20 août 2012 - BRIGGS Patricia    Aucun commentaire

Mercy Thompson – Tome 1 : L’appel de la lune – Patricia BRIGGS

  • Auteur : Patricia BRIGGS
  • Titre : L’appel de la lune – Tome 1
  • Série : Mercy Thompson (6 tomes actuellement)
  • Genre : Bit-Lit
  • Edition : Milady
  • Parution : VO : 2006, VF : 2008
  • Nombre de pages : 374

Quatrième de couverture

« Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin. Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. »

En effet, Mercy Thompson n’est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c’est une dure à cuire qui n’hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte.

Mais ce n’est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d’une bande de loups-garous, le minibus qu’elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très dingue qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage. Au cœur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d’enlèvement…

Mon avis

L’année dernière, je m’étais déjà frottée à la plume de Patricia BRIGGS avec la série Corbeau que j’ai fini par abandonner au cours du premier tome. Mais la série Mercy Thompson faisant tellement parler d’elle, j’ai voulu donner une seconde chance à cette auteure. Et j’ai bien fait (et oui !) parce que L’appel de la lune n’est pas loin du coup de cœur !

Ce roman m’a plu dès ses premières pages (que dis-je, dès ses premières lignes) grâce à son univers si particulier. Vous allez me dire, des loups-garous, des vampires et une poignée de faes, ce n’est pas vraiment une innovation, mais pourtant je n’ai pas eu d’impression de déjà vu car l’auteure a su créer des règles et des principes intéressants qui régissent cet univers.

On a d’abord les loups-garous, c’est ceux qui sont le plus développés dans ce tome. Il y a bien évidemment les relations de dominant/dominé qu’on retrouve dans de nombreux livres, mais ici, ça m’a semblé mieux expliqué, mieux mis en valeur et ces relations ont un rôle important dans l’histoire. Au milieu d’eux, on a Mercy, un coyote, qui n’a pas vraiment de place dans la meute (chercher l’intrus !). Son statut est un peu particulier car elle ne semble appartenir à aucune organisation mais pourtant elle parvient habilement à trouver sa place sans déborder sur celle des autres.

Nous avons également les vampires, qui restent assez discrets dans ce tome. J’ai entendu dire qu’ils seront beaucoup plus présents dans le second tome et j’espère qu’on en apprendra plus sur eux à ce moment.

Et enfin, nous avons les faes, qui regroupent tout un tas de créatures allant du lutin au troll en passant par les gnomes et autres. Eux aussi ne sont que très peu développés dans ce tome et j’espère qu’on en apprendra plus par la suite.

Le deuxième point fort de ce roman, ce sont les personnages. Tous sont complexes et bien définis. On a d’abord Mercy, l’héroïne, mécanicienne et coyote. Elle est forte, déterminée et toujours prête à rendre service, que ce soit à un jeune loup-garou inexpérimenté qui frappe à sa porte où à Adam, l’Alpha de la meute du coin. On s’attache très rapidement à cette héroïne hors du commun.

Revenons à Adam maintenant. Au début du roman, je le voyais plutôt comme un homme solitaire, bourru et grincheux qui n’est pas fan des relations de bon voisinage. Mais il évolue tout au long du roman jusqu’à devenir un homme toujours aussi grincheux mais terriblement attrayant !

Nous avons toute une multitude d’autres personnages que je ne peux pas passer un par un en revue mais tous offrent des possibilités intéressantes d’évolution… à voir dans les prochains tomes !

Troisième et dernier point fort de ce roman : l’intrigue ! Dans la plupart des livres que j’ai lu ses derniers temps, les intrigues était un peu fades et complètement prévisibles. Ici, on ne risquait pas de deviner quoi que ce soit. Du moins, tout paraît transparent alors que ça ne l’ai pas du tout ! Le dénouement a été une vraie surprise pour moi et ça, c’est très agréable !

Concernant l’intrigue amoureuse, elle met du temps à se mettre en place et elle est plutôt compliquée car de nombreux éléments vont venir la perturber. J’aime beaucoup quand les sentiments prennent du temps pour se développer sur plusieurs tomes.

Jusque là, que des points positifs me direz-vous alors pourquoi ce livre n’a pas été un coup de cœur pour moi ? Parce que j’ai trouvé l’histoire un peu longue par moment. Cela est en partie dû à la plume de Patricia BRIGGS qui est très descriptive et qui en devient parfois un peu lassante. C’est déjà ce que j’avais ressenti dans la série Corbeau et malheureusement, l’histoire n’avait pas été à la hauteur pour me permettre de poursuivre.

 

En conclusion, c’est avec un peu d’appréhension que je me suis lancée dans la lecture de ce tome mais celle-ci s’est rapidement envolée! Ce premier tome est vraiment bon avec un univers riche et complexe où cohabitent loups-garous, vampires, faes et changeurs, tout comme Mercy Thompson, notre héroïne. Les personnages sont intéressants et bien décrits. L’intrigue est parfaitement ficelée et assez surprenante. Si ce roman n’entre pas dans la catégorie des coups de cœur malgré tous ces points positifs, c’est parce que j’ai trouvé l’écriture de Patricia BRIGGS un peu trop longue par moment. Mais L’appel de la lune reste un très bon roman que je conseille à tous !

Ma note : 8,5/10

 

Ce avis entre dans le cadre de l’Alpha Challenge pour la lettre B !

N'hésitez pas à laisser un commentaire!