Glitch – T1 – Heather ANASTASIU

  • Auteur : Heather ANASTASIU
  • Titre : Glitch
  • Série : Glitch
  • Traducteur : Madeleine NASALIK
  • Illustrateur : Ervin SERRANO
  • Edition : Robert Laffont (Collection R)
  • Parution : 6 septembre 2012
  • Nombre de pages : 378

Quatrième de couverture

L’amour est une arme.

     Zoe vit dans un monde où les mots douleur et guerre n’existent plus. Comme à l’ensemble des membres de la Communauté, on lui a implanté une puce qui la protège de toutes les émotions qui ont mené l’Ancien Monde à sa perte. Jusqu’à ce que cette puce se mette à… glitcher.

    La jeune fille est bientôt submergée par d’étranges pensées et sentiments : les siens. Rien de plus dangereux dans une société où le moindre dysfonctionnement est passible de mort ! Mais Zoe possède un autre secret qu’elle doit cacher à tout prix : ses glitches ont fait naître en elle un incontrôlable pouvoir de télékinésie.

     Tandis qu’elle lutte pour apprivoiser ce don dévastateur, Zoe rencontre d’autres glitcheurs. Ensemble, ils vont planifier leur fuite. Mais plus Zoe s’éveille à la beauté, à la joie, et surtout à l’amour, plus elle aura à perdre en cas d’échec…

Mon avis

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de dystopie, pourtant j’aime beaucoup ce genre. J’ai beaucoup apprécié la richesse et l’originalité de l’univers créé par l’auteur : une puce est implantée dans le cerveau des humains et permet d’effacer leurs émotions, considérées comme néfastes. En effet, ce sont ces émotions qui avaient conduit les hommes à s’entretuer lors de la dernière guerre nucléaire qui a ravagé la planète. Tous sont rattachés au « lien », une sorte de fréquence qui leur dicte les actualités et leur emploi du temps. Il nous faut quand même attendre quelques pages pour comprendre cet univers et s’immerger dedans, mais ensuite, j’ai adoré. L’auteure n’a pas fait les choses à moitié, il y a beaucoup de détails sur ce nouveau monde et j’ai la sensation qu’elle a pensé à tout pour créer quelque chose qui tient vraiment la route.

Le personnage principal est Zoé, une jeune adolescente qui m’a totalement conquise. Sa puce commence à « glitcher », c’est-à-dire qu’à certains moments, elle ne capte plus le « lien » et elle ressent des émotions. Elle est d’abord paniquée à l’idée que quelqu’un puisse découvrir son secret car les dysfonctionnements de puces sont sévèrement réprimés, mais elle aime ce qu’elle éprouve quand sa puce dysfonctionne et elle n’a aucune envie de signaler ses glitches. Rapidement, elle découvrira qu’elle n’est pas la seule à glitcher et qu’il peut exister un monde meilleur sans l’influence de la puce.

Avant de me lancer dans cette trilogie, j’avais lu quelques commentaires et j’avais pu constater que ce premier tome induisait des avis mitigés. Pour ma part, j’ai adoré ma lecture. J’ai apprécié la personnalité de Zoé : certes elle est loin des héroïnes fortes de certains romans, mais sa fragilité et ses espoirs m’ont attendrie. Un triangle amoureux se met rapidement en place. La romance reste assez en retrait par rapport à l’intrigue, l’équilibre est bon. De nombreuses plaintes portaient sur le style « pas dégrossi ». Pour ma part, je n’ai pas trouvé que c’était le cas. La narration n’est pas particulièrement poétique ou travaillée, mais elle est simple et elle se laisse lire volontiers.

J’ai beaucoup apprécié le retournement de situation à la fin de ce premier tome, qui m’a donné envie de m’attaquer rapidement au suivant.

Je ne peux pas terminer cette chronique sans parler des couvertures, que je trouve sublimes, surtout celles du premier tome.

