11 avril 2015 - NEILL Chloé    Aucun commentaire

Les Vampires de Chicago – T5 : Morsures en eaux troubles – Chloé NEILL

  • Auteur : Chloé NEILL
  • Titre : Morsures en eaux troubles
  • Série : Les Vampires de Chicago
  • Traducteur : Sophie BARTHÉLÉMY
  • Illustrateur : Anne-Claire PAYET
  • Public : Adulte
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2011 ; VF : 2012
  • Nombre de pages : 416

Morsures en eaux troubles

Quatrième de couverture

Sale temps pour les vamps !

Avec la multiplication des manifestations contre les vampires et la ville qui menace d’adopter une loi sur le fichage des surnaturels, les temps n’ont jamais été aussi durs. On aurait bien aimé se faire oublier quelque temps. Sauf que le lac Michigan a viré au noir, et là ça a dégénéré. Le maire de Chicago prétend qu’on n’a pas à s’en faire, mais moi je sais quelle magie est assez puissante pour perturber les lois de la nature. Et laissez-moi vous dire que ça sent mauvais, pour les vamps comme pour les humains…

Mon avis

*Attention, ma chronique contient des spoilers pour ceux qui n’auraient pas lu les tomes précédents !*

Avec la fin, aussi surprenante que terrible, du tome précédent, je me demandais quel tournant allait prendre les aventures de Merit ! Et je me demandais si j’allais autant apprécier la suite ! Pourtant, malgré les différences, on s’habitue très rapidement à la disparition de ce personnage si important. Et il faut dire que nous sommes pris tellement rapidement dans une nouvelle intrigue que l’on a peu de temps pour s’appesantir sur sa mort.

En effet, une vague d’événements magiques survient et inquiète tous les habitants de Chicago, humains comme créatures surnaturelles. Et par dessus le marché, la Maison Cadogan a été mise sous tutelle et le curateur entend mener la vie dure aux vampires Cadogan. Bref, l’intrigue riche et le rythme très soutenu nous font tourner les pages sans même que nous nous en rendions compte !

Le dénouement de l’intrigue ne m’a pas vraiment surprise car j’avais deviné à l’avance qui était l’auteur de ces événements magiques. Par contre, l’autre événement qui se produit à la fin (et dont je ne donnerai aucun détail pour préserver l’ignorance de ceux qui n’auraient pas lu ce tome) m’a littéralement scotchée. D’un côté je l’attendais avec impatience, mais de l’autre, je trouve que ça fait un peu trop « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants » et je ne pensais pas que l’auteure oserait le faire ! Du coup, j’ai hâte de voir comment vont se goupiller les prochains tomes !

Sinon, j’ai beaucoup aimé l’importance que prend Jonah et la Garde rouge. On nous en parlait déjà dans le tome précédent, mais un voile de mystères les entourait. On commence à en apprendre un peu plus, pour mon plus grand plaisir. Et il faut dire que j’apprécie de plus en plus Jonah (même si je doute qu’il parvienne un jour à surpasser Ethan dans mon cœur) !

La richesse de ce tome réside également dans le fait que nous découvrons l’existence de nouvelles créatures surnaturelles : les sirènes et les nymphes (même si nous avions déjà rencontré brièvement ces dernières). J’aime beaucoup apprendre de nouvelles choses à chaque tome, j’apprécie que l’univers de la série ne cesse de s’enrichir !

J’ai par contre été très déçue par Catcher et Mallory, qui m’ont fait l’impression de deux grognons insupportables dans ce tome. Alors qu’ils apportaient de la fraicheur et une touche d’humour dans les tomes précédents, ici, ils sont franchement agaçants.

En conclusion, ce cinquième tome est tout simplement génial. De nombreuses intrigues, magiques, vampiriques ou amoureuses, se croisent et s’entrecroisent pour notre plus grand bonheur. Le rythme est très soutenu et le dénouement a de quoi surprendre. Les vampires de Chicago est l’une de mes séries préférées et je compte bien la poursuivre !

Ma note : 8,5/10.

 

Les livres de la série « Les vampires de Chicago » :
Certaines mettent les dents Petites morsures entre amis Mordre n'est pas jouer Mordre vous va si bien Morsures en eaux troubles
Morsure de sang froid Permis de mordre On ne mord que deux fois Mords un autre jour Une morsure ne suffit pas

 

Les 170 idées Idée n°16 : un outil (le sabre sur la couverture)

Baby Challenge 2014

Challenge Fin de série

N'hésitez pas à laisser un commentaire!