on s’ennuie.

Tiens, en parlant d’Adam Black, je voulais préciser que j’ai beaucoup aimé ce personnage. Il reste assez mystérieux et j’aimerais beaucoup en savoir plus sur lui et sur son rôle en Faërie. Je crois justement qu’un tome lui est consacré.

Il y a aussi de nombreux personnages secondaires qui interagissent avec notre couple. Parmi eux, j’ai beaucoup apprécié Lydia, la mère de Hawk. Elle a immédiatement tout compris : que son fils est pour la première fois amoureux et que sa belle-fille aussi mais tente de faire croire que non. Elle sera toujours là, un peu en retrait, pour conseiller subtilement nos deux héros ! Bref, j’ai adoré son rôle de petite souris que personne ne voit mais qui met son nez un peu partout !

 

En conclusion, c’est une très bonne romance paranormale que nous offre Karen Marie MONING. Le seul défaut que j’ai trouvé est la place trop peu importante du côté fantastique de l’histoire. Sinon, que du positif, que ce soit dans le style de l’auteur ou dans ses personnages. Même si ceux-ci apparaissent très caricaturaux au départ, ils parviennent à évoluer pour devenir beaucoup plus humains et attachants. Bref, j’ai hâte de voir ce que la suite va pouvoir donner !

Ma note : 8,5/10.

 

Merci à Galleane pour l’organisation de cette lecture commune sur Livraddict !

Les avis des autres participants : chris62150Dex, Kassandra, GilwenGalleane,Elahbulle et Candyshy.

 

Je t'aime moi non plus

Logo les 170 idéesn°111 : quelque chose avec une ou des flammes

10 Commentaires

  • J’ai également apprécié cette lecture. La mise de côté en quelque sorte du fantastique ne m’a pas dérangé, je me suis plus centrée sur la romance.

    • À vrai dire, ça ne m’a pas non plus dérangée tant que ça car j’ai beaucoup aimé le livre mais j’ai été un peu frustrée parce que je pensais qu’elle serait un peu plus présente.

  • La présence du fantastique m’a vraiment manqué, j’ai bien aimé ce premier tome mais sans plus…

    • Dommage que tu n’aies pas aimé tant que ça. Moi j’ai quand même réussi à passer outre ce manque de fantastique et à apprécier le roman.

  • J’ai le même sentiment que toi sur la part du fantastique dans le bouquin, je me serais attendue à quelque chose de plus développée. Bon après c’est ma première expérience de romance paranormale donc je peux pas trop juger. Sinon j’ai adoré l’histoire et les personnages (sauf Adam Blake que j’aurais vu plus fourbe).

    • Tu n’es pas la seule à trouver qu’Adam Black n’est pas assez méchant. Moi je ne sais pas pourquoi mais je l’ai adoré ce personnage !

  • J’étais au courant pour la part minime de fantastique de ce premier tome donc pour moi ça a été. Sinon dans un paragraphe, tu parles du passé des personnages, que c’est quelque chose que tu as aimé, moi aussi mais je trouve que l’auteur aurait du plus prendre en compte ce point est plus l’exploiter, elle va trop à l’essentiel dessus. Mais bon ça reste sympa à lire et j’ai particulièrement aimé la fin 🙂

    • C’est vrai que même si le passé des personnages est là, il n’est pas si développé que ça, mais moi ça ne m’a pas dérangée.
      En fait, j’ai fait la mauvaise expérience un jour d’un livre qui parlait beaucoup trop du passé des personnages, à en oublier presque l’intrigue principale. Du coup, ce roman me satisfait à ce niveau !

  • Ravie de voir que ce livre plait quand même à certaines même si je ne fais pas partie du lot.
    Les personnages ne m’ont pas du tout plu. J’en attendais surement trop de ce livre.
    P.S. Oui un tome est consacré à Adam Black.

    • C’est dommage que tu n’aies pas aimé… Bref, il en faut pour tous les goûts !

N'hésitez pas à laisser un commentaire!