Ma note : 8,5/10.

La trilogie Glitch :

 

29 mars 2019 - SHOWALTER Gena    Aucun commentaire

Chasseuses d’aliens – T1 : Fatal rendez-vous – Gena SHOWALTER

  • Titre : Fatal rendez-vous
  • Auteur : Gena SHOWALTER
  • Série : Chasseuses d’aliens
  • Traducteur : Nellie D’ARVOR
  • Illustration : Andrey KISELEV
  • Edition : J’ai lu (Crépuscule)
  • Parution : 7 novembre 2012
  • Nombre de pages : 314

Quatrième de couverture

Traqueuse d’aliens aux méthodes musclées, Mia Snow appartient à une brigade d’élite qui tente d’imposer la loi humaine aux hordes sauvages débarquées à New Chicago. Lors d’une enquête, son coéquipier est grièvement blessé. Une seule personne peut le sauver : Kyrin, un Arcadien, la plus redoutable des races aliens. En échange, ce dernier exige d’elle qu’elle trahisse les siens. Tiraillée entre son devoir et l’attraction irrésistible qui la lie au dangereux Kyrin, Mia fera-t-elle le bon choix ?

Mon avis

Un peu de nouveauté dans le monde de la bit-lit : des aliens ! Je ne savais pas tellement à quoi m’attendre au premier abord, j’étais à la fois un peu réticente, mais aussi impatiente de les découvrir ! Et je n’ai finalement pas été déçue : on apprend à connaître plusieurs races différentes et on comprend que bien d’autres seront à découvrir dans les prochains tomes.

Cette série se passe dans le futur, après que des aliens venus de différentes planètes ont envahi la Terre. L’agence A.I.R., dont fait partie notre héroïne, Mia, lutte contre les aliens qui ne respectent pas les règles. Les pages de ce roman se partagent donc entre romance et enquête policière surnaturelle, sur un rythme plutôt bien équilibré.

Ce premier tome s’est laissé lire sans trop forcer, mais il ne restera pas non plus dans les annales pour ma part. En effet, si j’ai d’abord été plutôt séduite par le caractère fort de l’héroïne, elle m’a rapidement agacée, se servant de ses poings un peu trop souvent à mon goût. Par ailleurs, l’intrigue a vraiment un goût de réchauffé : les révélations sur le passé de Mia étaient à peine surprenantes car trop clichées. Par ailleurs, Kyrin, l’heureux élu dans le cœur de Mia, ne m’a pas fait une très forte impression : il m’a semblé un peu fade, un peu trop « mou » par rapport à Mia. Je lirais quand même la suite, en espérant que le couple suivant soit plus accrocheur et que l’univers décrit par l’auteur soit toujours aussi intéressant.

Ma note : 7,5/10.

La série Chasseuses d’aliens :

21 mars 2017 - MACKENZIE Sally    2 Commentaires

Noblesse oblige – T4 : Le gentleman mis à nu – Sally MACKENZIE

  • TitreLe gentleman mis à nu
  • Série : Noblesse oblige
  • Auteur : Sally MACKENZIE
  • Traduction : Benjamin LOB
  • Illustration : Shutterstock
  • Public : Adulte
  • Edition : Milady
  • Parution : 24 août 2012
  • Pages : 504

 

 

Quatrième de couverture

L’habit ne fait pas le gentleman.

   Il est temps pour Miss Margaret Peterson de se marier. Elle décide de trouver un époux qui, à défaut d’autre chose, partage sa passion pour l’horticulture. Malheureusement, le premier individu qu’elle entraîne dans un jardin se comporte comme un rustre.

   John Parker-Roth est un gentleman, un vrai, et il vole au secours de Margaret. Lui-même ne vit que pour les plantes, et l’idée du mariage ne le séduit guère. Il n’aura pourtant pas le choix, car c’est lui qu’on accuse d’avoir butiné la jeune femme. Il pourrait bien se laisser convaincre et pas seulement pour sauver l’honneur de Margaret, mais parce que celle-ci a la fraîcheur d’une rose.

