21 juillet 2015 - SCHREIBER Ellen    Aucun commentaire

Vampire Kisses – T3 : Vampireville – Ellen SCHREIBER

  • Auteur : Ellen SCHREIBER
  • Titre : Vampireville
  • Série : Vampire Kisses
  • Traducteur : Nenad SAVIC
  • Illustrateur : Anna Lyubimtseva/iStockphoto
  • Public : Adolescents
  • Edition : Castelmore
  • Parution : VO : 2006 ; VF : 2011
  • Nombre de pages : 224

Vampireville

Quatrième de couverture

Il y a un vampire de trop dans cette ville !

Pas facile d’avoir une relation amoureuse avec un vampire : Raven doit aller au lycée le jour et ne peut voir son petit ami Alexander qu’à la nuit tombée…

Et voilà qu’il faut désormais se méfier des ténèbres qui les abritent car le rival éternel d’Alexander a décidé de s’installer en ville pour de bon ! Comme si ça ne suffisait pas, sa sœur Luna l’accompagne : elle veut elle aussi morde à pleines dents dans une histoire d’amour.

Raven doit absolument faire fuir les deux intrus avant que Dullsville devienne Vampireville !

Mon avis

* Attention, cette chronique contient des spoilers pour ceux qui n’ont pas lu les deux tomes précédents !*

Le premier tome de la série m’avait énormément plu. J’avais adoré l’humour décalé de Raven qui rêvait de devenir un vampire. Le tome 2 m’avait largement déçue car il manquait d’action et n’avait plus le pétillant du premier.

Malheureusement, ce troisième tome n’a pas réussi à me réconcilier avec la série Vampire Kisses. Je l’ai terminé car il était assez court, mais s’il avait fait plus du double de pages, je n’aurais peut-être pas été jusqu’au bout.

Alexander et Raven doivent déjouer les plans de Jagger et Luna, qui prévoient de transformer à son insu Trevor, l’ennemi de Raven. Déjà, je n’ai pas compris pourquoi Raven tenait tant à sauver Trevor : elle le déteste et elle déteste Luna ! Ils pouvaient faire un parfait couple détestable et tout le monde serait satisfait. Mais non, il faut qu’elle s’occupe de ce qui ne la regarde pas et sauve la vie de son pire ennemi… Un peu paradoxal !

Deuxième point qui m’a chiffonnée : Jagger a le rôle du grand méchant mais il n’est pas si méchant que ça. Il aurait eu des dizaines d’occasions de transformer Raven et il ne le fait jamais ! Comment peut-il nous faire croire qu’il en veuille réellement à Alexander dans ce cas ?

Troisième et dernière chose qui m’a déplu : Raven nous répète à quarante-six reprises au moins qu’elle adore son look gothique, qu’elle aime son amoureux gothique, qu’elle veut être un vampire… Bref, l’attirance pour les vampires qui était si drôle et décalée dans le premier tome s’est transformée en une litanie incessante qui nous a carrément lassé au bout du troisième tome !

En conclusion, je pense que cette série aurait dû se contenter d’un tome unique. Le premier m’avait plu car il était innovant et décalé par rapport à ce qu’on lit habituellement. Les deux tomes suivants ne sont des répliques du premier pour tenter de prolonger le phénomène, malheureusement, ils n’ont plus l’avantage d’être innovants puisqu’on connaît déjà. La suite n’est pas traduite en français à ce jour et je ne compte pas la lire si elle sort un jour. Je préfère me concentrer sur des séries qui me plairont d’avantage.

Ma note : 5,5/10.

 

La série « Vampire Kisses » :
Vampire Kisses Cercueil blues Vampireville

 

Chasse aux vampires Challenge Fin de série

Challenge Top 50

N'hésitez pas à laisser un commentaire!