Une rose avec de redoutables épines.

Mon avis

Nous retrouvons dans ce tome Meg Peterson et Mr Parker-Roth, dont nous avions déjà suivi le rapprochement lors du tome précédent. Ce quatrième tome est mon préféré depuis le début de la série. Je l’ai trouvé plus mouvementé et j’ai trouvé que les personnages avaient une personnalité plus recherchée et plus intéressante. J’ai particulièrement apprécié Meg, qui est une femme forte bien décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds.

L’intrigue est en réalité assez similaire à celle du tome précédent : un mariage hâté pour éviter le scandale, un couple peu épanoui après le mariage… mais j’ai quand même été happée par cette intrigue qui a réussi à combler le manque de surprise grâce à des personnages haut en couleur et une narration un petit peu plus recherchée car les points de vue narratifs alternent dans ce tome.

J’ai déjà entamé le tome suivant et j’espère qu’il se révèlera aussi savoureux que celui-ci !

Ma note : 9/10.

 

La série « Noblesse oblige » :
Le duc mis à nu Le marquis mis à nu Le compte mis à nu Le gentleman mis à nu Le baron mis à nu
Le vicompte mis à nu Le roi mis à nu

28 février 2017 - MACKENZIE Sally    Aucun commentaire

Noblesse oblige – T3 : Le compte mis à nu – Sally MACKENZIE

  • TitreLe comte mis à nu
  • Série : Noblesse oblige
  • Auteur : Sally MACKENZIE
  • Traduction : Jean-Baptiste BERNET
  • Illustration : Shutterstock
  • Public : Adulte
  • Edition : Milady
  • Parution : 13 juillet 2012
  • Pages : 384

 

 

Quatrième de couverture

L’habit ne fait pas le comte.

Fuyant une détestable mégère qui voudrait le forcer à l’épouser, Robert Hamilton, comte de Westbrooke, est bien content de trouver une fenêtre ouverte par laquelle se glisser. Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il se retrouve face à la jeune soeur d’un de ses amis, la très belle lady Elizabeth, nue comme un ver et légèrement pompette.

Si quelqu’un venait à les surprendre, il lui faudrait demander la main de la jeune femme pour sauver son honneur.

Voilà une idée bien tentante. Malheureusement, la situation n’est pas si simple, et les embûches sont multiples…

 

Mon avis

Le comte mis à nu est consacré à Robbie et Lizzie, deux personnages que l’on connaissait bien de part les tomes précédents et dont le rapprochement était déjà pressenti.

Le second tome m’avait déçue par rapport au premier : il était plus fade et bien moins intéressant. Heureusement, dans ce troisième tome, j’ai retrouvé tout ce qui m’avait plu dans le premier : de l’humour, une héroïne pas trop naïve, l’atmosphère de la vie de château et quelques frissons d’impatience au fil des pages ! Je l’ai cependant trouvé un peu plus « osé » que les précédents, j’espère qu’on ne tombera pas dans l’excès lors des suivants !

J’ai également apprécié que de nombreuses histoires parallèles vienne enrichir le fil principal. Ça permet de ne pas se lasser et de mieux connaître les autres personnages.

Ma note : 8,5/10.

 

La série « Noblesse oblige » :
Le duc mis à nu Le marquis mis à nu Le compte mis à nu Le baron mis à nu Le gentleman mis à nu
Le vicompte mis à nu Le roi mis à nu

27 février 2017 - Divers    Aucun commentaire

Quelques changements…

Le blog tourne au ralenti depuis plusieurs mois, faute de temps pour l’alimenter. Continuer ce projet me tiens pourtant à cœur et je trouve dommage de laisser cet endroit à l’abandon.

J’ai donc décidé de reprendre mes chroniques, mais avec quelques changements, qui me permettront d’y passer moins de temps tout en restant productive.

Le premier changement va concerner la longueur de mes articles : je vais tenter de donner mon avis de manière plus succincte, afin de passer moins de temps sur chaque livre, mais de vous proposer plus de livres chroniqués.

Le second changement va être l’abandon (ou du moins la mise en pause pour les challenges infinis) de tous mes challenges en cours et des lectures communes. En effet, c’est trop de temps pour moi de choisir mes lectures en fonction des critères demandés et de mettre à jour régulièrement la page de chacun des challenges ou celle des lectures communes.

Dernier changement : je vais sélectionner les lectures que je vais chroniquer. Je ne ferais pas systématique un avis pour chacun des livres lus, mais uniquement pour ceux qui m’ont particulièrement plu ou particulièrement déçu… ou tout simplement pour ceux dont je dispose d’un peu de temps !

J’espère que vous trouverez toujours votre bonheur avec cette nouvelle formule, qui je l’espère me permettra d’être plus régulière dans mes publications !

 

Aude

Le Retour du bel Alexis – Claire MINNE-BEAUVOIR

  • Auteur : Claire MINNE-BEAUVOIR
  • Titre : Le retour du bel Alexis
  • Illustrateur : Nathalie ROCHE
  • Public : Adulte
  • Edition : Mot passant
  • Parution : 13 octobre 2016
  • Nombre de pages : 370

 

Le Retour du Bel Alexis

 

Quatrième de couverture

Après avoir séjourné chez Jean et Marie au hameau des Roches au cœur du Forez pendant presque deux années, Alexis retourne dans le Périgord, sur le domaine viticole des Castagnières, où il a vu le jour. Si son père Francis Dumonteil et son frère Denis ne lui font pas très bon accueil, ce n’est pas le cas de sa jeune sœur Catherine et de Mathias, son ami d’enfance.

L’été qui arrive avec un orage de grêle va permettre au jeune bourgeois de faire des rencontres inattendues, notamment avec Hélène, la fille du plus proche voisin viticole et ennemi de la famille Dumonteil. Malgré des ressentiments de la jeune femme envers Alexis, les deux jeunes gens, aux caractères tumultueux vont être attirés l’un à l’autre et se revoient à plusieurs reprises… Jusqu’au jour où un drame frappe le domaine des Castagnières…

Alexis, confronté aux mésententes, aux vengeances et aux erreurs judiciaires, décide de mener l’enquête lui-même… Mais Hélène continuera-t-elle à le soutenir, ou l’abandonnera-t-elle à son sort ? Pourra-t-il aussi compter sur l’aide de vieux amis ?

Avec son écriture très cinématographique, Claire Minne-Beauvoir nous emmène dans une superbe histoire trépidante pleine de descriptions précises et de dialogues ciselés et signe là une véritable œuvre romanesque.

Mon avis

Dans ce nouveau roman de Claire MINNE-BEAUVOIR, nous quittons le petit hameau des Roches pour les vignes du Périgord, région d’origine d’Alexis, dont nous avions fait la connaissance dans le premier roman de l’auteure. Nous laissons de côté le faste du château et la vie simple des paysans pour découvrir le quotidiens des viticulteurs auprès de la famille Dumontel.

Ce roman se situe chronologiquement après Le Hameau des Roches et relate une histoire indépendante, qu’on pourrait découvrir sans avoir lu le premier tome, mais en renonçant à découvrir au fil des pages les références à Jean et Marie ou encore à Gouttenoire, les personnages centraux du Hameau des Roches.

Alexis n’est pas très bien accueilli par son père et son frère, et quand une affaire de meurtre s’en mêle, Alexis est malgré lui contraint de mener l’enquête. J’ai beaucoup apprécié la recherche du meurtrier car on est amené à soupçonner tour à tour plusieurs personnages… et l’incompétence de la maréchaussée est là pour nous faire bondir d’indignation ! Le dénouement m’a moyennement surprise. J’avais émis des doutes concernant ce personnage, mais comme j’en soupçonnais d’autres également, le dénouement a pu jouer son rôle.

Une histoire d’amour se profile également entre Alexis et la fille du domaine viticole voisin. Si leurs caractères affirmés va d’abord les opposer, leurs sentiments respectifs vont rapidement prendre le dessus.

En conclusion, je crois que j’ai préféré le Retour du bel Alexis au Hameau des Roches. L’enquête presque policière permet un rythme plus soutenu et des rebondissements plus nombreux. C’est un roman qui vous fera passer à coup sûr un bon moment.

Ma note : 8,5/10.

26 août 2016 - L'HOMME Erik    2 Commentaires

A comme Association – T8 : Le regard brûlant des étoiles – Erik L’HOMME

  • Titre : Le regard brûlant des étoiles
  • Série : A comme Association
  • Auteur : Erik L’HOMME
  • Public : Adolescents
  • Edition : Gallimard Jeunesse/Rageot Editeur
  • Parution : 18 octobre 2012
  • Pages : 384

 

Le regard brûlant des étoiles

 

Quatrième de couverture

PRENOM : Jasper

AGE : 15 ans

DESCRIPTION : grand, maigre, peau blafarde et yeux charbons

PROFESSION : agent stagiaire à l’Association et lycéen (à ses heures perdues)

SIGNES PARTICULIERS : pratique la magie, et joue de la cornemuse dans un groupe de rock médiéval

AIME : les jeux de mots, Donjons et Dragons et l’agent stagiaire Ombe

MISSION : découvrir qui il est vraiment et finir en beauté

Mon avis

*Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’auraient pas lu les tomes précédents !*

J’ai trouvé ce dernier tome tout simplement magique ! D’abord de part la couverture, avec ses mouchetures brillantes, mais aussi de part l’intrigue qui clôt à merveille la série.

Fulgence, le directeur de l’Association, a ouvertement demandé à ce que Jasper lui soit livré… ce que Walter et Mlle Rose ont refusé. Ce tome constitue donc l’affrontement final où l’on trouvera réponses à toutes nos interrogations. Certaines hypothèses se confirment, certaines révélations nous surprennent. On retrouve d’ailleurs tous les personnages qu’on avait croisés dans les sept premiers tomes, les bons comme les méchants ! Et on se rend compte que chaque détail de chacun des tomes précédents n’était là que pour préparer ce final magnifique. Je tiens à saluer le travail des auteurs car rien ne manque et ce dénouement est parfaitement maîtrisé.

Je regrette une seule chose : j’ai eu du mal à comprendre pourquoi Jasper a choisi de quitter la bataille au début du roman. Certes les choses qu’il avait à faire avaient leur importance, mais plus que la vie de ses amis ? C’est la seule petite incohérence que j’ai pu relever dans ce tome.

J’ai apprécié le rythme de ce tome. Selon les chapitres, on suit différents personnages, ce qui nous permet d’alterner entre action, passages plus émouvants et révélations.

Le style est toujours aussi plaisant, avec les jeux de mots qui émaillent le récit. J’ai beaucoup apprécié quand Jasper a confondu « se mettre au vert » et « se mettre aux vers » !

En conclusion, j’ai apprécié la série A comme Association, du début à la fin. Ce dernier tome clôt à merveille la saga en répondant à toutes nos interrogations. Ce tome est émouvant, magique… et démoniaque !

Ma note : 9/10.

 

La série « A comme Association » :
La pâle lumière des ténèbres Les limites obscures de la magie L'étoffe fragile du monde Le subtil parfum du soufre Là où les mots n'existent pas
Ce qui dort dans la nuit Car nos coeurs sont hantés Le regard brûlant des étoiles

 

Challenge Fin de série Challenge Finis ce que tu as commencé

 

Pages :«1234567...71»